Sécurité

Une cellule de veille active vient d’être créée

23 avril, 2008 à 18:57 | Posté par

Chaque mardi matin désormais, à l’initiative du maire Gérard Ségura, les représentants de la Police nationale et municipale, les services municipaux de sécurité et de médiation, le club de prévention spécialisée, la direction générale des services, se retrouveront à l’Hôtel de ville.

Cette "cellule de veille active" doit discuter des problèmes de sécurité et de prévention sur la ville, mais aussi identifier les difficultés éventuelles rencontrées par les acteurs de terrain.

Sources: Le Parisien, 20minutes.

Articles similaires:

6 Réponses à “Une cellule de veille active vient d’être créée”

je vais apporter quelques précisions. cette cellule de veille n’est pas contrairement à ce qui est dit une initiative du maire actuelle.
en effet j’ai mis en place cette cellule dès juin 2001. toutefois elle ne se réunissait pas toutes les semaines mais en fonction des circonstances (dégradation de la situation).
sous cette nouvelle forme, je doute qu’elle trouve plus d’efficacité car les polices ont des infos qu’elles ne peuvent partager totalement avec les équipes de prévention et vice-versa, compte tenu des obligations légales et des pratiques de confidentialités bien légitimes.
enfin, pendant toute ma mandature, la police nationale, la police municipale et la direction de la sécurité et de la prévention qui gère les médiateurs se réunissaient déjà tous les mardis.
la prévention spécialisée avait déjà des contacts quasi quotidiens avec cette même direction.
espérons que ce nouveau fonctionnement amène le résultat que chacun attend…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Cannarozzo,
Je suis ravie d’apprendre que cette fameuse cellule existait depuis 2001 et qu’elle se réunissait quand cela se justifiait. Visiblement, cela n’a pas dû être souvent le cas, ou bien n’avez-vous pas su juger à l’aune des événements l’importance du ressenti par les Aulnaysiens. Des exemples où la non-écoute de la part de l’ancienne équipe municipale concernant la sécurité mais aussi et surtout la prévention, je pourrais vous en donner quelques-uns, des non-prises en compte de plaintes pourtant dûment déposées auprès des services de la mairie (même pas une seule réponse pour dire qu’au moins celles-ci étaient reçues). Je vous parle d’événements sans violence physique, certes, « donc sans gravité » (pourriez-vous me répondre). Oui mais voilà, de dégradations en incivilités, on en arrive à des situations insupportables et qui mènent à ce sentiment d’insécurité ou tout au moins de malaise que l’on peut parfois éprouver.
Peut-être la nouvelle équipe fera mieux, peut-être que non, qu’est-ce qui pourrait être pire de toute façon que l’indifférence ressentie pendant l’ex-mandature ?
Par ailleurs, vous qui aimez à vous décrire comme le défenseur de la démocratie, je suis extrêmement choquée des propos que vous avez pu tenir, et tenez encore sur votre blog. Je ne parle pas de vos opinions politiques, elles sont les vôtres et comme (presque) toutes, se doivent d’être respectées. Mais votre vulgarité, votre agressivité permanente, votre bellicisme et surtout votre incapacité à répondre à une critique autrement que par « c’est pas moi, c’est vous qui êtes mauvais » (je ne rapporte pas les insultes et autres noms d’oiseaux dont vous aimez gratifier vos détracteurs) évoquent une frustration refoulée et surtout une instabilité bien gênante pour un personnage tel que vous. Votre candidat a perdu l’élection et vous faites maintenant des caprices d’enfant gâté parce qu’on vous a confisqué votre jouet. Grandissez Monsieur,nous ne sommes plus à la maternelle. Pour ma part, je préfèrerais nettement voir le prochain maire remporter une élection sur ses capacités de gestionnaire plutôt qu’en tablant sur les erreurs d’un mauvais élève.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

chère madame ,vous êtes mal renseignée et du coup vous dérivez.
en premier lieu, vous confondez publicité et réalité. cette cellule que j’ai crée en 2001 s’est réunit de nombreuses fois, elle se tranformait également en cellule de crise quand cela était nécessaire. mais ce qui s’y dit est confidentiel, c’est même la condition de la participation de cerataisn acteurs. il est donc normal que vous n’en ayez rien su, cela ne l’a pas empêché d’exister et de fonctionner. et croyez moi elle a fait son travail. mais jene vous demande pas de me croire, il suffirait de vous renseigner aupèrs des services en question.
en second lieu, expliquez moi de quelles plaintes vous parlez ? les plaintes déposées au commissariat ne sont pas données à la mairie mais traitée en toute confidentialité par la police nationale. à celles-ci il est évident qu’on ne pouvait pas y répondre.
les « plaintes » envoyées directement à la mairie étaient elles triatées contrairement à votre information. je les lisais toutes, j’en avais les copies chaque jour, et j’y répondais personnellement par trois moyens : rendez-vous, téléphone ou courriers. j’ai signé 250 de ces courriers chaque année, aussi je veux bien que vous soyez plus précise. par ailleurs mes services (police municipale ou direction de la sécurité) prenaient systématiquement contact quand cela était nécessaire.
bien sur il ya toujours des loupés, mais je ne puis souscrire à votre sentiment.
je ne peux vous laisser dire que nous ou j’étais indifférent. j’ai passé des soirées entières uaprès de gens qui avaient tout perdu, j’ai reçu des jeunes femmes violentées et j’ai vu ce que je ne souhaite à personne de voir. franchement cette remarque là est déplacée. d’autant que vous ne savez pas ce que cela a pu personnellement me couter. les menaces, les tenatives d’agressions, les répercussions sur mes enfants ! vous pouvez être insatisfaite du résultat, je le suis aussi mais vous ne pouvez juger ni de ma conviction à faire ce que j’avais à faire ni de mon empathie en faveur de ceux que j’ai essayé d’aider.
enfin pour ce qui est de mes commentaires, je vous mets au défi d’y trouver une insulte. je suis vindicatif oui ! monsieur Segura n’a pas respecté les règles et j’en suis fort insatisfait. lorsque cela sera démontré, je doute que vous regardiez les choses de la même façon.
si nous avons perdu, il est clair que nous en sommes responsables et je ne fuis pas mes responsabilités. mais cela ne m’empêche pas de dénoncer les manquements aux règles électorales, que je ne peux étaler, il revient ua tribunal de trancher.
mon jouet ? mais madame, comment pouvez vous jugez ainsi ? savez-vous quels sacrifices j’ai parfois dû faire ? peut-être pourriez vous imaginer aussi que cela m’a beaucoup couté ?
c’est toujours facile de ne juger que de sa fenetre et de piétiner ceux qui ont perdu comme s’ils le méritaient. cirtiquez mes résultats, mais de grâce laissez moi libre de mon discours et de mes opinions.
la différence entre ce que j’écris et ce que vous décrivez, c’est que je me base sur des faits (je connais bien la « maison »), sur les informations de mes amis bien placés à gauche ou dans les quartiers nord. cela ne vous saute pas encore aux yeux, c’est normal, mais cela viendra. je vous demande donc juste d’envisager que ce que je dis est peut-être vrai …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur,
Je crois que Monaulnay n’est pas le lieu idéal pour polémiquer sur vos qualités et vos défauts. Je vous parle du fait que je n’ai jamais entendu parler de la cellule dont vous faites état, vous me répondez par l’étendue de vos sacrifices (ce sont vos termes).
Permettez-moi donc, et ce sera la dernière fois – ce afin que ce site ne devienne pas un raccourci de votre biographie mais bien un lieu d’échanges concernant notre ville – de vous réaffirmer que je n’ai jamais entendu parler de votre cellule. Puisque vous me demander de vous croire, ayez au moins la politesse d’en faire autant à mon égard.
A tout le moins, lisez ce que j’ai écrit puisque je ne vous parlais pas de violence physique mais de dégradations au quotidien. Quant aux plaintes que moi et d’autres de mes voisins ont pu déposer, elles l’ont été à la mairie. Là encore, merci de me croire quand je vous dis qu’elles n’ont jamais – je persiste, jamais – reçu une seule réponse.
En ce qui concerne vos insultes qui n’en seraient pas, nous n’avons pas encore une fois la même conception de la politesse et du respect. Des termes comme faux-cul, minable etc. (je ne vous dresse pas la liste, je n’ai pas fait de revue de presse de vos écrits) ne sont pas à mon sens très évocateurs d’un échange vindicatif/courtois. De plus, ce n’est pas à vous que je vais apprendre que l’on peut profondément blesser les gens autrement que par des insultes (d’où l’utilisation du mot bellicisme etc., tant il est facile de mettre de l’huile sur le feu).
Vous me demandez la liberté de vos opinions et choix. C’est sans difficulté pour ma part, d’autant que je ne penche ni dans le sens d’un candidat, ni dans un autre. Mais tout ce que je vous demande, s’il vous plaît, c’est de respecter monaulnay, une tribune où tout le monde est en droit de s’exprimer sans se faire agresser. Et de grâce donc, cessez de vous sentir attaqué personnellement lorsque l’on parle de bilan. Votre remarque sur vos sacrifices est en ce sens particulièrement mal venue. Que je sache, vous n’avez pas été nommé avec le couteau sous la gorge et vous saviez que vos responsabilités allaient vous demander beaucoup de temps et d’investissement. Nomination qui, d’ailleurs, ne vous donne pas plus le droit d’essayer de me clouer le bec sous le motif que vous détenez la vérité (vous êtes de la « maison »). Il y a ce que vous savez et ce que nous, habitants d’Aulnay, vivont. Continuez à penser que vous seul êtes en droit de posséder cette vérité et vous continuerez à perdre les élections.
Pour en revenir à Aulnay donc, savez-vous quand sera apportée la preuve que Monsieur Segura n’a pas respecté les règles ? Cette remarque est valable pour ce qui est sensé me sauter aux yeux prochainement, et tout ce que vous nous promettez comme catastrophe future. Il serait bon en effet, qu’à l’image de l’Arlésienne, nous n’ayons pas à subir vos seuls effets d’annonce jusqu’aux prochaines élections, c’est lassant et non constructif. Tout comme vous, j’aime les faits réels, pas les fantasmes issus de la seule frustration (non, non, je ne parle pas de vous mais de façon générale). Cordialement.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

merci pour ces remarques, j’en tiendrais compte.
pour les questions de sécurité des acteurs très différents interviennent et le s faire travailler ensemble n’est pas une mince affaire car leurs règles déontologiques sont différentes et le ur moyens de communication également. l’une des règles exigées par ces acteurs à une ville, c’est notamment la discrétion. cela revient que l’on ne communique pas à tout va sur le sujet y compris sur quelques dispositifs. ceci dit, sur celui-ci nous avions communiqué en 2002 lors du retour fait à tous les aulnaysiens à travers un oxygène spécial à la suite du questionnaire sur la sécurité de 2001. cette cellule se réunissait avant chaque 14 juillet ou 31 décembre, ou devant des dégradations d’ambiance sur certains quartiers. cela a été le cas sur le Gros Saule comme sur Mitry, ou d’autres encore. mais comme nous ne pouvions communiquer sur le contenu, avouez qu’il aurait un peu court de juste dire que nous nous réunissions pour prendre des décisions. sachez par ailleurs que chaque année des étudiants de la Sorbone notamment mais aussi des confrères étrangers, comme des japonais, des colombiens, des lituaniens, par exemple, venaient voir comment cela fonctionnait.
pour vos plaintes, je n’ai pas d’autre réponse à vous donner que le fait qu’elles ne sont jamais arrivées jusqu’à moi, sinon vous auriez une réponse de ma part. si vous m’en dites plsu par e-mail, je pourrais peut-être savoir pourquoi.
faux-cul, je le revendique : quand une personne s’incrit à l’UMP en 2004, travaille avec moi sur des projets sociaux qu’elle porte, que je l’aide à travers la structure « mission ville », puis qu’elle porte le T-shirt « voter Segura », participe à ses meetings, envoie des sms diffamatoires à plus de 400 personnes, je ne sais comment la qualifier autrement, mais je suis ouvert à une suggestion. bie nsûr je n’ai pas eu d’explication de sa part, malgré ma demande, je précise. l’autre terme s’adressait à une situation et non à une personne. pour le reste vous pouvez chercher, je ne suis pas du tout amateur d’insultes.
je ne veux pas que vous me plaigniez pour « mes » sacrifices mais le mot « jouet » était à mon gout très loin de la vérité. quand j’aicommencé à en 2001 à m’occuper des questions de sécurité, elles ne comptaient pas pour beaucoup dns les mairies, la sécurité c’était la police point. je crois avoir changé cela, construit un vrai modèle de politique localede sécurité, qui m’a valu de nombreuses visites ministérielles, des conférences en France et en Belgique sur ces questions, des partenariats vec la Sorbone ou Dauphine et de nombreuses études de chercheurs. cela n’a rien à voir avec les résultats bien sur, il ne suffit pas d’avoir un bon dispositif, mais vous le savez déjà.
je ne fais pas parti de ceux qui pensent qu’il y a une vérité, je suis scientifique de formation, la relativité fait donc parti de ma culture. pour autant je voulais simplement vous dire que « tout ce qui ne se voit pas peut très bien existé et l’inverse également ». le fait que je sache comment cela se passe me permet de décoder ce que vous ne pouvez pas décoder à ce jour, mais n’y voyez aucun mépris de ma part, chacun à ses « avantages ». je ne vis rien différemment de vous, coryez bien que mon quotidien est le même que le vôtre et que le temps de mon précédent mandat, la différence était le temps infime que je passais avec ma famille.
pour ce qui est du reours, nous ne pouvons malheureusement publié pour ne pas froisser les juges qui y verraient une manoeuvre politique et non une demande juridique. toutefois je peux vous dire que 12 griefs ont été présentés et que 50 pièces formelles ont été déposées avec le mémoire au tribunal. le tribunal compétent est le tribunal administratif de Cergy qui devrait juger près la cloture des comtpes de campagne et l’acceptation de ceux-ci par la commission de contrôle. il faut donc compter sur un jugement en premier instance en septembre prochain. à ce moment là, nous pouvons perdre, ou gagner et obtenir l’annulation de l’élection et peut-être la dissolutin du conseil municipal. la ville serait alors administrée par des fonctionnaires nommés par la préfecture. ensuite il y aura sûrement un appel devant le conseil d’état qui jugera en dernier instance vers janvier ou février 2009. si l’annulation est confirmée, nous revoterons en mars ou avril 2009.
pour les autres faits, j’en ai trois en magasin pour l’instant mais il me manque encore de petits élements avant d’alerter l’opinion. mais croyez bien une chose, la frustration n’est pas mon moteur, et je ne ferai pas d’annonce que je ne pourrais ensuite démontrer.
j’espère avoir répondu à vos questtionnements.
cordialement.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

pitoyable ce monsieur cannarozozo !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown