Espaces verts, Urbanisme, Val Francilia

L’urbaniste chargé de Val Francilia se confie au Parisien

7 juin, 2019 à 8:06 | Posté par

Vincent Cottet, paysagiste urbaniste du cabinet Richez & Associés a répondu aux questions du Parisien.

Quel est le cahier des charges de Val-Francilia ?
L’enjeu principal qui nous a été donné par le maire et ses élus, c’est de ne pas reproduire le traumatisme des 3 000…. Ce morceau de ville construit il y a presque cinquante ans, enclavé et qui n’a pas cicatrisé, comme une greffe qui n’a pas pris.

Qu’est-ce que ce projet a de particulier ?
Il est exceptionnel par sa dimension évidemment : rien que l’ancienne friche PSA, c’est 180 ha, soit une surface plus grande que la Défense…

Comprenez-vous ceux qui s’insurgent sur le fait qu’on veuille aménager une partie du parc Ballanger ?

Globalement, je comprends les craintes des acteurs locaux qui disent : Pas touche au parc ! Pour nous aussi, ce parc représente un sérieux atout, c’est bien pour ça qu’on veut l’augmenter de 15 ha… Il est vrai, aussi, qu’on souhaiterait, sur 5 ha, créer une continuité urbaine pour relier le campus au métro

Quelle est la trame en matière d’habitations ?
Le maire a fixé la limite à 2 500 logements. On prône la mixité : ils seront complémentaires de ce qui existe déjà dans le secteur (NDLR : la ville compte déjà 32 % de HLM, dont une majorité dans le nord), donc ce peut être de l’accession à la propriété, des logements dédiés aux seniors et aux primo-accédants, même du standing et des pavillons. Pas de tours de dix étages !… Et à ceux qui disent ne pas vouloir voir d’immeubles depuis le parc Ballanger, je dis : ne soyez pas égoïstes ! Il faut compléter l’usage actuel de ce site, en faire un « parc à vivre », qui puisse être traversé à pied.

Source: Le Parisien

Notre grain de sel:

  • « On veut l’augmenter de 15 ha »: Non, on crée une zone de 15ha de l’autre côté du Boulevard André Citroen et on enlève 5ha du Parc Ballanger.
  •  » créer une continuité urbaine pour relier le campus au métro »: Si l’on veut vraiment une continuité urbaine, les zones de la fosse à la Barbière et des mardelles qui sont prévues à être urbanisées le feront très bien et un cheminement piétonnier le long du Parc est suffisant pour les logements sur PSA.
  • « A ceux qui disent ne pas vouloir voir d’immeubles depuis le parc Ballanger, je dis : ne soyez pas égoïstes! » Les égoïstes ne sont -ils pas ceux qui veulent priver les Aulnaysiens de ce lieu privilégié conçu justement pour oublier le béton?
  • « Il est vrai, aussi, qu’on souhaiterait... » Ce conditionnel est peut être l’ébauche du début d’un prémisse d’alternative…

Et comme chaque samedi, le collectif ABC sera sur le parc de 15h à 19h.

Nous soutenons ceux qui lutent pour garder le parc Ballanger.

Articles similaires:

2 Réponses à “L’urbaniste chargé de Val Francilia se confie au Parisien”

commenter
Laurent Comparot | 7 juin, 2019 à 18 h 51 min

2500 logements, la bonne blague ! Bien vu aussi la comptabilité des hectares de parc créés qui s’additionnent aux hectares de parc détruits !

Navigue avec Google Chrome 74.0.3729.136 Google Chrome 74.0.3729.136 sur Android 7.0 Android 7.0
Mozilla/5.0 (Linux; Android 7.0; PRA-LX1) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/74.0.3729.136 Mobile Safari/537.36

Revoila Comparot qui depuis que son maitre est parti, agit enfin a visage découvert ! Longtemps il se cacha sous des pseudos pour distiller son fiel. Peut-etre s’est-il acheté un nouveau miroir ?

Navigue avec Safari 12.1.1 Safari 12.1.1 sur Mac OS X  10.14.5 Mac OS X 10.14.5
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_14_5) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Version/12.1.1 Safari/605.1.15

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>