Actualité, Covid-19

Le confinement aux 3000

18 mars, 2020 à 22:05 | Posté par
Devant ce boucher d’Aulnay, on fait la queue dans le respect des distances de sécurité. LP/Thomas Poupeau  

11h30, à Aulnay-sous-Bois, la plus grande cité de la ville quasi déserte. Atmosphère inhabituelle à la Rose-des-Vents, l’une des cités du nord de la ville, où vivent 20 000 habitants. La grande place est vide, la rue Edgar-Degas, l’axe principal, aussi. Habituellement prisées, les aires de jeux pour les enfants sont abandonnées.

Mais devant le Franprix – pas vraiment pris d’assaut – quelques « anciens » n’ont pas l’intention de déserter leurs bancs. Ils s’adaptent quand même : plus de jeux d’échecs, juste une discussion… à deux mètres de l’interlocuteur.

Une file d’attente s’est formée devant la boucherie, seul commerce ouvert avec la boulangerie, les distances de sécurité sont respectées. Idem au bureau central de La Poste.

« J’ai jamais vu ça! Un mercredi, ça grouille ici en temps normal », s’étonne un agent chargé de ramasser les déchets. Lui s’est vu fournir par la ville une attestation justifiant sa mission, auprès des forces de l’ordre chargées de faire respecter le confinement. Mais ce matin-là, pas de policiers en vue.

Extrait d’un article du Parisien

Les commentaires sont fermés.