Immobilier, Logement, Municipales 2020

Le logement social, un débat des municipales

9 mars, 2020 à 23:10 | Posté par
La municipalité de Bruno Beschizza veut développer le « parcours résidentiel » et multiplie les programmes privés plutôt que les HLM. LP/Thomas Poupeau

Le Parisien a tourné ses projecteurs sur notre ville, il a interpelé les candidats sur la place du logement social dans notre ville, extrait:

C’est l’un des sujets qui revient le plus souvent dans les discussions à Aulnay, à quelques jours du premier tour des municipales : la volonté du maire (LR) Bruno Beschizza de ne pas augmenter le taux de logements sociaux sur la ville — alors que 8 000 personnes sont en attente d’un HLM. A noter que dans le lot ne figurent pas que des Aulnaysiens, mais aussi des Franciliens. « Ajouter de la pauvreté à la pauvreté, c’est un cercle vicieux », expliquait-il à l’époque. L’idée de l’édile étant de « diversifier l’offre, en multipliant l’accession à la propriété pour favoriser la mixité sociale ».

« Le maire a-t-il conscience de la sociologie de sa ville, du nombre de personnes qui attendent un logement… ou veut-il changer de population ? » interroge Alain Amédro, qui indique que dans le programme d’« Aulnay en commun » figure l’obligation d’instaurer 20 % de logement social dans chaque nouvel immeuble.

« Il faut faire la chasse aux logements vacants avant de demander aux moins aisés de quitter la ville », tonne Raoul Mercier (SE) le colistier d’Hadama Traoré.

De son côté, s’il approuve le principe de mixité en matière de logements, Benjamin Giami (LREM) veut revoir, s’il est élu, le fonctionnement de l’office public de l’habitat municipal, qui gère plusieurs milliers de logements sur la ville. L’ancien élu de la majorité fait référence à l’enquête ouverte l’an dernier par le parquet de Bobigny sur des soupçons de corruption dans l’attribution des HLM — une plainte ayant été déposée par une habitante qui a dû donner du cash à un intermédiaire pour obtenir rapidement un appartement. « Si je suis élu, je créerai une commission d’éthique indépendante sur ce sujet », promet-il.

Qui sont les personnes qui achètent les logements de ces nouvelles constructions au prix élevés? Des jeunes aulnaysiens? Beaucoup de ces logements se retrouvent en location montrant que ce ne sont que des investisseurs qui les achètent. Loger nos enfants dans le contexte sociaux économique actuel ne leur permet pas pour la plupart de le faire en accession à la propriété.

Une Réponse à “Le logement social, un débat des municipales”

M.le MAIRE nous dit: « Diversifier l’offre en multipliant l’accession à la propriété pour favoriser la mixité sociale »
C’est prendre les électeurs pour des idiots…L’ACCESSION à la PROPRIETE, bien sûr avec des constructions à 4000 € ou davantage le M2 pour des Aulnaysiens qui gagnent moins que la seule indemnité d’un adjoint, pour de jeunes couples que l’on veut (enfin uniquement dans le texte) garder sur la ville, une plaisanterie?
Comme les communistes de l’époque, c’est avant tout la recherche de cibler ses propres électeurs, soyons clair/ LA GENTRIFICATION

Navigue avec Google Chrome 80.0.3987.132 Google Chrome 80.0.3987.132 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/80.0.3987.132 Safari/537.36