Covid-19, Ile-de-France

Du Covid-19 dans les eaux usées en Île de France

9 juillet, 2020 à 14:32 | Posté par

Ne relâchons pas notre vigilance!


A Paris, l’eau dans laquelle du coronavirus a été retrouvé servait notamment au nettoyage des rues. LP/Delphine Goldsztejn

Obépine a sonné et les responsables de santé publique s’interrogent. Obépine, c’est un réseau, encore à l’état expérimental, de capteurs placés sur les stations d’épuration et les égouts d’Ile-de-France, qui peuvent détecter des traces du Covid-19 dans les eaux usées.

Une alerte confirmée par l’Agence régionale de santé, qui se veut toutefois rassurante : « Les taux relevés restent sans commune mesure avec les niveaux observés au plus fort de l’épidémie, indique ce mercredi l’ARS Ile-de-France. La situation actuelle est inférieure à celle de début mars. A ce stade, nous ne pouvons pas faire de corrélation avec la circulation du virus dans la population ».(…)

Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université, et l’un des pères du réseau Obépine, veut lui aussi rester serein : « Il faudra attendre les nouveaux résultats, sans doute la semaine prochaine, pour confirmer ou non une vraie reprise du virus, explique-t-il. Pour l’instant, cela confirme simplement qu’il circule toujours, qu’il est encore actif parmi la population. Ce doit être un rappel à l’ordre pour tout le monde. On voit bien que les mesures barrière se relâchent, et je ne crois pas du tout à la théorie qui voudrait que le virus soit moins virulent avec les températures estivales » (…)

« Nous avons une lettre de mission du ministère de la Recherche pour étendre le réseau Obépine à 150 stations dans toute la France à l’automne, précise Vincent Maréchal. Un financement de 3 millions d’euros a été débloqué pour cela. Un budget qui reste faible au regard de celui des tests, par exemple ».

Pour convaincre les autorités sanitaires, il a aussi fallu que l’Académie de médecine approuve le procédé, et même recommande son extension, estimant qu’il peut « jouer un rôle stratégique dans la surveillance régulière de la circulation du virus ». Et surtout permettre d’alerter rapidement sur un potentiel regain de l’épidémie.

Extraits d’un article du Parisien

Les commentaires sont fermés.