Actualité, Grand Paris, Transports

Les gares du Grand Paris seront sensuelles

28 juin, 2012 à 7:50 | Posté par

« Le Grand Paris entre en gare! Après l’accord sur le tracé, l’an dernier, c’est l’ouverture de l’acte II du Grand Paris Express, ce supermétro francilien, qui s’est jouée hier matin à la Maison de l’architecture de l’Ile-de-France.
A l’agenda : la présentation des résultats de la consultation destinée à désigner l’architecte-conseil qui coordonnera la conception des 72 futures gares du Grand Paris.

De vrais lieux de vie

Le lauréat, Jacques Ferrier, a expliqué son « idée de gare sensuelle », c’est-à-dire qui fait appel aux sens (lire l’encadré), devant les acteurs de la Société du Grand Paris (SGP) chargée du pilotage du supermétro. Et surtout devant la nouvelle ministre chargée du dossier, Cécile Duflot, dont la position sur le sujet était particulièrement attendue. La ministre de l’Egalité des territoires et du Logement a tout d’abord salué le choix de Jacques Ferrier, qui propose « une vision qui sort le métro de l’engouffrement… Son projet met l’humain et le quotidien au cœur du projet d’architecture… Il fait de la gare un lieu de vie », a-t-elle précisé. Ce qui tombe plutôt bien puisque Cécile Duflot veut justement mettre « l’habitant au cœur de la métropole ».

Le projet du Grand Paris Express maintenu

La ministre a aussi tenu à rassurer son auditoire : « Comme l’a annoncé le président de la République, le gouvernement souhaite maintenir et poursuivre le projet du Grand Paris Express, mais il souhaite le réconcilier avec le projet d’égalité des territoires… J’ai toujours pensé que le Grand Paris Express pouvait être un beau et grand projet, pour peu qu’il se montre lui-même toujours plus attentif aux préoccupations des élus, à l’équilibre des territoires, au sort des habitants et aux urgences qui nous attendent. Pour réussir et être efficaces, les artisans de la Société du Grand Paris peuvent être assurés de ma confiance. » Des propos sans aucun doute bien accueillis par Etienne Guyot, président du directoire de la SGP qui détaillait, juste avant l’intervention de la ministre, les avancées du projet.

Six sites de maintenance

Un architecte-conseil pour les sites de maintenance des infrastructures a également été désigné à l’issue de la consultation internationale. Il s’agit du cabinet Barton Willmore. Six sites au maximum sont prévus pour les trois lignes dépendant de la SGP : des lieux de maintenance dont la localisation n’est pas encore entièrement arrêtée. Ils se situeront dans la zone aéroportuaire d’Orly pour la ligne bleue, à Guyancourt (78) ou dans l’Essonne pour la ligne verte, et à Champigny, Vitry (94) et Gonesse (95) ou au Blanc-Mesnil (93) pour la ligne rouge.

Premiers marchés de maîtrise d’œuvre

Le Grand Paris Express évolue concrètement. Lundi, les premières consultations de marchés de maîtrise d’œuvre ont été lancées sur la ligne rouge, entre Pont-de-Sèvres et Le Bourget via Noisy-Champs. Six consultations seront attribuées en décembre.
La place des stations décidée. « Nous avons déjà déterminé ensemble l’emplacement souterrain de la quasi-totalité des gares du réseau », souligne Etienne Guyot. La dernière en date : la gare de La Défense. Il a été décidé la semaine dernière en comité de pilotage « et à l’unanimité » qu’elle sera finalement implantée sous le centre commercial des Quatre-Temps.

Un laboratoire des maquettes

A la fin de l’année, la Société du Grand Paris se dotera d’un laboratoire des maquettes des gares qui pourra être ouvert aux partenaires mais aussi au public. Une façon de permettre aux futurs usagers et riverains de suivre les projets. Les consultations pour désigner les architectes qui dessineront chaque gare seront lancées très prochainement.« 

Source et image : Le Parisien

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.