Démocratie, Politique

Phillipe Dallier veut interdire les machines à voter

19 juin, 2007 à 14:42 | Posté par

Dans un communiqué de presse paru ce jour, nous apprenons que Philippe Dallier vient de déposer une proposition de loi sur le bureau du Sénat visant à interdire l’utilisation des machines à voter:

Suite aux dernières élections et aux problèmes soulevés par le vote au moyen de machines à voter dans certaines communes, Philippe DALLIER souhaite l’interdiction de l’utilisation de machines à voter, dans les bureaux de vote.
Il souligne que « le débat sur leur utilisation a été relancé autour de deux points principaux :
– l’organisation du scrutin,
– la sécurité des systèmes utilisés.

Sur le premier point, des modifications permettraient certainement d’éviter les files d’attente qui ont parfois conduit au report, au-delà de 20h00, la fermeture de nombre de bureaux de vote afin de permettre aux électeurs, souhaitant le faire, de voter.
Mais sur le second point, c’est-à-dire la sécurité des systèmes utilisés, rien ne permettra jamais de garantir que la sincérité du scrutin est préservée. Ni les pannes inhérentes à tout système informatique, ni le risque de malversation ne pourront jamais être ramenés à zéro.
C’est pourquoi, et bien qu’aucune fraude n’ait jamais été avérée en France, beaucoup de nos concitoyens nourrissent des soupçons et des craintes à l’encontre de ces machines.
Cette défiance, qu’elle soit justifiée ou non, doit être entendue car notre démocratie représentative repose d’abord sur la confiance des Françaises et des Français dans le résultat des élections.
Le seul intérêt de ces machines à voter étant de permettre l’obtention des résultats d’une élection, une ou deux heures plus tôt qu’avec l’utilisation d’urnes transparentes et de bulletins papier, cela n’est rien au regard de la nécessaire confiance des électeurs dans le processus électoral et le résultat proclamé.
En maintenant la seule pratique visible du dépôt d’une enveloppe contenant un bulletin papier dans l’urne, qui symbolise la transparence, ainsi que le lien direct entre la volonté de l’électeur et l’expression de son suffrage, nous garantirons la nécessaire confiance des électeurs, en notre processus démocratique, ainsi que le bon fonctionnement de nos Institutions ».

16 Réponses à “Phillipe Dallier veut interdire les machines à voter”

Je salue cette démarche qui est conforme aux engagements de campagne du sénateur-maire, exprimée à Aulnay-sous-Bois.J’avais fait remarquée que cette démarche était contraire à celle de Monsieur Abrioux, son suppléant…
Monsieur Dallier marque son indépendance de pensée. J’en prends bonne note, pour m’en féliciter.
Je pense en effet que ce combat doit réunir au delà des frontières partisanes et constituer un large mouvement avec comme objectif: le retrait définitif des ordinateurs de vote dans toute la France.
Bonne fin de journée.
Alain AMEDRO

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

La promptitude de M. Dallier est à soulignée, et on ne peut que l’encourager dans cette voie.
Mais sans être dupe, j’attendrai la suite des événements avant de me réjouir.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Enfin le législateur prend cette question au sérieux! Merci M. Dallier de nous faire part régulièrement des avancées (et des succès) de votre démarche.
Bravo

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Frederik Brosson | 25 juin, 2007 à 22 h 23 min

Bravo à Philippe Dallier, sénateur de la Seine-Saint-Denis, pour sa proposition de loi visant à interdire l’utilisation des machines à voter. Philippe Dallier, qui est aussi chef de projet en informatique, montre ainsi qu’il est lucide et qu’il connait le sujet. Je souhaite que son initiative soit couronnée de succès afin que les machines à voter apparues depuis 2003 soient définitivement interdites à tous les scrutins (y compris aux élections professionnelles).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour
Question de candide. Nous sommes en avril 2008. Pourquoi cette proposition de loi n’est elle toujours pas inscrite à l’ordre du jour pour être votée ? Il ne faudrait pas que cela ne soit qu’un effet d’annonce.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Peut-être serons-nous réduits à espérer une alternance politique avant que le vote électronique soit interdit.
Car celui qui a décidé en 2003 d’autoriser le vote électronique est aux commandes depuis quelques années et pourrait décider d’imposer avant 2012 une nouvelle génération de machines à voter (déclarées inviolables mais en réalité capables de favoriser « discrètement » un candidat au détriment des autres…)

Navigue avec IceWeasel 3.5.12 IceWeasel 3.5.12 sur GNU/Linux GNU/Linux
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; en-US; rv:1.9.1.12) Gecko/20100911 Iceweasel/3.5.12 (like Firefox/3.5.12)

je crois qu’il ne faut pas fantasmer avec les manipulations des machines à voter, je rappelle que pour l’instant toutes les fraudes connues et constatées dans notre pays étaient des fraudes « papier ».

pour autant cette méthode électronique de vote n’a pas apporté plus de garantie, donc prenons en acte.

en ce qui concerne Philippe Dallier,c’est vraiment mal le connaitre que d’y voir une simple annonce. il a toujours été contre, l’a toujours dit. il fera donc les propositions qui vont en ce sens. trouveront-elles une majorité, c’est un autre débat qui ne dépend pas que de lui.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100824 Firefox/3.6.9

@franck
Je suis en profond désaccord votre 1er point mais effectivement d’accord sur les autres.

Effectivement pour le 2e point, les ordinateurs de vote n’ont apportés aucune garantie. Une fédération de scientifiques a même condamné le vote électronique français: http://www.ordinateurs-de-vote.org/Communique-du-20-decembre-2007-Une,10360.html

Je crois aussi que pour Philippe Dallier (encore un informaticien), cette conviction contre ces boites opaques et invérifiable ne date pas de 2007. je l’ai même retrouvé au sénat l’année dernière sur un congrès consacré à ce sujet.

Mais je m’insurge contre votre affirmation qui consiste a dire puisque qu’il n’y a pas eu de fraude électronique constatée (contrairement au vote papier) il ne faut pas fantasmer.
– Cette affirmation est fausse: en France il y a déjà eu le cas, et en plus à l’UMP: http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article71 Aux USA des témoins aux USA ont déjà reconnus devant un tribunal avoir truqué des urnes pour des élections politiques.
– Le fait que l’on détecte les fraudes en vote papier signifie aussi que le système de détection des fraudes sur un vote matérialisé fonctionne (du moins parfois)
– Le vote électronique est conçu pour rendre le système incontestable, donc les fraudes indétectables. Un électron qui ne va pas dans une bonne mémoire ne laisse pas de trace. Un programme caché qui s’active sur une combinaison ou à distance ne laisse pas aussi de trace (surtout si il « s’autodétruit »). Le vote électronique est LA solution pour frauder massivement (mais subtilement) sans jamais se faire prendre.
– A Aulnay c’est l’attitude de l’ancien maire qui a généré la suspicion sur l’ensemble des opérations de vote. L’opacité avait été organisé par la mairie, que doit on en conclure ? : http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article69

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100915 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.10

la théorie du complot anti-démocratique, je connais mais effectivement n’y souscrit pas. ce moyen n’ayant été que facultatif, je vois mal comment un grand « ordonateur » caché aurait pu réussir son complot. c’est sur ce point là que je parle de fantasmes.
à aulnay si on avait voulu fraudé, il aurait fallu être meilleure parce que je n’ai pas souvenir que la droite ait remporté une seule élection avec ces machines. ou alors on aurait été de « mauvais » tricheurs !
il ne faut pas non plus comparer ce qui se passe avec des machines d’un genre différent, la technologie dans ce domaine a réellement de l’importance.

pour autant, comme je l’ai écris : les inquiétudes suscitées et les impossibilités techniques de les lever suffisent à rendre ce système inutilisable.

ce qui ne veut pas dire que nous sommes assurés d’être protégés des fraudes …

j’espère Hervé que c’est plus clair.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100824 Firefox/3.6.9

C’est facile de tirer le trait pour parler de fantasme.
Les fraudes électorales ont toujours existé et ce n’est généralement pas les électeurs qui fraudent mais plutôt les candidats, les mafias ou les services étrangers, ceux-là même qui peuvent obtenir des moyens pour accéder aux machines.

Si vous ne voyez pas comment frauder une élection sur ordinateur de vote, je le conçois, mais des milliers d’informaticiens (comme moi ou Philippe Dallier) savent parfaitement que c’est très facile et indétectable. Je ne vais sûrement pas vous expliquer comment faire.

Vous dites aussi encore une contre vérité (plus c’est gros plus ça passe?). A Aulnay une élection sur ordinateur de vote a bien été remportée sur machine, la législative. Alors effectivement, sur Aulnay le scrutin était légèrement perdu, mais gagnant sur l’ensemble de la circonscription. Si on avait voulu frauder sans éveiller les soupçons, on ne s’y serait pas pris autrement. Et puis qui garantis qu’une fraude fonctionne à chaque coup?

Je rappellerais quelques faits issus de l’article http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article69 et qui démontrent que les élections faites sur les ordinateurs de vote d’Aulnay seront toujours suspectes (tous les détails, les sources et les preuves sont dans l’article):
– 06/07 : AulnayCitoyen obtient en 2007 la levée du huis-clos imposé sur les opérations de mise sous scellés qui étaient faites dans le secret des locaux municipaux hors du regard des citoyens
– 06/07 : AulnayCitoyen a visé que les machines en place ne respectaient pas de nombreuses dispositions légales et ne correspondaient pas au certificat de conformité (et étaient donc du matériel de vote illégal)
– 06/07 : Lors de la législative, les tickets des machines révélaient des opérations suspectes car effectuées de manière répétitive, sans justification.
– 09/07 : Le sénat émet un avis négatif sur le vote électronique français
– 10/07 : Les machines aulnaysiennes sont discréditées et interdites dans leur propre pays d’origine
– 12/07 : La communauté scientifique nationale se prononce sans ambiguïté à travers l’ASTI contre le vote électronique
– 12/07 : AulnayCitoyen, jamais reçue par l’ancienne municipalité d’Aulnay-sous-Bois, est reçue au ministère de l’intérieur
– 01/08 : La ville d’Aulnay-sous-Bois est ensuite fortement « encouragée » à abandonner l’achat qu’elle était sur le point de faire, de 14 nouvelles machine par une une circulaire du ministère qui marque l’arrêt du déploiement du vote électronique en France. De plus, le ministère estime indésirable le vote électronique à la municipale
– 01/08 : Malgré tous ces appels à la vigilance, l’ancienne municipalité se lance dans une incroyable fuite en avant en imposant une fois de plus ce vote opaque et invérifiable pour l’élection municipale alors que le maire est l’un des candidat et qu’elle sait que ces machines sont condamnées.
– 03/08 : AulnayCitoyen a révélé une grave faille de sécurité : L’ensemble des clés des ordinateurs de vote étaient identiques et certains jeux avaient été « oubliés »
– 03/08 : Quatre ordinateurs de vote ont vu leur scellés arrachés lors du premier tour de l’élection municipale d’Aulnay-sous-Bois. Une plainte contre X avait été déposée.
– 03/08 : Malgré le renforcement des scellés, de nouveaux bris et modifications ont eu lieu lors du second tour de l’élection municipale, or les machines en question n’ont pas été remplacées, n’ont pas subies de tests sérieux et n’ont pas eu leur rapport d’incident imprimés bien que des électeurs aient déclarés avoir vu un fonctionnement anormal.

Vous ne trouvez pas que cela fait un peu beaucoup pour une ville?

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100915 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.10

non Hervé, à Aulnay c’est Gerard eSegura qui était en tête du scrutin et non Gerard Gaudron. Gérard Gaudron l’emporte sur la circonscription mais pas sur la ville. Et à Pavillons sous bois, il n’y avait pas de machines. ce que j’ai dit reste vrai.

pour le reste je ne suis un ignare en informatique et je vois très bien comment quelqu’un pourrait faire. je pense tout de même que cela relève du fantasme.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100824 Firefox/3.6.9

« Gerard eSe­gura qui était en tête du scru­tin et non Gerard Gau­dron » : C’est exactement ce que j’ai dit. Si M. Gaudron avait voulu frauder de la manière la plus subtile il se serait arrangé pour perdre légèrement sur Aulnay, sachant qu’il remporterait avec Pavillon (avec papier). Or c’est exactement ce qu’il s’est passé (je ne dit pas qu’il a fraudé). Et puis une fraude peut être faite par tout candidat, pas forcément le maire, même si c’est vers lui que se tournent les soupçons en premier.

Je contredit votre terme de « fantasme » car la fraude électorale électronique est bien une réalité et le lien que je vous ai déjà donné l’atteste. il faut arrêter l’angélisme électoral.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100825 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.9

@ Messieurs Cannarozzo et Suaudeau
On peut surtout en conclure que la fraude électronique est quasiment invérifiable car les moyens d’authentification du vote par l’électeur est rendue impossible, tout comme le processus de comptage et de cumul des voix.

C’est bien là le problème, et n’en déplaise à monsieur Suaudeau, on ne peut vraiement pas savoir s’il y a eu fraude ou pas. Reste en effet un légitime sentiment de suspicion faute de contrôle.

Le véritable système anti-fraude reste la plus large participation de tous aux élections et la mobilisation des électeurs à la tenue des bureaux de vote et au dépouillement.

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 1.1.4322)

@Laurent (mooôoonsieur Comparot),

Je suis d’accord avec toi, la plupart du temps on ne peut pas savoir si il y a eu fraude ou pas en vote dématérialisé. C’est bien là le problème. Toute personne élue avec ce genre de moyen portera tout au long de son mandat l’ombre de la suspicion même si il n’y a pas eu de fraude. C’est en cela que c’est un recul démocratique.

Je suis totalement d’accord sur ton système anti-fraude en vote papier, c’est d’autant plus un bon moyen que l’électeur est participant.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100825 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.9

Vote papier plus sur? c’est une blague????
et vous parlez d’angélisme???

Tout le monde sait que le résultat de l’élection législative sur la circonscription dépend des Pavillons sous bois.

Avec un Maire élu dès le 1er tour à 70% !

http://elections.lefigaro.fr/resultats/elections-municipales-2008/2eme-tour/seine-saint-denis/93320/les-pavillons-sous-bois/

fallait pas sortir de polytechnique pour connaitre par avance le résultat!

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100914 Firefox/3.6.10 GTB7.1

Tout informaticien(ne) assez malin(e), ayant accès à une machine à voter et connaissant son code source peut la transformer en une machine malhonnête sans que personne ne puisse ni s’en rendre compte ni le prouver.
Et le plus grave est que même dans l’hypothèse où une règlementation ultra sécurisante était adoptée et respectée, une fraude électronique à grande échelle reste encore possible… et indétectable ! Ce ne sont pas des fantasmes.
Lorsque les citoyens découvriront que les mises en garde faites depuis des années par de très nombreux informaticien(ne)s sont ignorées par presque toute la classe politique, ils pourront légitimement se poser la question de savoir si le pouvoir n’a pas sciemment menti sur cette question dans le seul but d’arriver un jour à choisir les résultats des élections. Toutes les personnes qui se penchent sérieusement sur cette question aboutissent à la conclusion que seul le vote papier permet la detection des fraudes car la simple vigilance de simples citoyens permet de mettre en échec toute tentative de déploiment à grande échelle d’une fraude papier. Les électeurs qui auront compris que le vote électronique est opaque et invérifiable préfèreront ne plus voter plutôt que de participer à une farce.

Navigue avec Epiphany 2.30.2 Epiphany 2.30.2 sur Debian GNU/Linux Debian GNU/Linux
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; c) AppleWebKit/531.2+ (KHTML, like Gecko) Version/5.0 Safari/531.2+ Debian/squeeze (2.30.2-3) Epiphany/2.30.2