Emploi, Entreprises

Départs volontaires de salariés de PSA, Aulnay délocalisée en Champagne.

19 juillet, 2008 à 0:27 | Posté par

Usinebug
Voici un article du journal L’Usine Nouvelle qui décrit les difficultés de PSA à trouver des volontaires au départ, y compris dans l’usine d’Aulnay-sous-Bois.

Remarquez que l’Usine Nouvelle dont le siège social se trouve dans le 17e arrondissement de Paris ne semble pas savoir qu’Aulnay-sous-Bois est située à sa porte et non pas dans l’Aube. Il existe en effet un Aulnay, village de 118 habitants dans l’Aube (10), qui serait probablement ravi de récupérer la taxe profesionnelle de l’Usine PSA d’Aulnay-sous-Bois.

Plus sérieusement, cet article illustre à nouveau les fragilités de l’emploi industriel, première source de la fiscalité professionnelle de notre ville.

Hervé Suaudeau

L’usine nouvelle: PSA enregistre 411 départs volontaires sur 1090 prévus

Le compte n’y est pas. Dans son plan de départs volontaires, ouvert de
février à juin dans cinq usines françaises, PSA  Peugeot Citroën
s’était fixé un objectif de 1090 départs. Seuls 411 salariés ont
finalement décidé de quitter leur poste.

Selon la direction, les objectifs fixés sur les sites de Metz
(Moselle), Aulnay (Aube) et Asnières (Eure) ont été tenus. A Mulhouse
(Haut-Rhin) et à Rennes (Ille-et-Vilaine), non : des « éléments
positifs » auraient poussé au maintien des effectifs. L’unité bretonne
bénéficierait de la montée en puissance de la C5 qui y est produite et
le site alsacien de la mise en place d’une équipe de nuit.

Selon des sources syndicales, 139 salariés (sur un objectif de 411)
auraient décidé de quitter Rennes, 91 (sur 360) Mulhouse, 96 (sur 180
Aulnay), 55 (sur 80) Metz, et 30 (sur 60) Asnières. Ces 411 départs
font suite aux 6 300 survenus en 2007, lors du précédent plan. Grâce à
ces mesures successives, PSA espère réduire de 30 % « les frais
généraux et de structure » d’ici à 2010.

C.B. , l’usine Nouvelle le 16/07/2008

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.