Education, Médias, Seine-Saint-Denis

Seine-Saint-Denis : Les partenariats public-privé déchaînent les passions

14 mars, 2012 à 9:00 | Posté par

Les Partenariats Public-Privé mettent le conseil général de la Seine-Saint-Denis à rude épreuve : la majorité Socialiste et Communiste s’affronte, et l’opposition adopte une attitude différente. Le conseil général de demain risque d’être mouvementé. Les enjeux : réhabilitation, reconstruction et création de douze collèges à la rentrée 2014, mais avec l’aide du privé, et un possible coût supplémentaire. Ci-dessous, un article du Parisien résumant la situation :

« Présentée comme l’une des plus importantes de la mandature, la séance du conseil général de demain s’annonce aussi comme l’une des plus animées. Au cœur du débat qui a déjà largement débuté : le vote de la signature de trois partenariats public-privé qui doivent permettre de lancer dès cet été la reconstruction, la réhabilitation ou la création de douze collèges à la rentrée 2014*.

« Une aventure », considère l’intersyndicale des salariés du conseil général, (CGT, FSU, SUD, FO, CFTC), qui a rencontré le président PS, Claude Bartolone, lundi matin au cours d’une réunion à couteaux tirés de deux heures et quart. « On ne sait pas ce qu’aurait coûté un montage 100% public puisque la solution n’a tout simplement pas été testée, dénonce Frank Boyer, de la CGT. Par pur préjugé, on s’engage dans une impasse terrible. »

Un choix pourtant défendu vigoureusement lundi après-midi par Claude Bartolone lors d’une conférence de presse, assurant qu’il s’agissait là de la seule solution « pour agir rapidement et massivement » dans un contexte où la dette du département atteint un milliard d’euros.

« Certains de nos établissements, comme Maurice-Thorez à Stains ou Louise-Michel à Clichy, sont une honte pour nos enfants. Il faut aussi accueillir les 2000 collégiens supplémentaires attendus dans les quatre ans », martèle le député, qui rappelle que 62,5% des financements des trois PPP seront d’origine publique. Le département versera 137 M€ pendant les travaux, soit 40% du coût d’investissement, puis aura à rembourser 24 M€ pendant vingt ans à partir de 2015.

Quid du surcoût par rapport à une maîtrise d’œuvre publique? « L’écart ne sera pas significatif », promet Claude Bartolone, qui rappelle que sans ces nouveaux collèges, dont la maintenance sera assurée pendant vingt ans par les groupes privés, il faudrait installer de coûteux préfabriqués pour accueillir les nouveaux collégiens.

« On me parle d’une privatisation de l’Education nationale. Mais la seule privatisation que je connaisse, ce sont les vingt ans de retard pris dans ce département qui ont envoyé des élèves vers le privé », tacle Claude Bartolone, qui dénonce une surenchère « idéologique » à la veille de la présidentielle.

Clairement visés, les treize élus communistes. Très remontés, ceux-ci dénoncent l’attitude de cavalier seul de Bartolone et réclament le report du vote. « Dès le début, on a demandé des échanges sur le fond, en vain, souligne Pierre Laporte, président du groupe communiste. Pour l’instant, nous votons contre. »

La droite, elle, comptera les points. « Sur le principe du PPP, on est plutôt pour, explique l’UMP Jean-Michel Bluteau. Mais je vais avoir du mal à faire le service pour Bartolone. » Chez les centristes, Jacques Chaussat « mesure l’enjeu » et votera un « oui, mais… ».

Inquiète, la majorité exclut tout report du projet. « L’offre financière tient jusqu’au 22 avril, explique Claude Bartolone. Si on n’a pas signé à cette date, il faudra tout renégocier et c’est deux ans de travail qui tombe à l’eau. Je ne veux pas me retrouver dans une situation absurde. »

* Reconstruits ou réhabilités : Jean-Moulin à Aubervilliers, Pierre-Curie à Bondy, Louise-Michel à Clichy, Jean-Baptiste-Corot au Raincy, Anatole-France aux Pavillons, Maurice-Thorez à Stains, Jean-Jaurès à Villepinte. Cinq nouveaux collèges : Aulnay, Le Blanc-Mesnil, Montreuil, Noisy-le-Grand, Saint-Denis – Saint-Ouen. « 

Source et image : Le Parisien

2 Réponses à “Seine-Saint-Denis : Les partenariats public-privé déchaînent les passions”

petit oubli:la CFDT faisait apparemment aussi partie de l’intersyndicale.

Navigue avec Firefox 10.0.2 Firefox 10.0.2 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; rv:10.0.2) Gecko/20100101 Firefox/10.0.2
commenter
Arnaud Kubacki | 14 mars, 2012 à 21 h 49 min

Merci pour cette précision.

Navigue avec Firefox 10.0.2 Firefox 10.0.2 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; rv:10.0.2) Gecko/20100101 Firefox/10.0.2