Emploi, Entreprises, Politique

PSA Aulnay-sous-Bois : Des Syndicats demandent à François Hollande un rendez-vous

2 mai, 2012 à 8:00 | Posté par

5 syndicats du site de PSA à Aulnay-sous-Bois ont adressé au candidat François Hollande une demande de rencontre rapide s’il est élu Président de la République.

Comme annoncé dans un précédent article, les salariés des sites PSA d’Aulnay-sous-Bois, mais aussi ceux de Saint-Ouen, ouvraient le cortège de la manifestation parisienne du 1er mai, juste précédés des dirigeants nationaux des organisations syndicales.

Le maire Gérard Segura, le député Daniel Goldberg, des militants PS, radicaux et divers gauche, mais aussi la maire-adjointe Marie-Jeanne Queruel PCF étaient présents dans le cortège, comme l’atteste la deuxième image de l’article.

Vous pouvez récupérer la lettre en cliquant ici ou sur la première image. Ci-dessous, le corps de cette lettre.

« Monsieur,

Nous vous envoyons ce courrier sans intention partisane dans le débat politique de la campagne électorale.

Le 15 décembre 2011 l’ensemble des Organisations Syndicales du site PSA d’Aulnay envoyait un courrier au Président de la République concernant la demande d’une réunion tripartite pour la signature d’un accord garantissant l’emploi et l’activité du site d’Aulnay, dont nous vous avions adressé une copie.

Devant le manque d’empressement évident de l’Etat de jouer son rôle, il aura fallu de nombreuses mobilisations des salariés du site avant d’obtenir il y a peu, le 18 avril, une réunion tripartite au Ministère de l’Industrie à Bercy, qui comme on pouvait s’en douter n’était de la part de ce gouvernement en place qu’une manœuvre dilatoire visant à gagner du temps.

PSA a prévu d’annoncer la fermeture du site d’Aulnay au début du deuxième semestre pour tenir « compte du calendrier électoral ». En clair, mettre sur le dos du prochain gouvernement une cohorte de licenciements et de destructions d’entreprises car PSA n’est la seule entreprise à avoir fait ce calcul.

Il est donc urgent pour tous ceux qui veulent s’opposer à ses projets de licenciements massifs de prendre position et d’agir.

Dans votre lettre du 16 février 2012, en réponse à notre courrier, vous nous avez rappelé que : « j’ai fait du développement industriel de notre pays, dans le cadre du pacte productif que je propose aux Français, une des priorités majeures de mon projet présidentiel ».

Lors de votre réunion publique du 7 avril dernier à Aulnay-sous-Bois, vous avez annoncé : « je vais rencontrer les Organisations Syndicales du site d’Aulnay pour voir comment les accompagner dans leur lutte ».

C’est pour l’ensemble de ces raisons, que les organisations syndicales soussignées vous demandent dans le cas où vous seriez élu Président de la République, de nous recevoir et d’organiser le plus rapidement possible une réunion tripartite entre la direction de PSA, le gouvernement représenté par le Ministre de l’Industrie et les syndicats de PSA Aulnay.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’assurance de nos meilleurs sentiments.« 

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.