Politique

2e tour des élections présidentielles : discours de Gérard Ségura

8 mai, 2012 à 16:00 | Posté par

« Monsieur le député,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,

Le changement, c’est ce soir !

Dans notre ville, comme en France, François Hollande est arrivé largement en tête des suffrages. Il devient le 7e président élu de la Ve République. S’ouvre dans notre pays un nouvel espoir. Un espoir lucide. Un espoir conscient de la gravité de l’heure et de la tâche, urgente, qui nous attend. Un espoir dont toute la gauche, qui a fait une nouvelle fois la preuve de ses capacités à se rassembler et à rassembler, devra se montrer digne.

La France est un pays abîmé. Notre nation souffre non seulement d’un endettement record et d’une économie en panne. Elle souffre non seulement de l’explosion du chômage et de la précarité. Mais elle souffre aussi dans ses valeurs et son idéal républicain d’égalité, de justice et de fraternité.

Jamais les riches n’ont été si riches. Et jamais il n’y eut tant de pauvres. Jamais le besoin d’unir les êtres et les nations, pour faire face aux immenses défis planétaires, n’a été si grand. A rebours des leçons et des enjeux de l’Histoire, le président sortant a composé avec les forces obscures de l’exclusion et de la xénophobie.

Il a préféré rétablir des frontières et dresser les uns contre les autres. Le succès de ce soir s’est bâti en érigeant une digue contre les dérives du sarkozysme C’est l’honneur de tous les républicains et de tous les progressistes d’avoir condamnés ces compromissions. C’est l’honneur de notre peuple que d’avoir rejeté pareille confusion des valeurs.

Ce soir, une éclaircie apparaît dans un horizon jusque-là assombri. Le redressement de la France réclame un nouveau contrat passé avec nos compatriotes. Un contrat social et moral, fondé sur un socle de références humanistes, et un projet collectif largement partagé. Un contrat qui suppose que l’effort, de même que les chances de réussite, soient équitablement répartis entre tous.

Mesdames, Messieurs,

La campagne électorale a montré que le goût de la politique n’avait pas quitté les Français. Par leur vote, l’intérêt marqué aux meetings des candidats, la participation des plus jeunes aux débats initiés sur les réseaux sociaux, la démocratie a repris des couleurs. Je remercie toutes celles et tous ceux qui ont tenu, en ce dimanche pluvieux, les bureaux de vote, ainsi que les personnes s’étant portées volontaires lors des opérations de dépouillement.

J’adresse un « merci » tout particulier aux militantes et aux militants. Une fois de plus, ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour que vivent la confrontation d’idées et l’échange d’opinions. Qu’ils soient assurés de notre gratitude pour leur engagement citoyen.

D’autres rendez-vous électoraux sont attendus. Pour les plus braves, un nouveau défi commence dès demain matin. Ceux-là vont avoir une nuit courte car la fête, je n’en doute pas, sera à la hauteur de l’événement. Je serai, comme il se doit, à leurs côtés pour saluer le changement, changement que j’ai appelé de tout mon coeur.

Merci encore et bonne soirée à tous !« 

Source : Communication municipale

Les commentaires sont fermés.