Municipales 2020

Oxygène de mars payé par le candidat Beschizza, une erreur?

7 mars, 2020 à 23:50 | Posté par
Oxygène et le programme de la liste « Aulnay en Commun » distribué ensemble

Notre bulletin mensuel d’information locale se doit surtout dans cette période électorale de ne pas faire l’apologie d’une liste.

Chaque groupe a le droit de s’exprimer mais il semble que la tribune écrite par la première adjointe ait franchi les limites en indiquant clairement ceci:

Oxygène peut être considéré après cette expression comme un bulletin de propagande pour la liste « Vivre Aulnay » et devoir être payé par les comptes de campagne du candidat pour son édition et sa distribution.

Celle ci ayant été faite dans certains quartiers en même temps que la distribution du programme de la liste « Aulnay en Commun », des arrangements seraient-ils possible? …. Humour 😉

4 Réponses à “Oxygène de mars payé par le candidat Beschizza, une erreur?”

commenter
Naïma Ghalmi | 8 mars, 2020 à 0 h 25 min

Pourquoi votre programme distribué en même temps qu’Oxygene ?
Vous ne distribuez pas vous mêmes ? Pourtant vous faites du porte à porte ?

Navigue avec Google Chrome 80.0.3987.132 Google Chrome 80.0.3987.132 sur Android 8.1.0 Android 8.1.0
Mozilla/5.0 (Linux; Android 8.1.0; SM-T585) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/80.0.3987.132 Safari/537.36

Oui moi aussi je ne saisi pas ?
C’est pour cela que dans mon quartier il a été distribué dans les boites à lettre et pas en porte à porte, je ne les ai pas vu

Question il y a 47000 électeurs dans toute la ville, ça fait combien de programme distribué ? Question juste de curiosité

Navigue avec Google Chrome 80.0.3987.132 Google Chrome 80.0.3987.132 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/80.0.3987.132 Safari/537.36

La règle que vous indiquez s’applique a tout le journal sauf les tribunes politiques. En effet la rédaction du journal qui représente la ville doit la neutralité du journal en période électorale mais elle n’a aucun droit de regard sur les tribunes politiques. Cet espace est utilisé de façon égale en nombre de caractères et de fréquence par les groupes politiques comme le veut la loi. Donc pas de sujet.

Navigue avec Safari 13.0.5 Safari 13.0.5 sur Mac OS X  10.14.6 Mac OS X 10.14.6
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_14_6) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Version/13.0.5 Safari/605.1.15
commenter
Amédro Alain | 9 mars, 2020 à 12 h 11 min

C’est une inégalité de traitement entre les listes qui ont une tribune dans le journal de tous les aulnaysien-ne-s, et les autres listes.
Cette inégalités est inacceptable en démocratie et pour tous les démocrates. La question avant d’être juridique est éthique.

En mars 2014: j’écrivais cette dernière tribune, que je trouve tellement d’actualité…qu’en pensez-vous? Alain

Liberté, ÉGALITÉ, Fraternité
Publié le 4 mars 2014

Tribune du groupe de propositions municipales, Les Verts Aulnay – Ecologie, parue dans le magazine municipal « Oxygène » du lundi 03 mars 2014

Dans notre pays, l’égalité entre les femmes et les hommes reste à obtenir. Le salaire des femmes est d’environ 20 % inférieur à celui des hommes à compétences égales, ce qui pose la question des discriminations dans le monde du travail. En politique, les femmes sont généralement minoritaires avec seulement 13,8 % de femmes dans les conseils généraux. Elles ont pourtant un rôle important à jouer en apportant une représentation plus juste de notre société.

C’est pourquoi, il nous faut agir dès le plus jeune âge pour l’égalité entre les filles et les garçons, lutter à l’école contre les préjugés et les stéréotypes sexistes. Un constat illustre le chemin à parcourir : à niveau équivalent en mathématiques, 8 garçons sur 10 vont en filières scientifiques, contre 6 filles sur 10. Il faut aider les filles à dire qu’elles veulent devenir ingénieures et mieux les orienter.

L’école doit ainsi transmettre les valeurs républicaines, loin des rumeurs et des peurs véhiculées par l’extrême droite et repris par l’UMP, local et national, par la voix de Jean-François COPÉ, pour des raisons électoralistes de bas étages. Cette manière de faire se retourne contre les femmes et nos valeurs républicaines.

La sensibilisation des adultes doit se poursuivre et nous regrettons vivement l’annulation de l’atelier philosophique sur la question du genre, parce que cela ressemble trop à une capitulation, que certains voudraient tellement nous présenter comme un simple report technique.

Nous refusons la censure des idées, l’intimidation, les lettres anonymes, les injures publiques… Ce sont autant de comportements politiques indignes et machistes qui déconsidèrent les autres plutôt que de rassembler. La lutte des femmes pour leurs droits nous sert d’exemple : un long combat pacifique et digne pour l’égalité. Les hommes doivent y prendre toute leur part. De leur changement de comportement dépend une société plus juste et plus harmonieuse.

Le 8 mars 1911, un million d’européennes manifestaient pour leurs droits. Cette journée doit être l’occasion de faire le bilan de ce que les femmes ont obtenu, de ce qu’elles défendent et de ce qu’elles revendiquent pour réaliser l’égalité des droits.

Bien respectueusement.

Claire DEXHEIMER

Conseillère Municipale

Alain AMEDRO

Conseiller Municipal, Vice-Président de la Région Ile-de-France

C’était en 2014…Pas un mot à retirer en 2020

Navigue avec Firefox 68.0 Firefox 68.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; rv:68.0) Gecko/20100101 Firefox/68.0