Actualité, Sports

Rien ne va plus à Aulnay-sous-Bois : La mairie lâche le CSL Boxe ?

12 janvier, 2012 à 17:00 | Posté par

La rédaction vient de prendre connaissance d’un article publié sur le site de la fédération française de Boxe, qui annonce que la mairie aurait lâché le CSL Boxe. Conséquence : le traditionnel gala de janvier serait annulé.

Ci-dessous, l’article en question :

« Lâché par la mairie, le CSL Boxe Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est en crise et ne pourra pas organiser son traditionnel gala du mois de janvier. Le petit monde de la boxe est vraiment un milieu particulier. En effet, c’est la crise. Non pas la crise financière, la chute de Lehmann Brothers, celle de l’Euro ou de la Grèce, mais celle du CSL Aulnay-sous-Bois, une institution dans le paysage pugilistique tricolore.

Quelle est la cause du problème ?

Dur, dur le début 2012 pour le club pugilistique francilien où la paire Marcel Denis – Nasser Lalaoui enseigne son art. Mais si tout part en vrille à Aulnay, c’est pour une seule et simple raison. Quelle est-elle ? Comment se fait-il que l’un des meilleurs clubs de France, en termes de résultats, de formation et de dynamisme soit en crise ?

Nasser Lalaoui, l’âme de la maison depuis des lustres, revient en détail sur la genèse du projet avorté.

« Jusqu’à présent, nous avons toujours travaillé en binôme avec la mairie d’Aulnay. Pour notre prochain gala, nous étions en négociations avec Canal+ Sport. Mais Saïd Taghmaoui a débarqué, avec ses belles promesses et Direct 8 dans ses poches, pour tout faire capoter !

Le sieur Taghmaoui voulait imposer ses conditions et s’immiscer dans la vie du club. Il voulait décider de tout et imposer des boxeurs de l’extérieur. Virer nos gars du club aux profits de mercenaires. Et bien ça, c’est hors de question et je refuse de travailler avec ce monsieur. Avec lui, nos athlètes seraient relégués au simple rang de spectateurs, ce que je n’admets pas. Taghmaoui a réussi à convaincre notre mairie que le plus important ce n’est pas nos boxeurs, mais le showbiz. Les acteurs principaux ne sont plus dans le ring mais assis au premier rang.

On ne vient plus voir la boxe, mais qui vient voir la boxe. Ce n’est pas la première fois que Taghmaoui tente de s’immiscer dans la vie d’un club de boxe pour tenter un putsch. Désormais, la mairie ne nous soutient plus et il y a bien une crise entre le club et la ville d’Aulnay-sous-Bois par rapport à l’organisation de nos réunions.

J’ai eu confirmation que la mairie, qui a plongé les yeux fermés dans les belles promesses de Taghmaoui, n’organisera plus jusqu’à nouvel ordre. Elle veut nous imposer une personne de l’extérieur qui, de par sa notoriété est censée commander chez nous. Hors de question. C’est une insulte faite à nos boxeurs, nos bénévoles et nos partenaires. J’espère qu’une solution sera trouvée ».« 

Source et image : Fédération Française de Boxe

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.