Insolites, Vidéos

Retour sur « Aul­nay atout cœur », illustration kitch de la fracture culturelle divisant la ville

18 août, 2010 à 19:06 | Posté par

Après la diffusion du clip du jeune musi­cien aul­nay­sien dénommé Aliyou qui souhaitait faire un hymne local (de son point de vue des quartiers), je souhaitais rediffuser, pour la mémoire, le film promotionnel que la mairie a produit en 2004 pour servir l’image de la ville afin de montrer le décalage abyssal qui existe entre les deux visions de la ville.

Ce film dénommé « Aul­nay atout cœur », totalement miè­vre­ et kitch, et qui a été heureusement retiré du site web de la ville, montre une commune où une grosse partie de la réalité, de la population, du métissage et d’autres atouts de la ville a été volontairement occulté. Le film expose une image si policée et insipide que l’on pense de suite à un film promotionnel pour Kinder ou Disneyland. Ce film est irrésistible, je ne peux m’empêcher de rire à chaque visionnage tant le décalage avec la réalité est grand. C’est tout juste s’il ne présente pas l’ensemble de la population de la ville – forcément blanche – comme étant entichée dans la rue d’un violon et d’un tutu!
Il faut cependant pas s’arrêter à cette vision comique car le film, par son existence, illustre aussi une réalité dramatique: La fracture culturelle immense entre le nord et le sud de la ville.

NB: Le film commence par 11s d’écran noir.

Aulnay atout coeur par suaudeau1

Articles similaires:

11 Réponses à “Retour sur « Aul­nay atout cœur », illustration kitch de la fracture culturelle divisant la ville”

Terrible contraste effectivement avec le clip « Aulnay sous »… :/

Dans un commentaire laissé sur l’article dédié au clip de l’artiste Aliyou justement, j’évoquais avec des pincettes car le sujet est sensible, le fait que ce clip n’était pas franchement représentatif d’Aulnay sud notamment…

Je me suis un peu fait rabrouer par une intervenante qui au contraire considère qu’il s’adresse à tous les Aulnaysiens.

Non, pas plus que le clip de 2004, très centré sur Aulnay-sud…

Manuel Valls s’était fait conspuer au sein de son propre parti lorsqu’il avait osé évoquer l’existence dans sa ville d’Evry de véritables ghettos ethniques.

Un certain JFK, pas Kennedy mais Jean-François Kahn, qui il y a quelques jours assimilait la politique immigrationniste et sécuritaire de Sarkozy à Vichy, avait établi le même constat que Valls sur un plateau d’Arrêt sur Images. http://www.dailymotion.com/video/x3a9m_13-11-2005-j-f-kahn-sur-l-immigrati_news

En 1981 le PCF dénonçait ces risques de ghettoïsation, de délinquance, de trafics (cf manif à Vitry-sur-Seine grâce aux archives de l’INA) mais a été diabolisé par le PS.
Le FN a ensuite pris le relais…

Aujourd’hui le vivre-ensemble est une vaste mascarade, chacun vit de son côté avec ceux partageant sa culture (tiens ! ça me rappelle une réflexion d’un des joueurs de l’équipe de France de foot en Afrique du Sud, à propos des clans au sein de cette équipe..).

Navigue avec Google Chrome 5.0.375.125 Google Chrome 5.0.375.125 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/533.4 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.375.125 Safari/533.4

à quand un film qui illustrera,
non seulement, le sud, le nord de la ville mais aussi les différentes générations…
Qui en finira avec ces clivages, cette nourriture des différences qui n’amène que conflit.
Personnellement, je ne me retrouve ni dans le film de Aliyou, ni dans celui de 2004.

Navigue avec Firefox 3.6.8 Firefox 3.6.8 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.8) Gecko/20100722 Firefox/3.6.8 GTB7.1

avant les images, il y a d’abord le son.
Et je suis désolé d’avouer le hiphop … n’a pas réussi à remplacer un bon pop rock dans ma playlist.
j’attend que le cercle breton s’y mette, et je pourrai aussi vous montrer comment je pratique la gavotte.

Navigue avec Google Chrome 5.0.375.126 Google Chrome 5.0.375.126 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; en-US) AppleWebKit/533.4 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.375.126 Safari/533.4

A propos du hip-hop, ce qui est dommage pour le clip d’Aliyou, c’est qu’il ait d’une certaine façon entretenu le cliché quartier = rap.

Hier je suis allé sur le nouveau site gouvernemental polémique (en raison de son coût astronomique, 1 à 4Mn d’€ selon le gouvernement/Canard enchaîné !!!), France.fr.

Et, parmi les quelques témoignages de ce que représente la France pour quelques « étrangers », on peut lire celui du photographe iranien Reza ainsi que celui du chef d’orchestre coréen Myung-Whun Chung, tous deux tombés amoureux de ce qui fait la culture française.
Cf ici http://www.france.fr/visiter/decrypter-les-francais

Or, quoiqu’on en dise, la culture hip-hop est une culture importée puisqu’elle provient des Etats-Unis.

C’est comme si je balançais que les rouleaux de printemps faisaient partie de la gastronomie française… (je précise, je suis d’origine viet).

Navigue avec Google Chrome 5.0.375.125 Google Chrome 5.0.375.125 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/533.4 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.375.125 Safari/533.4

A part la musique folklorique (et encore) il n’y a pas de musique spécifiquement « autochtone » en France. La culture musicale est un mouvement d’échange culturel international depuis bien avant Mozart.
Réduire le rap français à une « culture importée » est bien mal connaitre cette musique FRANCAISE.
La version anglophone de Wikipédia précise même que le rap français, même si il a des influences américaine, est considéré comme la première scène rap mondiale! http://en.wikipedia.org/wiki/French_hip_hop (pour rappel la première émission au monde sur le Hip Hop était française!)

Pourtant depuis 30 ans on arrête pas de dénigrer cette musique (ex « le rap est une mode qui va passer ») et force de constater que cette musique a d’aussi solides fondements culturels que le jazz ou le rock.

Que l’on aime ou pas cette musique, il faudrait donc en finir avec ces idées reçues.

Au fait, mon voisin (qui n’est pas des « quartiers ») est un rappeur réputé de la scène musicale aulnaysienne. Cette musique n’apparient donc à personne mais marque une forte identité culturelle de notre ville que l’on le veuille ou pas, ce qui n’a rien à voir avec les rouleaux de printemps.

Navigue avec Firefox 3.6.8 Firefox 3.6.8 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.8) Gecko/20100723 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.8

Ce n’est pas une question de le vouloir ou non, le fait est que cette forte identité culturelle concerne essentiellement une partie de la ville, la partie nord.

Par ailleurs, j’ai du mal à concevoir que le rap soit une musique « française ».
Peut-on dire que le fado portugais, le flamenco espagnol, le raï algérien ou le soukous congolais sont des musiques « françaises » ?

Navigue avec Google Chrome 5.0.375.125 Google Chrome 5.0.375.125 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/533.4 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.375.125 Safari/533.4

Sauf que ce n’est pas du fado portugais mais du rap FRANCAIS. Cette musique possède ses thématiques et son identité propre et influence aussi parfois le rap américain. Ce n’est pas un hasard que le rap français est la première scène de rap mondiale et nos élites ont la même réaction que toi et le mettent au même niveau qu’un produit importé comme McDo. Pourtant il n’en est rien.

Il faut donc en terminer avec le mépris de la culture Hip Hop et que l’on aime ou pas reconnaitre la légitimité de la place du rap dans l’identité musicale française.

Navigue avec Firefox 3.6.8 Firefox 3.6.8 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.8) Gecko/20100723 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.8

clip 2004 : c’est bon de rire, parfois.

Navigue avec Firefox 3.6.6 Firefox 3.6.6 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.0; fr; rv:1.9.2.6) Gecko/20100625 Firefox/3.6.6 ( .NET CLR 3.5.30729)

Bonsoir Romuald,  » C est mal connaitre notre ville de dire que « … que cette forte iden tité cultu relle concerne essen tiel le ment une par tie de la ville, la par tie nord. Le RAP, LE HIP HOP se définissent en partie comme issue de la culture urbaine. Je pense qu il ne doivent pas être consideres comme de simples objets représentatifs des populations issues des quartiers ou toutes autres terminologies. Il s’agit d’art, de culture, de compétences, de travail, d’ état d’ esprit, de valeurs…..

Navigue avec Mozilla Compatible Mozilla Compatible sur iPhone iOS 4.0.1 iPhone iOS 4.0.1
Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 4_0_1 like Mac OS X; fr-fr) AppleWebKit/532.9 (KHTML, like Gecko) Mobile/8A306

Le rap est incontestablement une forme poétique contemporaine (rimes, placement de la voix, accentuation tonique marquée, figures de style…)
Le hip hop est une forme chorégraphique contemporaine. Les danseurs de hip hop sont des athlètes qui s’entraînent quotidiennement.
La culture ne se discute pas. On choisit simplement de la partager ou non.
Il est temps d’arrêter les inepties du type : il est noir, il s’appelle all-you (suis-je le seul à avoir repéré le jeu de mots?), il aime le rap et le hip hop, il habite les quartiers nord et entretient donc le cliché habituel…
Pourquoi vouloir classer et ramener les gens à une catégorie qu’on pense cerner?
Je suis actuellement en Espagne et un programme de téléréalité cartonne : on y voit des jeunes espagnols danser le hip hop afin d’être sélectionnés dans une compagnie de danse.
Manifestement, le hip hop a dépassé les limites d’Aulnay nord.
All yours.

Navigue avec Firefox 3.6.8 Firefox 3.6.8 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.8) Gecko/20100722 Firefox/3.6.8

Obama, lors de sa campagne présidentielle, s’était adressé à la communauté noire américaine.

Que leur avait-il sorti en substance ? que les jeunes ne devaient pas restreindre leur horizon au rap et au sport (basket)… cf http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/07/17/obama-met-l-accent-sur-l-education-des-jeunes-afro-americains_1219789_3222.html
Sauf que personne ne lui a adressé de reproches, lancé qu’il dénigrait le rap, puisqu’il est lui-même noir.

Bref ça suffit d’assimiler à de vilains étroits d’esprit ceux qui, comme moi, trouvent dommage cette ghettoïsation culturelle consistant de la part de certains jeunes à entretenir justement ce cliché noir-cité-rap ».

Ce n’est pas le rap que je vise; certes je n’apprécie pas du tout cette musique. Je déplore cet auto-entretien de ces clichés par ces jeunes.

Je parcours régulièrement le Bondy Blog; un blog citoyen alimenté par de jeunes apprentis journalistes majoritairement issus de l’immigration maghrébine.
Dans un ancien article (que je ne retrouve hélas pas) on pouvait lire que les projections d’avenir pour les jeunes des cités se réduisaient à une carrière de footballeur, rappeur, ou agent de sécurité..
Pour les filles, j’ai retrouvé cet article. L’horizon pour les filles dans les quartiers ? chanteuse de R’n’B, coiffeuse ou esthéticienne…
http://businessbondyblog.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/16/l-orientation-des-filles-de-banlieue-coiffeuse-estheticienne.html

Navigue avec Google Chrome 5.0.375.127 Google Chrome 5.0.375.127 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/533.4 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.375.127 Safari/533.4