Economie, Emploi

Aulnay-sous-Bois : Déclaration des salairées de TFN. Fin de la grève

3 février, 2012 à 18:00 | Posté par

Vous pouvez prendre connaissance d’une déclaration des salariées de TFN annonçant une victoire et la fin de la grève, en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

Ci-dessous, l’intégralité de cette déclaration :

« DECLARATION DES SALARIÉES de TFN

Notre combat nous a ouvert les yeux sur la force que nous avons à nous unir.

Malgré les factures rejetées, les loyers impayés, les fêtes de Noël gâchées, et un stress permanent. Nous, femmes de ménage, nous avons tenu bon.

TFN, notre nouvel employeur a dans un premier temps mis en application les engagements pris, et nous a réaffirmé que sans les femmes et les hommes de ménage, TFN n’existerait pas.

Qu’est ce que nous revendiquions ?

    • Nos droits à être payées pour le travail effectué,
    • A signer des contrats de travail dans des conditions normales,
    • A être respecter pour notre travail et dans notre dignité.

Car l’argent que nous gagnons difficilement est le fruit de notre travail, rien de plus.

Oui victoire il y a et elle est d’abord la nôtre.

Mais nous voulons aussi y associer et remercier :

    • Monsieur le maire et ses équipes dans son implication pour résoudre ce conflit,
    • Tous les responsables des structures municipales ainsi que les personnes y travaillant
    • Les directeurs et directrices d’écoles ainsi que le corps enseignant
    • Les parents d’élèves qui malgré les désagréments subis, inhérents à notre grève, nous ont soutenues, et tout particulièrement les enfants pour leur patience.

Sachez que nous avons repris le travail mais que nous restons vigilantes.« 

Une Réponse à “Aulnay-sous-Bois : Déclaration des salairées de TFN. Fin de la grève”

Modérons.
Cette déclaration effectivement approuvée par les salariées, n’a cependant pas été écrite par elles-mêmes. Elle ne reflète d’ailleurs pas les slogans qu’elles avaient scandés pendant leur mouvement, comme :  » mairie et TFN qui s’assemble se ressemble » ou « mairie et TFN c’est kif-kif ».

Lorsqu’on jette quelqu’un à l’eau, même si au moment où il se hisse sur le rivage on lui tend une main que l’on veut secourable, on ne peut pas pour autant dire qu’on l’a sauvé. Cela friserait l’indécence.

Leur victoire est le fruit de leur détermination à elles seules et elle en appelle d’autres à venir.

Navigue avec Google Chrome 16.0.912.77 Google Chrome 16.0.912.77 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/535.7 (KHTML, like Gecko) Chrome/16.0.912.77 Safari/535.7