Ile-de-France, Intercommunalité, Seine-Saint-Denis

Philippe Dallier a remis son rapport sur le Grand Paris

17 avril, 2008 à 9:25 | Posté par

La semaine dernière, le sénateur-maire UMP des Pavillons-sous-Bois, Philippe Dallier, a remis son rapport d’information au nom de l’Observatoire de la décentralisation sur les perspectives d’évolution institutionnelle du Grand Paris (255 pages).


Conférence de presse du sénateur Philippe Dallier – Remise du rapport

Ce rapport recense 30 propositions afin de créer d’ici 2011 un Grand Paris, résultant de la fusion des départements de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. Les compétences de cette nouvelle structure seraient les transports, le logement, le développement économique, le social et la sécurité. Les autres compétences seraient transférées soit aux communes, soit à la région Île-de-France.

Philippe Dallier dénonce la manque d’ambition du syndicat mixte proposé par Roger Karoutchi, président du groupe UMP au Conseil régional et candidat à la candidature pour les élections régionales de 2010, le refus d’ambition des pétales d’intercommunalités autour de Paris défendues par Patrick Braouezec, député PCF et président de Plaine-Commune, et l’ajout d’une couche supplémentaire avec la communauté urbaine évoquée par Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine.

Le président (PCF) du Conseil général du Val-de-Marne, Christian Favier, a jugé "tout simplement ubuesque" le rapport Dallier sur le Grand Paris.

De son côté, Pierre Mansat, adjoint PCF au maire de Paris en charge des relations avec les collectivités territoriales d’Ile-de-France, réfléchit à une sorte d’assemblée de syndicats mixtes auxquels seraient intégrées les communes selon les sujets d’action. "Il faut inventer quelque chose de nouveau de toute façon", avertit-il.

Quant à Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d’Ile-de-France, il se dit persuadé que "la région reste la collectivité de pilotage la plus pertinente". Aussi, il considère que "l’intérêt gouvernemental pour le Grand Paris n’est qu’une manœuvre politique. C’est pour la droite une manière d’empoisonner la région et la ville de Paris qu’elle n’a pas pu conquérir".

Enfin, Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement, rejette en bloc les principales propositions du sénateur Dallier. Pour le candidat à la tête de liste aux élections régionales de 2010, il ne faut pas "faire exploser la région Île-de-France". L’idée de Philippe Dallier est "séduisante a priori… mais elle apporterait plus de problèmes que de solutions", ajoute-t-il.

Une Réponse à “Philippe Dallier a remis son rapport sur le Grand Paris”

Aulnay est notre commune, Paris notre métropole. Je suis 100 % pour le projet de Dallier.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown