Logement, Rénovation urbaine

Rénovation urbaine, une charte pour aider ceux dont le logement sera détruit

6 décembre, 2018 à 8:55 | Posté par

Le quartier du Gros-Saule, à Aulnay, est concerné par un programme de rénovation urbaine. Des relogements sont à prévoir. LP/Thomas Poupeau

Alors que le territoire Paris, terres d’envol s’apprête à connaître d’importantes démolitions de HLM, élus, bailleurs et Etat veulent faciliter les démarches des ménages pour retrouver un logement. Limiter le traumatisme des familles dont le logement social est soumis à une démolition : c’est l’objet de la « charte territoriale de relogement » que doivent signer à Aulnay, ce jeudi, les élus de Paris terres d’envol*, les bailleurs, et la préfecture du 93.

Sont concernés : les habitants de presque 4 500 logements qui doivent être détruits dans les quinze ans à venir – via le NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain), sur les huit villes du territoire. Les premiers relogements pourraient intervenir l’an prochain.

Par ailleurs, les locataires relogés pourront l’être sur le parc d’un autre bailleur, ou du contingent préfectoral (116 HLM sur le territoire), si aucune disponibilité n’est trouvée dans celui d’origine. Concrètement, cela signifie que le ménage relogé pourra l’être dans un autre quartier – voire une autre ville… voire hors de Paris, terres d’envol.

S’agissant des loyers, « le ménage est informé de l’éventuelle augmentation de son loyer […] », indique vaguement la charte, qui précise qu’une « simulation de son taux d’effort et de son reste pour vivre est effectuée avec le bailleur ».

Enfin, un « accompagnement social particulier » est mis en place pour les ménages en situation d’impayés… mais il est précisé que « le processus d’assainissement du compte locataire est concomitant au relogement ».

En somme, les impayés devront être régularisés avant de pouvoir intégrer un nouvel appartement.

Extrait d’un article du Parisien libéré

En résumé, si votre logement et détruit, vous n’êtes ni sur d’en retrouver un là où vous habitez, ni sur qu’il sera au même prix locatif et si vous avez des retards de loyers, ou vous les régler, ou débrouillez vous. On est proche de la gentrification. (La gentrification, embourgeoisement en français ou boboïsation dans la presse, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s’approprient un espace initialement occupé par des habitants ou …Wikipédia)

.

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>