Démocratie, Transports

Pour ou contre la privatisation d’ADP, le RIP a démarré… [MAJ: …très mal!]

13 juin, 2019 à 8:47 | Posté par

Bien que cet article ne traite pas de faits se déroulant dans notre ville, sa proximité, son originalité, et les conséquences possibles pour de nombreux Aulnaysiens qui y travaillent, nous avons décidé de vous en dire plus.

Samedi était la date butoir pour que le ministère de l’Intérieur ouvre la nouvelle phase qui peut conduire à terme au tout premier Référendum d’initiative partagée…

Aujourd’hui s’ouvre un délai de neuf mois durant lesquels les citoyens pourront déposer leur signature sur le site ouvert à cet effet par le gouvernement. Cela signifie que jusqu’aux élections municipales du printemps 2020, une épée de Damoclès va peser sur le gouvernement. En cas de victoire, s’ouvrira ensuite un délai de six mois avant qu’éventuellement un référendum puisse être organisé…

Outre le fait que cette campagne empêche l’exécutif de lancer le processus de privatisation, elle va donner régulièrement l’occasion à l’opposition de faire parler d’elle et de mener des actions médiatiques. 

Source et article entier: huffingtonpost.fr corrigé avec les dernières informations

La collecte des soutiens s’est ouverte ce jeudi 13 juin sur la plateforme internet du ministère de l’Intérieur prévue à cet effet. Elle s’achèvera le 12 mars 2020. Pour y participer, il faut être inscrit sur les listes électorales.

D’après certaines sources, vous pouvez aussi voter en vous rendant en mairie.

Pour qu’il débouche sur un référendum national, il faut que 10 pour cent des électeurs votent sur le RIP, soit 4 717 396 électeurs. Alors, votons et faisons voter nos proches.

MAJ à 9h45:

ATTENTION: D’après les dernières informations recueillies sur huffingtonpost.fr, il est pour l’instant très difficile de voter! Bugs en série, des communes qui n’existent pas, des électeurs non plus…

Je viens d’essayer:

Articles similaires:

5 Réponses à “Pour ou contre la privatisation d’ADP, le RIP a démarré… [MAJ: …très mal!]”

Bonjour,

Je viens de voter à l’instant, aucun problème pour réaliser l’opération, j’ai mon récépissé.
Maintenant il faut attendre le délai de vérification.

Frédéric

Navigue avec Firefox 67.0 Firefox 67.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64; rv:67.0) Gecko/20100101 Firefox/67.0

Le service de vérification est de nouveau indisponible.

Navigue avec Firefox 60.0 Firefox 60.0 sur GNU/Linux GNU/Linux
Mozilla/5.0 (X11; Linux i586; rv:31.0) Gecko/20100101 Firefox/60.0
commenter
Jean-Louis Karkides | 13 juin, 2019 à 23 h 43 min

J’ai pu voter à 23.30 Attention! Copiez votre prénom comme il est inscrit sur votre carte d’électeur surtout si vous avez un prénom composé (Sur ma carte, je me nomme Jean Louis et non Jean-Louis), cause de rejet.

Navigue avec Google Chrome 75.0.3770.80 Google Chrome 75.0.3770.80 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/75.0.3770.80 Safari/537.36

Le captcha de fin est redoutable. Armez vous de patience. Comme l’impression que si l’on voulait nous décourager de participer on ferait pas plus compliqué.

Navigue avec Firefox 65.0 Firefox 65.0 sur Android 8.1.0 Android 8.1.0
QwantMobile/3.0 (Android 8.1.0; Mobile; rv:66.0) Gecko/66.0 Firefox/65.0 QwantBrowser/66.0.3

COMMUNIQUE DE PRESSE Comité Génération.s Seine Saint-Denis
Non à la privatisation d’ADP
Soutenons le referendum contre sa privatisation
13 juin 2019
Le Conseil constitutionnel a ouvert la voie à une mobilisation citoyenne pour obtenir l’organisation d’un
Référendum d’initiative partagée (RIP) concernant le projet de privatisation du groupe Aéroport de Paris
(ADP). Le collectif des comités Génération.s de Seine-Saint-Denis se félicite de cette première victoire.
Le collectif est pleinement engagé dans cette bataille citoyenne et contribue activement à recueillir les 4,8
millions de signatures nécessaires à la tenue du RIP, dans la perspective de maintenir le caractère de service
public national de l’exploitation des aérodromes de Paris.
Nous tenons à ce que la décision du Conseil constitutionnel soit scrupuleusement respectée et nous ne
tolérerons aucune manœuvre gouvernementale destinée à nuire à la collecte des signatures de nos
concitoyens.
La Seine-Saint-Denis est très particulièrement concernée par le projet de privatisation du groupe ADP
puisqu’elle compte sur son territoire deux aéroports du groupe : Roissy Charles-de-Gaulle et Le Bourget.
Ceux qui espéraient que l’inscription de la privatisation du groupe ADP dans la loi PACTE votée le 11 avril
2019 passerait sans difficulté ont perdu leur pari. Une vaste mobilisation citoyenne a empêché cette
nouvelle braderie du patrimoine.
Cette aberration économique et sociale s’est heurtée à une fronde parlementaire inédite. 218
parlementaires, dont le député Régis Juanico et la sénatrictre Sophie Taillé-Polian de Génération.s, ont
engagé un processus de Référendum d’initiative partagée.
Privatiser ADP serait vendre la poule aux œufs d’or et soustraire plus de 130 millions d’euros de dividendes
annuels au budget de l’État. Après la privatisation des autoroutes – qui ont versé à leurs actionnaires 27
milliards d’euros depuis 2006, Macron confirme son allégeance au secteur financier.
L’objectif de Macron avec ADP est de dégager 10 milliards d’euros pour un fond public à l’innovation. Mais
les trois entreprises concernées (ADP, FDJ et Engie) rapportent 800 millions d’euros par an à la Nation. Pire,
la vente d’une concession limitée à 70 ans modifiant certaines garanties offertes aux actionnaires privés
actuels, l’Etat devra les dédommager à hauteur de 500 millions et 1 milliards d’euros avec nos impôts.

La privatisation d’ADP est aussi scandaleuse et aberrante sur le plan social. Depuis, l’ouverture du capital
en 2006, les effectifs de l’entreprise sont passés de 8 135 à 6 409 en 2018, alors que le trafic aérien a doublé.
Elle l’est tout autant sur le plan de la sécurité nationale. La sécurité ayant un coût, la disparition de l’État au
profit d’actionnaires intéressés par les dividendes portera atteinte à une bonne coordination des actions de
sureté aéroportuaire.
Enfin, à l’heure où la transition écologique est un enjeu majeur pour notre planète, confier une
infrastructure nationale de transport à des personnes qui n’ont pour ambition que l’accroissement du profit,
est un non-sens total. Comment mettre en place une politique de transport (ferroviaire, aérien…) qui
permette de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre quand ses acteurs, et indirectement
ses actionnaires, ont des objectifs contradictoires et opposés aux objectifs environnementaux voulus par les
citoyens ?
Pour toutes ces raisons, nous vous appelons dès à présent à signer la pétition de soutien à la loi référendaire
« visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris » :
https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1
Le collectif des comités Génération.s de Seine-Saint-Denis s’implique totalement dans la mobilisation
citoyenne visant à recueillir le 4,8 millions de signatures nécessaires pour mettre en œuvre le référendum
d’initiative partagée.
Dans ce cadre, ce collectif soutiendra et favorisera toutes les initiatives qui permettront de protéger et de
développer, dans le respect de l’intérêt général et de l’écologie, le patrimoine économique, social et
environnemental de notre pays.
Voilà pourquoi Génération.s sera présent à la réunion publique organisée le 19 juin 2019 à Saint-Denis et
représenté par la sénatrice Sophie Taillé-Polian.
Rendez-vous mercredi 19 juin à 19h00 à la Bourse du Travail, 11 rue Génin, 93200 Saint-Denis.
Le collectif des comités Génération.s de Seine-Saint-Denis:
Aubervilliers, Bobigny, Bondy, Clichy-sous-Bois, Drancy, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Les Lilas, L’Ile-SaintDenis, Montreuil – Bagnolet, Noisy-le-Grand, Noisy-le-Sec, Pantin, Pierrefitte, Romainville, Rosny-sous-Bois,
Saint-Denis, Saint-Ouen.
Contact : generations.seinesaintdenis@gmail.com

Navigue avec Google Chrome 74.0.3729.169 Google Chrome 74.0.3729.169 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/74.0.3729.169 Safari/537.36