Economie, Entreprises, Médias

Libération: A Aulnay, scepticisme sur le rôle des subventions pour créer de l’emploi

29 janvier, 2008 à 6:08 | Posté par

Jusqu’au
8 février, date de l’annonce par Nicolas Sarkozy du plan banlieue,
«Libération» enquête sur les principales questions de société dans les
quartiers. Aujourd’hui, l’emploi.

«Si Fadela Amara me donne un chèque d’un million d’euros pour créer de l’emploi, je le lui retourne,
affirme, un poil provocateur, Stéphane Girard, directeur de la maison
de l’entreprise et de l’emploi (M2E) d’Aulnay-sous-Bois et de
Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Je ponctionnerais peut-être 50
000 euros pour repeindre la M2E, mais nous ne savons pas créer de
l’emploi avec de la subvention.»
Créée en 2001 la M2E
d’Aulnay-sous-Bois-Villepinte est installée au cœur des quartiers Nord
d’Aulnay. Au rez-de-chaussée, on y trouve les demandeurs d’emploi,
cadres et non cadres. A l’étage, les chefs d’entreprise de la zone
industrielle (L’Oréal, PSA…) et des jeunes créateurs en pépinière qui
pendant deux ans peuvent développer leurs activités avec des loyers
modérés.

Zone de fret. Depuis 2004, les quartiers Nord (dont le taux de
chômage a baissé de 9 % en 2007) se situent dans une «zone franche
urbaine», avec un bassin d’emplois important grâce à la proximité de
l’aéroport de Roissy, du centre commercial Parinor et de la zone de
fret Garonor. Aulnay-sous-Bois a, du coup, un des taux de chômage les
moins élevés de la Seine-Saint-Denis avec 10,5 %, soit 3 806 demandeurs
d’emploi dont 16 % ont moins de 25 ans : «Ce sont les entreprises qui créent l’emploi, répète Stéphane Girard. Avec
de la subvention, on peut en revanche créer les conditions d’un
développement économique, de l’offre immobilière pour que les
entreprises puissent s’installer.»

Pour Stéphane Girard, c’est sur la formation que le bât blesse. Le
directeur de la M2E dit avoir beaucoup d’offres d’emploi (500 à
pourvoir en avril sur Parinor, des CDI de vendeurs dans des enseignes
nationales) mais pas les demandeurs qualifiés en face : «Sur 1
000 offres, je ne vais trouver que 100 personnes qui correspondent.
L’emploi avec un minimum de qualification n’existe plus. Même pour être
femme de ménage à l’étage dans les hôtels de Roissy, il faut connaître
les dix phrases clés en anglais.»

Etre un sas entre un chômage longue durée, une vie difficile et
l’emploi, c’est la mission de l’entreprise d’insertion Ménage Service,
qui connaît un bel essor à Aulnay-sous-Bois. 60 % des 110 emplois
insertion proviennent des quartiers Nord, des femmes en majorité, qui
se forment au repassage industriel. Ménage Service, financé pour 30 %
par le public, et à 70 % par la vente de ses services, propose aux
entreprises de la zone franche de repasser le linge de leurs employés. «Il faut qu’on nous aide à mieux vendre nos services, dit Valerie Hamidi, sa directrice. On
était une niche, et avec le plan Borloo nous avons affaire à une forte
concurrence : La Poste, les banques… proposent aussi des services à la
personne.»
Valérie Hamidi estime que de nouveaux dispositifs seraient inutiles : «On
a déjà 70 dossiers à remplir par an, et souvent ces dispositifs sont si
complexes qu’on n’aide pas toujours les bonnes personnes.»

«Pas de réseau». Jeune diplômé, Brian Ebeta, 26 ans, habite la
Cité de l’Europe à Aulnay, et des qualifications, il en a plus qu’il
n’en faut avec son MBA en marketing international. Bénéficiaire du RMI
depuis l’obtention de son diplôme, il cherche un emploi activement
depuis un an, avec un rêve : être chef de produit chez un équipementier
sportif. A Aulnay, il y a peu de sièges sociaux de grandes entreprises,
beaucoup d’unités de production ou de laboratoires de recherche : «Dans les entretiens d’embauche, par exemple chez Décathlon ou l’Oréal, raconte le jeune homme,
on me reproche de ne pas avoir de première expérience, ou de trop
savoir ce que je veux. Ce qui est difficile pour nous, dans les
quartiers, c’est de ne pas avoir le réseau des grandes écoles. Fadela
Amara, je sais que ce n’est pas Mère Teresa, ce n’est pas elle qui va
me trouver un boulot mais si elle pouvait, au moins, obliger les
grandes entreprises à nous recevoir…»


En attendant le plan banlieue (1/7)
.
STÉPHANIE BINET

Libération : samedi 26 janvier 2008

Articles similaires:

25 Réponses à “Libération: A Aulnay, scepticisme sur le rôle des subventions pour créer de l’emploi”

vous comprendrez à la lecture de cet article et du nombre de commentaires afférent pourquoi je trouve souvent les publications et les commentaires sur votre site partiaux.
en effet, voilà un article qui finalement dresse un bilan très positif du redressement de l’emploi dans notre commune et personne ne se précipite pour soit s’enquerir de détails soit commenter positivement cet article.
pourquoi ? apporterait il crédit à la municipalité d’avoir lutté activement contre le chomage ? cela serait-il en contradiction avec le portrait peu flatteur souvent dressé ici par les commentaires ? (on n’aide pas les gens, on se fout des jeunes …)
si le fait de passer pendant le mandat de 16 à 10,5 % de chomage global et de 25 à 16% pour les jeunes de – de 25 ans, n’est pas une bonne nouvelle à relever, je m’étonne.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Croyez-nous, nous essayons de faire un site qui représente toutes les sensibilités. Ici c’est Libération, donc forcément un parti pris. Nous aurions eu une nouvelle intéressante en provenance du Figaro, nous l’aurions publié. De plus il faut prendre en compte les éléments suivants:
– Nous sommes un site privé qui n’a aucune obligation légale. C’est seulement de notre propre chef que nous nous souhaitons rester impartial.
– Nous sommes tentés de mettre des informations différentes que dans « Oxygène » donc forcément différentes du point de vue de la mairie. Je rappelle que ce journal pose des problèmes de partialité et de plus cela est fait avec l’argent du contribuable ce qui est beaucoup plus contestable (mais pas forcément illégal malheureusement). Si vous souhaitez que ce propos ne soit pas partisan je rajouterais que l’opposition ne s’est pas engagée à changer les choses.
– Aucun communiqué de presse de la mairie ne nous ai transmit, nous trouvons les informations largement relayées dans Le Parisien ce qui n’est pas très motivant à reprendre.
– Nous subissons donc un boycott des informations en provenance de la majorité municipale. Les nouvelles nous proviennent donc souvent de l’opposition de gauche et du MoDem. Vous êtes à peu près le seul contributeur régulier à la soutenir (et je vous remercie de cet effort quotidien), d’où le déséquilibre dans les commentaires.
Oui, donc le travail de neutralité est bien difficile ici et nous avons besoin de l’effort de la majorité et d’une vraie volonté de transparence pour nous faciliter les choses.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

franck, pourquoi si peu d’intervenants pour défendre votre bilan sur ce site ? La question mérite d’ être posée a la permanence de G2 place du general leclerc ou ça ronrone un peu. Concernant le bon point de la M2E c’est un fer de lance mais il est a completer en efficacité avec le manche d’un service réel de formation associé , notament pour les plus jeunes. Peut être est ce la l’occasion de revoir Mr darcos, il connaît le chemin désormais .

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Cher Hervé, je n’attaquais pas le site mais le fait que les commentaires sont toujours bombreux dans la critique acerbe et moins pour soutenir les bons points. c’est cela qui montre une certaine partialité de vos lecteurs.
enfin, cher Louis, dois-je vous rappeler que la formation est normalement l’apenage du conseil régional. nous en faisons, avons même investit dans le centre d’affaire Europe pour cela qui pour sa première année aura réalisée près de 120 formation si j’ai bon souvenir. Et dans notre programme que vous avez du lire avec attention, nous avons annoncé un objectif de 500 formations annuelles avec cet outil. vous voyez que nous devançons vos légitimes attentes.
enfin Darcos n’a rien à y voir, la formation post-scolaire n’est pas de son ressort.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

bonsoir!
j’aurais souhaité revenir sur un sujet dont on a pu echanger derniérement mais qui mériterait selon moi qu’on y accorde plus d’importance qu’il n’y parrait; le vote electronique!!!!!
pourquoi l’entetement du maire, questions que les aulnaysiens que je rencontre jour aprés jour ne cessent de se poser, ce qui laisse nourrir toute sorte de fantasme…
Cher hervé pourquoi ne pas mettre en place sur ce site un sondage afin de connaitre l’avis de tous? meme si l’on est maintenant à un petit peu plus d’un mois du scrutin.
ensuite j’aurais souhaité revenir sur le soutien scolaire au sein de la cité de l’europe.
cher Mrs cannazorro, sachez que contrairement à ce que vous avez pu affirmer sur ce blog, ni les femmes relais , ni le coeur des enfants, et ni saddaka ne proposent de soutien scolaire pour les « pimaires » sur ce quartier!!!
Les femmes relais sont unikement présentes sur la rose des vents, le coeur des enfants ne fait pas de soutien scolaire, de plus cette association s’adresse aux ados et aux pré-ados. enfin, la bibliothéque saddaka a fermé ses portes depuis maintenant 3 ans et ne propose donc plus d’aide aux devoirs…depuis 3 ans…
c’est bien de donner de votre temps et de nourrir les echanges sur ce blog, neanmoins, mrs canazorro il est important de vérifier vos sources avnt d’avancer des chiffres et de donner des informations à nos chers concitoyens…
Pour en revenir à ce que je disais la derniére fois, pour que chaque jeune ait la chance de reussir, il est important de mettre les moyens qu’il faut, là où il faut et quand il le faut! encore une fois je le dis et le répéte, 20 places de soutien scolaire pour les quartiers etangs merisiers et cité de l’europe (donc 4 ecoles)je laisse les internautes jugé si c’est suffisant…et il me semble que Cà, ca urge…beaucoup plus que le service minimum lors des greves….à bon entendeur…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Pour le vote électronique malheureusement l’entêtement du maire est très problématique au regard de ce que nous avions trouvé aux dernières législatives et pour lesquels le conseil constitutionnel a refusé d’instruire empêchant de dissiper les fantasmes sur le scrutin (voir http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article24 ). Je ne dis surtout pas qu’il y a eu fraude, mais des opérations suspectes (ou non expliquées chacun choisira – on ne m’a même pas sû me les expliquer le jour où j’ai été entendu par la commission du ministère de l’intérieur bien qu’il y ait tout un aréopage d’experts). Ces opérations auraient méritées qu’on creuse un tout petit peu pour éclaircir ou rejeter tout soupçon. Avec un scrutin avec des urnes transparentes, chacun aurait pu se rendre compte de la sincérité du résultat. Là, on nous a proposé un système opaque qui pénalise directement la légitimité des élus et je suis très triste d’avoir expérimenté directement cela.
Pour le sondage, il a été déjà été fait ici: http://www.monaulnay.com/2007/05/23_des_sonds_so.html

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Excuser moi Franck ,mais pour moi, quidam lambda , la formation comme l’éducation dépendent d’un ministère et non d’une région. Admettons. Vous semblez mal connaître les GRETA, ce formidable outil de formations professionnelles pour adultes dispensé par l’éducation nationale. Votre innovant ministre aurai pu annoncer en nos murs, par exemple , la création d’un organisme de ce type dédié au métiers de la plate-forme aéroportuaire. Mais comme personne ne lui a soufflé l’idée , nous devrons donc nous contenter de financer localement 500 ‘stages’ , de combien de personnes d’ailleurs ?. s’il invite Gérard a venir chercher des truffes chez lui a Périgueux ils ne risquent pas d’en trouver beaucoup .

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

plusieurs réponses, vous me premettrez donc de trier.
sur le soutien scolaire, je ne parlais pas que de la Cité de l’Europe, mais si vous y tenez il y a bien d’autres structures subventionnées qui font du soutie nsur le quartier , c’est le cas de la CSF. ensuite toutes les autres indiquées ne font pas forcément du soutien scolaire mais du soutien aux familles,et aux enfants, même si ce sont par fois des ados. je npartage aps votre vision d’absence de services à destination des habitants que vous semblez présenter comme un désert.
me sources, cher Flaviolito, viennent des intéressés eux-mêmes avec qui je suis en contact au moins hebdomadaire. mais j’ai une vision certainement plus large que la votre qui ne regarde qu’une facette du problème et des solutions mises en place.
enfin vous oubliez l’étude qui se pratique dans les écoles elle-mêmes mais bon passons…
enfin en ce qui concerne les greta, je n’ignore pas nous avons même des projets avec eux et notamment sur la zone de Roissy, comme quoi vous finiriez par être des nôtres à ce propos.
Ne prenez pas à la légère ces 500 stages puisqu’on estime à 1000 à 1200 les besoins de re-formation pour les jeunes sans emploi. nous sommes donc face çà une mesure parfaitement adaptée. je précise d’ailleurs que si noussommes organisateur et parfois financeur, cele ne fait pas de nous un institut de formation, nous utilisons ceux qui savent faire, le greta comme les autres.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir à tous!
mrs cannazorro, je me permet de clore ce debat sur le soutien scolaire puisque vous semblez camper sur vos positions et que vous refusez comme toujours de reconnaitre ce qui ne va pas…votre entetement est pour moi tout le contraire que je me fais de la democratie participative et constructive. Une chose est sure, je ne tiens ici à tirer sur personne mais juste a mettre une municipalité devant ses ratés, ses carrences, et ses absences.
Mais bon apparemment, tout ce qui ne va^pas dans votre sens n’est que calomnie, erreur ou mensonges…
en aucun cas je n’ai qualifié de « desert » le service à destination des habitants,je ne fais que remonté la parole des habitants de ces quartiers qui parlent d ‘URGENCE et d’INSUFFISANCE.
Etonnant qu’un homme qui se dit etre sur le terrain au quotidien, n’ait pu recolter ses ressentis, à moins qu’une fois de plus vous essayez de vous persuader, que la vie est belle, et que la M2e cartonne, que les gens ont des stages, et que tout le monde est content.
si comme vous le pretendez, autant d’argent est injecté, autant d’associations sont subventionnées ( je peux attribuer 250 euros à une association et parler de subvention…vs cprdrez…), autant de mesures sont mises en places, comment expliquez-vous la situation qui se degrade de jour en jour sur les quartiers nord, et je ne parle pas ici de renovations urbaines, ou de desenclavement, mais de conditions de vie au quotidien, mrs cannazorro, de misére sociale!
au risque de vous contrarier (ce ne sera jamais qu’une fois de plus), les actions mises en place par la ville sont insuffisantes!!!! et à coup sur, les habitants de ces quartiers le denoncerons une fois de plus….les 9 et 16 mars prochains.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

c’est sur que c’est beaucoup mieux dans les communes de gauche du département dans lesquelles les gens doivent à coup sur parler des mêmes carences, ratés, etc. à croire que si ce n’est pas une particularité d’aulnay, c’est surement malheureusement de la seine saint denis gouverné sans partage à gauche depuis 44 ans. nul doute que vous allez les sanctionner eux ! eux qui soit disant ont la fibre sociale et qui ont fait de ce département l’un des plus pauvres de france. mais comme ils pensent que les pauvres doivent éternellement à gauche, ne comptez pas sur eux pour vous sortir de la misère comme vous dites.
vraiment vous devriez aller voir dans le communes voisines pour savoir qu’ici il y a plus de solutions qu’ailleurs… mais l’herbe et toujours plus verte ailleur ! au fait c’est quoi vos propositions ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

j’ai dis que j’allais clore le debat, mais bon apparemment vous aimez bien avoir le dernier mot…
Non l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, mais permettez moi d’insister sur le fait que notre ville ne dispose pas du meme budget,du meme nombre d’entreprises, et des memes infrastructures que les autres villes du departement. Une vitrine comme les quartiers nord, est une veritable honte, et à coup sure une preuve irrefutable de l’incapacité et de l’incompétence de la municipalité en place.
notre ville est quand meme la 4e ville du departement, la 9e de la region, et une fois de plus votre technique est de tirer sur la gauche et les villes de gauche, et le departement qui lui aussi est a gauche.
Mais qui dirige le pays mrs cannazorro, depuis maintenant quelques années, la gauche ?
Si malheureusement le departement est dans cet état, c est parce qu’une grande partie de ces habitants sont issus de la classe ouvriére, milieu qui est frappé de plein fouet depuis quelques années par le chomage…
pour en revenir à des choses plus concrétes au jour daujourd’hui mrs cannazorro, c’est votre équipe qui est en place depuis maintenant 25 ans, et malgrés tous les moyens et les potentiels de cette ville, elle abrite l’un des quartiers les plus difficiles de france, tout comme les bosquets à montfermeil, les beaudottes à sevran, ou le chene pointu à clichy autres villes du departement. certes on y retrouve les memes carrences et les memes symptomes comme vous dites, mais ces villes ne disposent pas du meme budget que le notre, des memes moyens, et du meme nombre d’entreprises loin de là, TRES loin de là…
je ne cherche en aucun cas à installer un « combat » doite gauche juste à pointer vos errements, vos erreurs, vos carrences, tout simplement, mais bon, cela semble tellement vous titiller.
le jour ou vous serez decidé à reconnaitre tout cela, là et là seulement nos echanges seront constructifs et peut etre qu’à ce moment je pourrais vous dire ce que je propose, parce que lorsque je pointe quelque chose qui ne va pas, pour vous ce nest que calomnie et qu’un discours de gauchiste, puisqu’en gros ce n’est pas vrai, alors à quoi bon proposer???
vous avez les clefs d’une bien jolie ville, qui aujourd’hui par le potentiel qu’elle possede tant au niveauu economique, qu’humain ou meme sportif, devrait rayonner et etre l’un des fers de lance du departement et meme de la region, au lieu de cela, par l’incompetence de l’equipe municipale en place, nous y abritons l’un des plus grands ghettos de france, et portons les memes stigmates que les villes les plus pauvres du departement, le plus pauvre de france…votre politique va vraiment dans le mauvais sens, mais bon si vos deplacements sur le terrain, ressemblent à celui qui a été orchestré lors de la visite de mesdames yade et amara ( visites chez les femmes relaies qui sont toutes acquises à votre cause, et visite des derniers batiments tout juste banchis) à n’en pas douter votre bilan est « au top du top » et tout va pour le mieux dans la meilleure des villes…
 » les verités que l’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérets à savoir »

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

vous oubliez que les avantages que nous avons, nous les avons construits et fortifiés. vous croyez que cela pousse tout seul les entreprises et les emplois ? En 1983 la ville avait un trou de 29 millions de francs dans le budget et l’ophlm était au bord de la vente à un autre bailleur! Qui rétablit la situation ? Vous croyez que Saint-Denis ou Montreul n’ont pas les mêmes moyens ? c’est une blague ?
pour vous, tout est acquis et vous ne percevez pas les combats pour gagner chaque jour les emplois de demain.
Hier encore, je voyais des jeunes de Balagny, conscients de ce qui a été fait à aulnay, comme heir soir avec des habitants de mitry, ou encore avant hir soir avec des jeunes de la rose des vents ou comme la semaine der nière avec un groupe de la cité de l’europe.
Tous s’accordent à dire qu’il y a encore beaucoup à faire mais tous disent unanimement que la Villes fait ce qu’il faut pour cela. et mieux ils disent aussi : la gauche nous a pris pour des pigeons à voter mais nous sommes assez grands pour décider de notre avenir sans avoir un socialiste qui décide de ce que nous devons décider nous-mêmes.
les pigeons s’envolent, cher ami, attention à la suite…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je ne pensai pas renchérir sur ce post Franck , mais comme Je vous pense sincère , Et que ce n’est pas la première fois que vous rédiger ces allégations (digne d’une brève de comptoir UMP , c’est-à-dire sans fumée) je remet deux lignes. Les départements les plus pauvres sont la Creuse , la Lozère, le Cantal, la Corse du sud , le Gers et l’Orne. Malgré un taux de logement social le plus fort du pays , 36,4 % (il faut bien loger les gens ) la seine-st denis fait partie des départements ‘Riche’. Et donc bien géré. Certes une certaine fraternité avec des départements limitrophes serait un geste d’ouverture de certains. Les hauts de seine par exemple ont un revenu par habitants 4 fois plus important , et PAS pour autant quatre fois plus de logements sociaux. Comme quoi l’herbe est verte partout , mais pas partagée de la même façon . mes sources : Rapport du senat R03-040

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

amener des entrprises à s’installer ici c bien. Contruire une maison de l’emploi c bien.Un e zone d’activité aux pieds des tours de la rose des vents c bien…mais à quoi bon, quand une grande partie de la population est frustrée par l’innaccessibilité, et l’inefficacité de tout cela. Encore une fois vous n’avez pas que des mauvaises idées (parce que des mauvaises il y en a…et un paquet!), mais vous les appliquez tellement, et vous ne semblez pas percevoir le decalage et le fossé qui vous separe des 3/4 de vos administrés…ce qui est fort inquiétant de la part d’un élu…
c assez bizarre mais en ce moment quand je sillonne les quartiers, c’est plutot l’UMP et son « gourou » qui laisse un certain gout amer à ces jeunes comme vous dites. C ‘est par lui et unikement par lui qu’ils ont le sentiment d’avoir été pris pour des pigeons!!! et pas que les jeunes d’ailleurs…42 % d’opinion defavorable…mais bon vous devez dejà surement etre au courant…
de meme, beaucoup de gens y compris faisant partis de votre electorat ne se reconnaissent pas, ou plus en mrs gaudron, et j’utilise là un euphémisme…
comme je vous le disais precedemment, les jeunes que vous rencontrez, sont les memes quevous avez presenté à mesdames yades et amara, et qui frequentent les femmes relaies, à savoir des jeunes tous acquis à votre cause, et heureusement il n’y en a pas beaucoup.
Il doit surement y en avoir qui croient en votre discours, mais combien ????? d’ailleurs, au risque de vous blesser ou de vous surprendre, vous meme mrs cannazorro ne jouissez pas d’une bonne image et reputation dans ces quartiers, c toujours bon à savoir non?! au cas ou vous prepariez les cantonnales…
Moi quand je vais à leurs rencontres, ils sont tellement decus par votre politique, que certains qui aujourd’hui sont agés de 30 ans, ont decidé de prendre leurs cartes d’electeurs pour la premiére fois de leur vie, et à ce propos plus de 4000 inscriptions « volontaires » ont été enregistrées depuis decembre 2006, et croyez moi je doute fort que ce soit pour vous faire part de leurs joies et de leurs satisfactions…c vrai aussi qu’ils sont tellement contents que lors des legislatives mrs gaudron n’a du son salut qu’aux voix des pavillonnais, ET CA mrs cannazorro c du concret!!!!
ui, notre maire a été battu sur sa propre ville, je sais plus moi, il faut quoi de plus pour vous faire comprendre les choses???? peut etre bien une echeance municipale…et elle arrive à grand pas….
« toutes les verités sont bonnes à dire, mais c’est nous qui ne sommes pas tous bons pour les entendre »
Et puis aprés tout, tant mieux si vous etes persuadés d’etre les meilleurs, et si vous etes satisfaits de votre bilan, ui ui tant mieux, on verra bien…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Cher Louis, c’est la richesse par habitant qu’il faut regarder et pas le budget du département, car sur ce point vous avez raison mais cela ne fait pas mieux vivre.
pour le reste, nous serons jamais d’accord cher Flaviolito, et c’est tant mieux. mais rappelez vous d’une chose, 200 voix sur 42000 inscrits, ce n’est pas ce qu’on appelle un succès et contrairement à vos affirmations notre électorat est très stable puisque nous faisions sur Aulnay lors de la dernière législative 10792 voix pour 10729 en 2002 et 11130 en 2001. compte tenu de la désunion dans notre camp en 20077, c’est plutôt bien. mais vous pouvez rêver ça ne coute pas cher…
pour le reste, c’est plus facile de vendre votre prose que d’agir. et plaire ce n’est pas mon métier. enfin vous n’avez toujours aucune proposition, vous ne faites que dénigrer, c’est lassant en fait.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Laurent Comparot | 5 février, 2008 à 13 h 30 min

Monsieur Cannorozzo cultive l’autosatisfaction et ses propos prêteraient à faire sourire s’il n’était pas maire adjoint d’une ville de 80.000 habitants (enfin plus ou moins selon les diverses sources municipales).
Quand sur ce même blog, un élu est fier d’annoncer un budget de 800.000 euro pour l’entretien de 56 écoles, je suis inquiet car cela représente moins de 15.000 euro par école. A peine de quoi changer quelques portes et quelques fenêtres, au mieux un petit coup de barbouille avant les élections, pas de quoi mettre à niveau des bâtiments énergivores, pas de quoi affronter l’avenir.
Son autosatisfaction est proche de l’aveuglement.
La situation économique locale et de l’emploi à moyen et long terme est très préoccupante et l’empilement de M2E peine à faire sentir ses effets.
La politique économique et de l’emploi de monsieur Gaudron est à l’image du carrefour de l’Europe où un joli panneau de publicité municipale côtoie les ruines de Renault : pas de perspective, pas de vision à moyen et long terme.
La vacuité d’un mandat (pourtant augmenté d’un an) dont la seule finalité est de garder sa petite place de stationnement nominative derrière la mairie.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Mr CANNAROZZO,
J’aimerais attire votre attention sur une situtaion inadmissible à laquelle font face les habitants de la Rose Des Vents depuis le début des travaux.
En effet, je trouve pour ma part que ces travaux se déroulent dans de mauvaises conditions et que les chantiers n’ont à aucun moment tenu compte des riverains. Par exemple, un matin en sortant de chez moi, je constate que la veille au soir la police s’était fait un malin plaisir à verbaliser une dizaine de voitures pour mauvais stationnement…culoté! Rien n’a été prévu pour remplacer le grand besoin de stationnement pendant les travaux! les habitants ont fait « avec les moyens du bord »… Mais comme d’habitude l’action est venue avant la reflexion (Mr El Karoudi quel est votre rôle?).
Mr Cannarrozzo, vous qui prétendez tant être à l’écoute des habitants, au quotidien, avez-vous seulement fait un tour pour voir comment les travaux se déroulent dans la cité? Je ne vous y ai jamis vu. Sinon je pense, vous auriez constaté le manque d’accès pour les piétons, les voitures, et même pire, les handicapés. Mais ou somme nous?
Enfin bref, c’est un probleme parmis tant d’autres, mais j’ai la grosse impression qu’on se fiche beaucoup des habitants du nord. Certes la ville s’embellie mais on se souviendra longtemps de ces fichus travaux….

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Comme on fait son nid on se couche… pour en revenir à la comparaison 92, 93
Ce sont bien les politiques économiques de ces deux départements, équivalents en tous points au départ, politiques bien sur dictées par leurs élus respectifs depuis plus de 50 ans, qui les ont amenées aux positions que l’on connait aujourd’hui ! Si c’est l’industrie qui a amené de la richesse dans leurs bassins respectifs, le 92 a su prendre les bonnes décisions = passage vers le tertiaire. C’est grâce à ce virage, qui a été certes difficile à prendre et à vivre, que les communes et le département du 92 ont gagné cette position économique.
Le 93 s’est lui, raccroché à son industrie et quasi uniquement à son industrie… avec également, le résultat que l’on connait ! Là ou le 93 a été jusqu’au boutiste dans sa politique,
le 92, mais également d’autres départements, ont fait évoluer dans le temps les compétences de leurs populations vers les compétences que requéraient les métiers du tertiaire.
Bref, une foi ce constat fait, soit on se lamente, on reste à continuer de regarder passer les trains comme depuis des décennies, avec comme perspective de devenir le musée vivant des années industrielles d’ile de France, soit on se bouge le c… comme cela se fait dans cette ville depuis 20 ans, en se dotant d’outils économiques efficaces.
Et oui c’est long car, là ou le 92 a mis 40 ans pour y arriver avec une volonté politique à l’échelle d’un département, notre ville, elle, travaille seule. Et c’est cette volonté constante depuis 25 ans de sa population à vouloir sortir notre territoire de ce cercle non vertueux qui permet à cette ville, déjà aujourd’hui mais encore plus demain, de montrer ce visage très atypique dans ce département, pour qui il serait temps de changer aussi de gestion, d’une ville ou il fait bon vivre.
Alors je dis bravo au programme commencé, bravo au programme destiné à être intensifié, comme présenté dans le programme de Monsieur Gaudron, notamment au sujet de la redynamisation des ZAC ou des premières études ont déjà été mené.
L’enjeu est d’importance : Avoir un bassin d’emploi et un bassin de compétences en phase et évoluant rapidement vers les métiers à forte valeur ajoutée.
Pour le budget dévolu à l’entretien des écoles, Monsieur Camparot, merci d’avoir relevé qu’il devait manquer un chiffre car le budget n’est pas de 800 k€ mais de 1.800 k€ (environ 200 k€ en fonctionnement (entretien) et 1.600 k€ en investissement (gros travaux)) !
Auquel il faut rajouter un budget de 300 k€ de fonctionnement pour la régie bâtiment (petits travaux réalisés par une équipe mobile et réactive que manifestement le candidat Ségura ne connait pas ou mésestime) et un budget de 130 k€ pour le remplacement du mobilier, soit un budget de 2.230.000 euros (près de 15 millions de francs)…
Enfin, ces grands ensembles du Nord, qui font effectivement l’objet de plusieurs centaines de millions d’investissements, c’est certainement afin de pouvoir, je cite > ! Les travaux génèrent des nuisances cela est inévitable et cela n’autorise pas les incivilités comme les stationnements qui obligent les poussettes et les handicapés dont vous faites état, à quitter le trottoir pour la voie publique. Mais comme dans tout cas général, il y a des cas particuliers, il se peut que vous ayez raison mais alors, prenez contact avec votre Maire ! S’il ne peut pas intervenir sur un fait de police, il peut certainement faire examiner votre proposition et vous répondre…
La ville s’embellie et surtout sera agréable à vivre en s’affranchissant au maximum de ces citées gigantesques pour en revenir à des tailles humaines avec des équipements et des commerces appropriés. Enfin… si Aulnay en reste au programme actuel et que nous ne nous retrouvons pas avec les cités que Monsieur Ségura nous promet, en omettant au passage de citer la suppression massive des pavillons pour lui permettre de pouvoir implanter les milliers de logements qu’il promet. Qui sera exproprié demain pour atteindre une telle réserve foncière ? et en a-t-il seulement le droit ou est-ce encore un coup de bluff ?
Désolé d’avoir été un peu long, mais je ne viens pas souvent et il y a tant à dire !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

eh oui monsieur comparot, je fais parfois des erreurs que d’autres peuvent relever et vous voyez donc que les budgets qu’annoncent mon cher Olivier qui est plus averti que moi sur les budgets, éliminent vos arguments. ceci dit allez comparer avec les écoles des villes voisines et on va rire (informatique, budget coopérative par enfant, intervenants sportifs et culturels, scolarisation des enfants handicapés…).
pour Ebonye, merci de prendre contact avec moi pour en parler. ce sujet est très régulièremnt abordé et no us y trouvons des solutions, mais je ne vais pas m’y étendre ici.
sachez qu’à la rose des vents j’y passe très souvent. j’y était encore dimanche dernier de 15 à 17 h pour aller voir plusieurs personnes. mais contrairement à d’autres je ne viens avec tambour et trompettes pour faire le beau.
pour ce qui est des travaux, je sais que cela exaspère mais on ne peut pas sans cesse dire qu’il y a deux traitements dans cette ville et critiquer la transformation en profondeur de ce quartier qui deviendra enfin un quartier comme les autres avec la même qualité de vie. personne n’aime les travaux et personne n’aime les contraintes que cela impose, mais il faut y passer, notre avenir commun en dépend.
mais je suis prêt à en discuter quand vous voulez y compris sur place si vous voulez. joignez moi à l’adresse suivante : frankz@orange.fr
cordialement

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Olivier , vous ne m’avez pas bien saisi , il n’a jamais été question de comparer le 92 avec le 93 , pour la bonne et simple raison que ce département des hauts de seine n’a jamais eu les mêmes moyens que le notre. je vous rappelle que c’est l’état qui a décidé de crée l’EPAD sur Courbevoie Puteaux et Nanterre et non par les élus du département, d’ailleurs chez nous qu’a crée l’état d’équivalent ? ; Je ne parle même pas de la politique de logement social qu’a du supporter notre département faute d’un équilibrage entre tout les départements de la couronne. Avant de nous bercer avec de jolis contes ,révisez donc votre discours . Concernant les ZAC d’Aulnay , crées par des municipalités de gauche,[ je le rappelle à tout hasard ], elles ont été pendant les 25 ans du règne de la gestion municipale RPR-UMP bien endormies, pour reprendre votre expression « personne ne s’est bougé le C. » pour les moderniser . Heureusement IN EXTREMIS ,un Plan de revitalisation est pondu peu de temps avant les élections. Revenez plus souvent cher ami, nous adorons les histoires avec une jolie fin.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir Olivier (Colmant ?) il y a de sacrés raccourcis historique.
Comparaison n’est pas raison.
Pour résumer, le 93 s’est accroché à son passé industriel tandis que le 92 a pris les bonnes décisions en assurant le virage du tertiaire.
Quelques corrections et informations pour éclairer le lecteur :
1 concernant le virage du tertiaire du 92 la décision n’a pas été départementale mais gouvernementale, sous Pompidou avec la création de La Défense,
2 pour le visage industriel du 93, historiquement cette partie de la seine et oise devenue le 93 à la fin des années 60, a été une zone d’industrielle à cause des vents dominants Ouest en Est dans toutes les métropoles du monde les usines ont été construites sous le vent, en RP par conséquent principalement au Nord Est, les propriétaires de ces usines habitant à L’Ouest,
3 à cause de ces vents dominants, les territoires du 93 ont toujours été l’habitat des plus pauvres donc des vagues d’immigrations successives (Italiens, bretons, espagnols, polonais, portugais, maghrébins, etc..) par ailleurs ces mêmes propriétaires d’usine trouvaient ainsi à proximité la main d’œuvre qui leur était nécessaire,
4 toujours dans les années 1960 1970 les usines situées en centre ville ont été contraintes pour s’agrandir de se délocaliser en banlieue, et cela s’est fait toujours principalement dans le 93,
5 l’aménagement des grands ensemble des années 1960 1970 (toujours Pompidou) s’est fait par décision gouvernementale contrainte, principalement dans les villes communistes il était plus facile de faire avaler la pilule à ces maires pour des raisons humanistes et n’ayons pas peur de l’écrire électoralistes qu’à des maires UDR (pour les lecteurs les plus jeunes, =UMP et entre temps RPR)
6 pour ce qui concerne Aulnay en particulier souvenons nous que les 3000 ont été fait pour loger les ouvriers et cadre de CITROEN, seulement les cadres sont partis, comme toutes les populations qui dès qu’elles sont suffisamment riches quittent ces immeubles.
Pour résumer il ne faut pas être manichéen en écrivant le 92 c’est tout beau grâce à la gestion active des édiles UMP et le 93 tout pourri à cause de la majorité socialo communiste, il y a une histoire lié à l’aménagement du 93 qui a été quoi qu’on a pense décidée par les gouvernement de De Gaulle, Pompidou et Giscard.
Par ailleurs il est plus facile d’avoir un train de vie élevé quand le département accueille les sièges sociaux des plus grandes entreprises et les impôts qui vont avec, que quand on accueille les plus pauvres avec forcément les impôts qui ne vont pas avec.
Pour extrapoler une citation « les bénéfices pour le privée et les déficits pour le public » on peut écrire les recettes fiscales pour le 92 et les déficits sociaux pour le 93.
Concernant le soi disant programme d’installation de cités de Ségura sur Aulnay, la lecture du programme de Gaudron indique 300 logements par an durant la mandature soit 1800 logments sur les 6 ans, un petit peu de mathématique il faut environ 100 m² par logement ( il faut compter les parties communes, caves circulations, etc…) Gaudron est raisonnable il fait du 4 étages max, plus les places de stationnement et voies etc.., il faudrait donc en gros une bonne dizaine d’hectares au minimum, ou seront donc construit ces logements? ou alors il refait des tours!
Désolé d’avoir été un peu long, mais je viens un petit peu plus souvent mais j’aime quand même bien rétablir une certaine vérité.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Laurent Comparot | 6 février, 2008 à 21 h 22 min

Je ne sais pas si monsieur Olivier vous êtes un porte-parole économique de l’actuelle majorité municipale mais vos propos laissent apparaître une totale méconnaissance du tissus économique de ce département et de son tissus social.
La Seine St Denis (et ses habitants) est éloignée des clichés déclinistes et stigmatisants que vous propager. Certes, son économie a connu une grave crise de mutation comme de bien nombreux bassins industriels. Cependant, le département reste en pointe sur de nombreux secteurs (aéronautique, logistique, automobile, pharmacie) tout en développant de nouvelles activités (audiovisuel, banque, environnement).
Développer les services est une bonne idée mais l’expérience de Xerox France que vous avez laisser partir d’Aulnay démontre qu’une entreprise de service cela se déménage en quelques heures.
Je suis partisan au contraire de pérenniser l’emploi industriel (en particulier PSA) et de le développer sachant qu’un emploi industriel induit 5 à 8 emplois directs ou indirects. Pour cela, les régions françaises devraient s’inspirer des länders allemands qui ont créé des banques régionales de développement et ainsi créer un dense tissus industriel de PME locales donc peu susceptibles de délocalisation. Encore faudrait-il que notre pays ait une quelconque politique industrielle ? Le dogmatisme politique au pouvoir préfère le laisser-faire (donc rien faire) ou favoriser les grands groupes amis vivant aux crochets des contrats publics. Et 40 milliards de déficit du commerce commercial extérieur en 2007 (plus si on corrige avec la situation des Dom-Tom).
Sur Aulnay, il faut miser sur les complémentarités et les synergies tant aux niveaux des primo-formations qu’aux niveaux des implantations ou créations d’entreprises. Nous avons un atout géographique extraordinaire qu’est notre situation au coeur d’une des plus importantes zones logistiques d’Europe. Nous avons des atouts à jouer dans la logistique, l’équipement automobile mais aussi dans l’environnement, industrie de croissance de ce siècle.
Et pour monsieur Cannarozzo, la découverte du monde de l’entreprise commence dès à présent : de grâce, faîtes changer le lien d’adresse de la M2E sur le site institutionnel de la mairie et dîtes au directeur de la M2E que l’ANPE d’Aulnay sous Bois a déménagé !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Cher Ebonye,
vous n’etes pas la premiére à avoir relevé le probleme des genes occasionnées par les travaux;
reduction du nombre de places de parking, absences de trotoir, chemins noyés par la boue, manque de securité, chantiers mal securisés (n’importe quel enfant peut y accéder), débris jonchant le sol, pannes d’ascenceurs (qui doivent bien fonctionner 4 mois sur 12) et j’en passe…
etonnant que la ville et son ami bailleur n’aient pu anticiper ces genes à temps. une fois de plus cela montre le mépris et l’attitude « je m’en foutiste » que l’équipe municipale a à l’egard des habtants des quartiers nord, et une fois de plus Mrs cannazorro nous joue à merveille sa partition preferée; celle du petit sauveur, toujours à l’ecoute, toujours pret à servir, sauf que mrs cannazorro les problémes de parking durent depuis maintenant plusieurs années, des rendez vous ont été pris avec le maire et des petitions ont été signées. qu’avez vous fait ? Rien !!!
Et puis tout d’un coup comme par enchantement et à un moins d’un mois des echeances municipales ce probléme vous tiend à coeur au point de laisser votre adresse mail sur ce site??!!! decidément vous ne cesserez jamais de me surprendre…
qu’attendez vous pour rouvrir le parking de la rue degas? etes-vous au courant qu’il est aujourd’hui impossible de trouver une place à moins de 5 rues à la rose des vents?!Avez vous concerté les habitants lorsque le bailleur et vous memes avez decidé de batir des vides ordures mettalliques sur la voie publique ce qui diminua encore le nombre de places de parking?…
Quant à vous, mon cher olivier et à votre missive copiée collée tout droit sortie des cartons de l’ump, 3 choses:
1:ne nous vendez pas les travaux realisés sur la rose des vents comme un geste de charité, pour lequel nous devrions prendre sur nous et ne pas nous plaindre pour la gene occasionnée. nul besoin de votre complaisance.
Cette rehabilition était plus qu’un devoir, une obligation, contenu de l’abandon et du minimum d’entretien qui y ont été realisés par votre équipe municipale! au nom de quoi devrions nous nous taire et subir ces genes, quand on sait l’impacte que ces travaux auront sur les loyers, qui à ce propos ne cessent d’augmenter??!!! (bien avant le debut des travaux!!! )
2/ c’est avec une grande attention que j’ai lu votre article et les differentes reactions qu’il a sucité. Alors comme je disais la derniere fois à votre collégue, c’est bien de venir nourrir les echanges sur ce blog, et d’y accorder de votre temps, encore faut-il venir avec de bonnes informations, et surtout savoir de quoi vous parlez. Mais bon, vous au moins avez la descence de ne pas vous dire « homme de terrain ».depuis 1983 et l’arrivée de la droite, aucun logement social n’a été construit et je ne pense pas que ce soit du au manque de place, puisque plusieurs projets immobiliers sont sortis de terre place des anciens combattants, et j’en passe. de plus la ville pourrait trés bien racheter les terrains de l’ancien hotel des impots non? les solutions ne manquent pas et quand on veut on peut, mais bon, il semble que « constructions de logements sociaux » soient 4 mots bannis dans votre camp.Mais ce n’est pas plus etonnant que cela quand on sait que l’ancien president de votre parti, preferait etre hors la loi en ne repondant pas au 20% de logement sociaux dans sa propre ville quand il était maire.
3/ Mrs cannazorro, elu tout ouï à ses administrés, pret à les servir coute que coute, allez donc jetter un coup d’oeil sur le sondage concernant l’utilisation des machines de votes, il est trés interressant…
Pour ca que proposez-vous?
enfin pour conclure mon cher, je ne suis qu’un simple concitoyen, mais je proposerai volontier des solutions aux problémes que j’évoque depuis le debut, mais en echange de votre mandat et de vos indémnités…VOUS avez été elus aux commandes de cette ville, c’est à VOUS de trouver les solutions à ces problémes dont VOUS etes les responsables.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je demande à tous les participants de bien respecter l’esprit de cordialité nécessaire sur ce site où nous serons obligés de modérer les commentaires et de fermer la discussion sur cette article. Je demande aussi d’éviter dans la mesure du possible les commentaires anonymes afin que chacun puisse être responsable de ses écrits. En espérant faire appel à votre esprit de dialogue démocratique…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Comment pouvez-vous jugez de mes connaissances ou de mes méconnaissances du tissus économique et social de ce département sur un simple post ?
Mais cela n’est pas grave, cela aura au moins permis à quelques uns de bien rire.
Je suis entièrement d’accord avec vous pour dire que la Seine St Denis est éloignée des clichés que l’on voit dans les médias mais en ce qui concerne le constat économique, il parle de lui même quand on compare l’histoire des deux départements. Nous sommes loin d’être un département pauvre (pour info, je suis originaire de Corrèze) mais avouez que le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a eu des rendez-vous manqués, et une vision des choses que nos amis teutons, que vous avez pris en exemple, n’auraient pas coopté…
Bref, le passé est le passé.
Pour les axes de développement, vous semblez raisonner uniquement en termes d’emploi. Certes, cela doit rester notre principale objectif (le but du but) mais ce n’est pas cela fera venir un entrepreneur. Ce qui fera venir un entrepreneur, c’est le modèle économique. On pense emploi mais on doit vendre le terrain avec quasiment un business model joint.
Oui le département reste en pointe sur tous les pôles de compétitivité dont vous avez fait la liste, mais rien n’est acquis :
Oui pour l’aéronautique (pole de compétitivité ASTech), oui sur la logistique. Encore que là, il faudrait revoir nos infrastructures sous peine de tout voir partir en Belgique ou en Hollande.
Bien placé dans l’automobile… si vous parlez pour Aulnay ? Alors oui… encore que je doute, si vous me permettez cette petite pique, que le fait que le Conseil Général et monsieur Ségura aient voté des aides aux grévistes soit la meilleure des mesures pour inciter la direction de PSA à rester… Et le pôle Mov’éo ne tient qu’à cette condition.
Pour la pharmacie, malheureusement, malgré le fait d’avoir le pôle de compétitivité (Medicen) cela est moins vrai en Seine-Saint-Denis. Sur le site Sanofi-Aventis de Romainville, il n’y a plus que 500 emplois, toutes sociétés confondues vs les 3.000 personnes qu’il y a pu avoir, rien que pour Roussel-Uclaf. La plus grande partie du terrain a été vendu et devient un… centre d’affaire.
L’audiovisuel et l’image… rassurez-moi ! Vous savez que c’est loin d’être une nouveauté en Seine-Saint-Denis ! Georges Méliès a construit les premiers studios de cinéma à Montreuil en 1897 et la moitié des studios français actuels sont sur notre territoire. Ce qui est nouveau c’est que nous ayons obtenu le pôle de compétitivité (Capdigital) et qu’effectivement, il y a un secteur dynamique qui déborde largement le canal historique puisqu’il aborde l’imagerie, les TIC et les jeux vidéo… en attendant l’arrivée de Luc Besson !
La banque, j’avoue que je ne sais pas trop. Le seul grand centre de traitement de back-office interbancaire que je connaisse se trouve être dans le 94 et la seule banque qui, à ma connaissance, se soit implantée en Seine-Saint-Denis est BNP-Paribas à Montreuil. Nous avons certes le pole Finance Innovation depuis juillet 2007, mais il est encore trop tôt pour savoir ce qu’il va pouvoir générer comme emploi.
L’environnement est effectivement un enjeu sur lequel nous devons nous battre. Nous avons des atouts (pole Avancity) mais beaucoup de monde est dans la course. C’est un challenge intéressant à relever.
Xerox France est partie car nous avons que trop tardé à attendre un plan départemental ou régional d’aide à la redynamisation des ZAC et ils ne sont pas partis en quelques heures.
J’ai lu que nous avions entrepris un vaste programme de redynamisation des ZAC, fournir des moyens d’infrastructure (notamment l’arrivée du très haut débit), de logistique et de services associés seront des outils qui nous permettrons de faire venir des entreprises de toutes tailles.
Il faut pérenniser l’existant (PSA, L’Oréal…) afin d’éviter qu’il ne soit tenté par les sirènes de la délocalisation (malheureusement, les exemples récents lus dans la presse démontrent qu’une entreprise industrielle peut se déménager aussi vite qu’une société de service) mais j’insiste aussi, il faut savoir attirer les sociétés basées sur des métiers à forte valeur ajoutée tels que ceux que nous pouvons trouver dans les technopoles qui ont moins de risques en termes de compétitivité dans les compétences.
Enfin, vous citez les länder allemands, qui ont créé des banques régionales de développement. Je sais qu’il y a 20 ans déjà, de telles structures existaient dans certaines de nos régions puisque ma société a créé un établissement en Bretagne avec des financements issus d’une telle société. En l’occurrence, ils avaient créés une SICOMI. D’ailleurs, j’avais il y a quelques années, adressé un message avec cet exemple aux dirigeants de ce qui allait devenir la M2E. Pourquoi cela ne s’est pas développé ? Je ne le sais pas. Pourquoi, cela ne semble pas avoir perduré en Bretagne ? Pas plus, mais ce qui est certain, c’est que ce n’est pas tout à fait leur domaine de compétence et nous pouvons gager que cela a du le leur être rappelé par leurs concurrents… bancaires. Mais n’est-ce pas une des missions de Oséo ?
Pour répondre à Monsieur Défait,
Quelle belle histoire ! En partie exacte sauf que, sauf que toute la partie Nord-ouest et Ouest de Paris avait exactement la même configuration que le Nord-Est, n’en déplaise aux « vents dominants » et que rien ne prédisposait au départ le Rond Point de La Défense à accueillir le futur quartier d’affaires. Pavillons vétustes, petites usines, liées avec l’industrie mécanique et automobile, voisinaient alors avec des bidonvilles et quelques fermes. On y est, le décor est planté et n’a rien à envier au paysages du nord-est… Et, lorsqu’en septembre 1958, l’État fixe par décret à l’EPAD un périmètre d’intervention et les moyens de mener à bien sa mission, c’est parce que La Défense a déjà été le site d’initiatives privées dans le cadre d’une politique de reconstruction. La plus spectaculaire ayant bien sûr été le CNIT, pensé dès 1950 par Emmanuel Pouvreau et bâti sur les anciennes usines Zodiac. Né pour accueillir les grands salons populaires en vogue, il a, avec sa voûte spectaculaire, exercé un incontestable effet d’entraînement.
De plus réduire la politique de ce département au seul fait de l’état et au seul site de la défense est aussi quelque peu réducteur. Par exemple la politique de Monsieur Santini sur la ville d’Issy-les-Moulineaux ne doit en rien ni à l’état, ni à l’Epad.
Ensuite, les usines se sont implantées en banlieue et cela s’est fait toujours principalement dans le 93… mais cela n’est pas complètement exacte et n’est-ce pas la résultante d’une politique ? Et effectivement, je suis d’accord avec vous, les grands ensembles immobiliers sont la résultante d’une volonté électoraliste car les élus de l’époque pouvaient très facilement limiter les constructions sur leurs territoires et l’état aurait bien été obligé alors de répartir sur toute l’ile de France.
Si les immeubles de la Rose des vents et des mille-mille ont été construits dans les années 60, ce n’est pas pour l’usine Citroën qui est arrivée dix ans plus tard (1973), mais surtout pour pouvoir loger tous les réfugiés, qui souvent vivaient dans des bidonvilles comme c’était le cas tout le long du canal de l’Ourcq. La plupart venait d’Algérie.
P.S. Je ne suis pas UMP… et à l’époque, c’était même l’UNR.
Cordialement

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown