Enfance, Seine-Saint-Denis, Social

Les CAF de Seine-St-Denis restent portes closes jusqu’à la fin du mois

20 mars, 2009 à 11:30 | Posté par

Logo
"Pour donner la priorité aux paiements, la CAF ferme temporairement ses accueils"
, indique la caisse d'allocations familiales de la Seine-Saint-Denis sur son site Internet, en invoquant "un accroissement sans précédent de sa charge de travail" depuis plusieurs mois, à l'instar des "autres organismes de la branche famille".
Les accueils des agences familles de Bobigny, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois et Saint-Denis/Pleyel fermés depuis le jeudi 12 mars le resteront ainsi jusqu'au mardi 31 mars inclus, précise la CAF, en ajoutant que d'autres accueils, habituellement ouverts quelques jours ou quelques heures par semaine, garderont porte close jusqu'à mi-avril : c'est le cas des permanences prestations d'Aubervilliers, d'Epinay-sur-Seine, de La Courneuve, de Monfermeil et de Stains et de la permanence prestations-action sociale d'Aulnay-sous-Bois.
"Les raisons en sont multiples et cumulatives : mise en place du fichier national unique (…), saisie des ressources des allocataires dont les revenus n’avaient pas été fournis aux impôts ou n’avaient pu être traités, saisie des quittances de loyer…", explique la CAF, qui souligne aussi que l’application en janvier (au lieu de juillet les autres années) du nouveau barème des prestations a engendré de nouveaux courriers, appels téléphoniques et visites à l’accueil.
"C’est ainsi que nos flux de contacts ont progressé de manière très significative entre février 2008 et février 2009", poursuit la CAF, qui affirme avoir été confrontée à une augmentation de + 36 % de demandes à l'accueil, + 31 % par courrier et + 105 % par téléphone.

Une situation "inacceptable" pour le conseil général
 
"Traiter les dossiers au plus vite est donc une priorité pour la CAF pour permettre aux allocataires de recevoir leur paiement", assure-t-elle encore, en un retard de traitement de 15 jours, alors qu’il est de 5 jours en moyenne en temps normal.
La plate-forme téléphonique de la CAF reste cependant joignable au 0820 25 93 10, notamment pour prendre rendez-vous en cas de besoin avec une assistante sociale, de même que le serveur vocal accessible 24 h sur 24 au 0820 25 93 10 ou le site Internet www.93.caf.fr.
Une situation que le président socialiste du conseil général, Claude Bartolone, a par ailleurs jugé "absolument inacceptable", dans un courrier adressé le jeudi 12 mars au Premier ministre, François Fillon, dans lequel il s'inquiète de "la situation extrêmement préoccupante de la CAF de la Seine-Saint-Denis".
Et ce d'autant plus qu’au-delà des prestations familiales et de logement, la caisse d’allocations familiales aura, dès le 1er juin prochain, à prendre en charge l’instruction des demandes de revenu de solidarité active (RSA).
"En Seine-Saint-Denis, ce sont plus de 60 000 demandes à traiter qu’il faudra pouvoir honorer, au risque de compromettre la réalisation du RSA dans notre département et de susciter le mécontentement d’une population fortement en attente par rapport à l’augmentation de son pouvoir d’achat", avertit ainsi l'élu, en dénonçant l'insuffisance des moyens accordés à la CAF par l'Etat pour la mise en oeuvre du dispositif (24 emplois) et dont il demande le renforcement.

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.