Culture, Danse, Musique

Le CRÉA d’Aulnay-sous-Bois dans La Provence

17 avril, 2012 à 16:00 | Posté par

Le journal La Provence s’intéresse également au CREA et à son oeuvre Lady Godiva. Le Chœur des CRÉA’tures (22 jeunes de 18 à 25 ans) étaient sur la scène du Grand Théâtre de Provence, samedi 14 avril à 15h00, pour interpréter « Lady Godiva », un opéra joué en novembre dernier au Théâtre Jacques Prévert.

Cette œuvre sera donnée pour la dernière fois au Théâtre du Châtelet dimanche 29 avril à 17h00 et lundi 30 avril à 10h00.

Pour récupérer l’article du journal,  cliquer ici ou sur l’image ci-contre.

« Lady Godiva est l’adaptation d’une fable celte du 11e siècle transposée dans un flipper. L’histoire raconte qu’elle était la belle épouse de Léofric, comte de Coventry.

Les habitants de cette ville souffraient sous l’imposition accablante du comte. À plusieurs reprises, Dame Godiva fit appel à son mari, qui refusait obstinément de diminuer les taxes. Enfin, las, il prétendit satisfaire à sa demande si elle montait à cheval nue dans les rues de la ville. Dame Godiva le prit au mot, et traversa la ville, nue sur son cheval, sa longue chevelure protégeant sa pudeur. Son mari tint parole et supprima les impôts.

Le CRÉA a transposé l’histoire de la Lady dans un flipper. C’est elle, la pin-up qui s’exhibe et disparaît au moindre tilt ou danse et clignote lorsqu’un joueur gagne la partie. Mais depuis quelque temps, profitant de l’obscurité, une boule mystérieuse se jette sur les cibles ou les bumpers et explose les scores, déréglant la belle mécanique du flipper. D’où vient-elle ? Qui la lance ? Qui la cache ? Et où ?

Lady Godiva délègue le comte Léofric, son fidèle spectre, le seul qui ait accès à tous les recoins du flipper, pour qu’il interroge ses sujets et élucide le mystère…« 

Les commentaires sont fermés.