A vous la parole, Espaces verts

Place « Abri où? », lettre d’un lecteur…

7 août, 2020 à 16:20 | Posté par

… Bien connu des internautes.

Photo: M.C

Les grands esprits se rencontrent, après l’article d’Hervé, c’est au tour d’un de nos lecteurs de dire ce qu’il pense de notre nouvelle place avec sa verve particulière qui parfois égratigne aussi notre blog.

#VivreLeDésert (Aulnay-Camelinat)

Quand t’es dans le désert Depuis trop longtemps Tu t’demandes à qui ça sert Toutes les règles un peu truquées Du jeu qu’on veut t’faire jouer Les yeux bandés
Parolier : Jean-patrick Capdevielle

https://www.youtube.com/watch?v=Mkzw7Wop9pU

——————– 
Et non je ne suis pas en plein désert de Gobi, ou dans le bush australien, mais désert oui cependant…. Enfin ça y ressemble…
Aujourd’hui, laissant mon dromadaire à la maison, je ne voulais pas lui faire subir cette terrible expérience, à cette pôvre bête ! Bravant la canicule annoncée, je me suis aventuré sur la fameuse ex place des Tilleuls,  devenue Camelinoux, ou plutôt « Abri où ? », juste pour vérifier la véracité de ceux qui ont réussi à échapper à la fournaise locale. On parle de cagnard régnant sur cette place immonde, sans âme, sans Beau, sans Bon, sans Bien… mais du Béton !!! Effectivement entouré d’un immeuble si haut que les faibles vents de saison, ne peuvent même pas survoler, pour redescendre sur cet amas de pierres blanches, qui donne une telle réverbération qu’il est dangereux d’y papoter sous le soleil d’été, à part ceux  aveuglés par leur idolâtrie,  se prosterne devant le dieu Râ, seul maître de ce lieu après Napoléon… La température y est presque aussi insupportable que sur la planète la plus chaude du système solaire Vénus..
J’ai cherché en vain un abri pour me rafraîchir, un brumisateur, mais il en a point, pourtant j’en ai parcouru des oasis…  Si l’enfer existe, il est forcément ici, malgré un semblant de fontaine qui arrose plutôt le mur d’entrée du parking, et qui en fout partout, mais ne refroidit rien… Ah si certains pouvaient aller jusqu’à Aix en Provence…

Et ce ne sont pas les quelques rachitiques oliviers qui vous protégeront de cet endroit hostile ou même les scorpions ne s’aventurent pas… 

« Et quand t’arrives là-bas bien, le soleil : présent, bien. Il tape : 39 degrés à l’ombre.
Là-bas, y a pas d’ombre. Là-bas, le soleil, ce n’est pas ton ami.
Là-bas, c’est crème solaire, indice de protection 50 xl, xxl… 

Alors tant bien que mal j’me suis traîné jusqu’au parc Dumont, pour recevoir un peu d’air frais et de fraîcheur… Mon thermomètre affichait 33°, mais au niveau du ressenti entre les 2 endroits, il y avait bien 10/12° d’écart, alors j’ai respiré, respiré et j’me suis dit que les arbres ça a du bon… 

Au cours d’une année un arbre refroidit l’air comme 10 clim’s qui fonctionnent en même temps, de plus non seulement absorbe 11000 litres d’eau de pluie, mais aussi filtre 28 kg de pollution atmosphérique

Petit lien intéressant :
https://eau-iledefrance.fr/comment-les-arbres-rafraichissent-la-ville/

Spéciale dédicace : Aux nigauds qui voudraient passer à la tronçonneuse les quelques arbres qui nous restent… rue Albert Einstein

By du Dandy’s – Conseiller de quartier – Q7 Nonneville-Prévoyants 

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>