Emploi

A Aulnay, l’ubérisation est le premier secteur d’immatriculation d’entreprises depuis 2015.

13 mai, 2016 à 12:38 | Posté par

CARTEEn quelques années, les VTC sont devenus le premier secteur de création d’entreprise dans la banlieue parisienne, département de Seine-Saint-Denis en tête. Au point de faire d’Uber la principale perspective d’emploi chez les jeunes touchés par le chômage. On constate que c’est dans les communes de Seine-Saint-Denis que l’on crée le plus d’entreprises de VTC, premier secteur depuis l’année dernière sur quasiment toutes les communes du territoire.

 

Et c’est dans les villes les plus touchées par le chômage que la proportion de conducteur VTC est la plus importante comme le montre cette carte.

CHOMPeut-on vivre correctement en se mettant à son compte au volant d’une berline noire, branché en continu aux plateformes de transport à la demande? Les estimations convergent autour de 2.000 euros nets par mois, plutôt comme borne supérieure, à raison de soixante à soixante-dix heures par semaine (voir notamment les témoignages ici et ici). Un net de toutes dépenses dont les candidats n’ont pas toujours conscience, sachant que les chauffeurs sont pour la majorité d’entre eux soumis à l’impôt sur les sociétés, versent une commission à la plateforme partenaire, ont des dépenses de gestion et de fonctionnement (de la comptabilité aux frais de représentation, comme les costumes ou les fameux petits bonbons, sans oublier le gazole), et sont souvent locataires de leur voiture, un poste de dépense très important.

Source infos: http://www.slate.fr

Les commentaires sont fermés.