Internet - Blogs

Rencontre avec Mélanie Chaluleau, responsable du défunt site 93-infos.fr

5 juillet, 2012 à 16:00 | Posté par

Le site 93-infos.fr était un site d’actualité locale en Seine-Saint-Denis, totalement gratuit. En Mai dernier, Mélanie Chaluleau, directrice de publication du site, avait annoncé la fin brutale des activités. Retour sur une épopée tragique même s’il reste un espoir de voir revivre cette source d’information.

Mélanie Chaluleau, journaliste passionnée pour un emploi précaire

Journaliste depuis 2003, Mélanie Chaluleau est allée dans plusieurs journaux, en ligne ou papier, avait de créer le site 93-infos.fr : Le Courrier Picard, Lolie ou Roc1 pour ne citer qu’eux.

Aujourd’hui au chômage après être passée 6 mois au Nouvel Observateur, Mme Chaluleau estime que le journalisme est un métier précaire : contrat de courte durée, difficulté du terrain, fatigue excessive pour couvrir l’actualité. Cependant, elle insiste sur sa passion du journalisme et le désir d’informer le plus grand nombre. En recherche d’emploi, elle compte utiliser son expérience du terrain et son réseau construit au fil du temps pour retrouver rapidement une activité.

Un site construit en quelques semaines

Après avoir déménagé en Seine-Saint-Denis, Mélanie Chaluleau constate que très peu de journaux s’intéressent à l’actualité locale de la Seine-Saint-Denis. Excepté Le Parisien, qui deviendra la cible de 93-infos.fr, il est vrai que la presse locale est plutôt pauvre pour les Séquano-Dyonisiens.

La construction du site débuta en octobre 2009 pour s’achever en novembre de la même année. Utilisant la technologie WordPress, très prisée par les journalistes en ligne, plus de 2800 articles ont ainsi été rédigés, dont la majorité par Mélanie Chaluleau.

Une audience qui était en augmentation

Au plus fort de ses activités, 93-infos.fr attirait 25 000 lecteurs par mois. Avec une moyenne de 2 à 3 billets par jour, le site avait connu quelques paliers pour atteindre son apogée en Mai 2012. Malgré cette bonne audience, très peu de commentaires étaient postés, sauf de rares articles ayant déchainé les passions.

Côté réseaux sociaux, plus de 1000 suiveurs s’étaient inscrits au fil twitter du site, et plus de 2 000 « amis » facebook avaient accepté l’invitation.

Les raisons de l’échec

Mélanie Chaluleau nous a donné quelques détails sur les raisons de cet échec brutal :

  • La publicité n’a pas vraiment fonctionné. Hormis un publi-reportage ayant rapporté 150 €, les commerçants n’étaient pas enclins à payer pour de la publicité sur un site en ligne. Les agences quant à elles ne se dérangent que pour des sites ayant… au moins 1 million de visite par mois !
  • Manque de motivation parmi les rédacteurs, et grosse fatigue pour la rédactrice principale, qui avait également une activité professionnelle
  • L’actualité gratuite en ligne n’est pas assez mature pour pouvoir, pour l’instant, être prise au sérieux

Et MonAulnay.com dans tout ça ?

Interrogée sur le site MonAulnay.com, Mélanie Chaluleau, tout en saluant le travail des rédacteurs, s’est dite déçue d’une certaine période ou la ligne éditoriale était trop accès dans l’opposition systématique au Maire Gérard Ségura. Cependant, elle note que cette ligne s’est considérablement améliorée, beaucoup plus neutre, même s’il faudra encore du temps pour effacer cette période qu’elle juge inadaptée à la fonction première de ce site, c’est à dire informer les aulnaysiens.

Également, elle s’est dite offusquée que certains articles soient repris tels quels sur MonAulnay.com, même si ce genre de billet est assez rare. Elle estime également que tout site reproduisant des articles sans accord s’expose à des plaintes pour droit d’auteur. Elle ne comprend pas que certains sites puissent copier/coller des articles du Parisien, sans valeur ajoutée.

Enfin, elle estime globalement que MonAulnay.com est une bonne source d’information, riche, disposant de nombreux contacts, et souhaite que son destin ne soit pas identique à celui de 93-infos.fr

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.