Démocratie, Politique

Les citoyens sont exclus des opérations de mise sous scellés des machines de vote

3 mai, 2007 à 17:29 | Posté par

La mise sous scellés des machines de vote à été faite hier après midi sans qu’il ne semble qu’un élu d’opposition ne soit au courant (tout comme la mise sous scellés d’avant le premier tour).
Ayant appris cela par hasard, j’ai essayé avec un ami d’assister à cette étape que j’estime cruciale dans le processus électoral.
L’observation de cette procédure nous as été interdite au motif que seuls les personnels administratifs et techniques étaient présents. J’ai aussi demandé le détail prévu des opérations ce jour mais sans réponse jusque là.
J’ai donc envoyé en urgence un courrier au maire (Téléchargement en pdf) puis au préfet (Téléchargement en pdf) et jusqu’à maintenant je ne comprends pas que l’on ne m’ai pas répondu.

Est-ce cela la transparence du processus électoral ? Tout ceci est gère rassurant.

Rajouté à 20h15:

Il est malheureux de constater que la mairie s’autorise la méfiance envers de simples électeurs qui demandent la transparence et la publicité  des procédures alors qu’elle s’étonne elle même du climat de méfiance qu’elle instaure.

La transparence de ces opérations ne gâcherais rien, bien au contraire. Elle est nécessaire dans le processus démocratique afin que chacun, même le plus ignorant, puisse vérifier les opérations de vote pour qu’elles soient incontestables; surtout à l’heure ou l’on considère que le vote électronique est encore expérimental et que de nombreuses municipalités de tout bords sont revenues en arrière entre les 2 tours. Que de complication, tout ça pour éviter des urnes transparentes!

Je rappelle enfin que d’un point de vue scientifique, personne ne peut assurer que ces machines ne peuvent générer d’erreurs, d’autant plus que ces erreurs sont dans la majorité des cas indétetectables.
Hervé Suaudeau

Articles similaires:

9 Réponses à “Les citoyens sont exclus des opérations de mise sous scellés des machines de vote”

Est-ce que je me trompe (et on saura me contredire), mais il me semble que l’invitation a été lancée au cours du dernier conseil municipal.
De toute façon c’est encore un bel exemple de non-transparence de l’équipe municipale.
L’important est que cette opacité ne peut nous rendre que plus méfiant et suspicieux.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

J’ai en effet demandé que les élus, qui le souhaitaient, puissent être présents lors de cette étape importante.
Réponse « s’il n’y a que cela pour vous faire plaisir alors nous vous y inviterons…je n’y étais même pas moi-même au premier tour. Alors… » Monsieur Gaudron Maire. Et voilà le résultat des promesses : aucune invitation, aucune information et plus grave interdiction faite aux citoyens d’y assister.
La démarche de Hervé SUAUFEAU me parait ainsi très judicieuse. J’espère que la réponse sera apportée dans les meilleurs délais.
Bon courage et à dimanche.
Cordialement
Alain AMEDRO

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Vous pouvez lire le témoignage de Catherine Candelier sur la mis sous scellé à SEvres dans le 92:
« Je me suis donc rendue au service des archives municipales où sont stockées les machines.
Etaient présents du personnel municipal du service élections et du service informatique, le directeur de cabinet du maire, les mandataires de Mme Royal et de M Bayrou. Notre huissier déclara qu’il était requis par la ville, sans cahier des charges autres que de dresser le constat de ce qui allait se passer. »
l’intégralite à l’adresse suivante :
http://catherine.candelier.over-blog.net/article-10137416.html

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Aulnay-sous-Bois : citoyens exclus d’une étape primordiale du vote

Hervé SUAUDEAU, informaticien aulnaysien poursuit son travail contre les machines à voter et son travail d’alerte. Aujourd’hui, il révèle qu’a eu lieu la mise sous scellé des machines à voter et qu’on lui a refusé l’acces. Il y a donc des opérations du…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

ce sont les mêmes machines qu’a aulnay :
http://www.dailymotion.com/video/x1jizr_vote-electronique-la-fraude-en-imag

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

il est vrai que la mise sous scellés pourrait être faite en présence des représentants des candidats dans la circonscription, cela ne serait pas anormal. je plaiderais d’ailleurs en ce sens. pour autant je crois qu’il n’est pas sain de laiser penser que tout cela cache un mal sournois. parce que pour cela il fuadrait que les élus et les administratifs soient pour cela mouillés dans une volontaire manipulation. en cela sachez que les agents administratifs qui s’occupent de cela supportent mal cette suscpicion, alors je souhaite que l’on ne confonde pas manque d’information et possible manipulation.
enfin pour la vidéo néerlandaise, elle oublie que tous les bureaux vérifient et consignent avant l’ouverture du scrutin que chaque touche donne bien le bon résultat sur le ticket. et cela en présence des représentants des candidats dans chaque bureau.
alors merci de faire moins de place à la paranoia

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Cher Franck, c’est toujours un plaisir d’avoir un contradicteur tant le dialogue est difficile à établir, en cela je vous remercie.
Il n’a jamais été dit que les élus et administratifs sont mouillés dans un « mal sournois », mais malheureusement AUCUN simple électeur ne peux démontrer le contraire et c’est très malheureux. En cela les élus et administratifs sont les premières victimes de cette opacité.
Le trouble à l’ordre public ne viens donc pas des électeurs qui pointent le danger d’un élément fondateur de la démocratie qu’est la sincérité du scrutin. En effet le scrutin n’est plus vérifiable par l’électeur et il doit déléguer son pouvoir de vérification le jour même où il transfère justement ses pouvoirs aux représentants. Cela grève la confiance de l’électeur donc la légitimité du scrutin.
En définitive le trouble à l’ordre public viens réellement des machines à voter et pas de l’électeur soucieux de simple transparence démocratique.
Il n’est pas paranoïaque de dire que les élus et les administratifs n’ont plus les moyens de démontrer la sincérité du scrutin, alors que chaque électeur pouvait faire cette vérification lui même auparavant.
Pour terminer, vous dites que le sytème à été vérifié or la vérification externe d’un système informatique est quasi impossible (il serait par exemple possible que la fraude n’arrive qu’après le 200e électeur). Le plus grave c’est que cette vérification n’a pas eu lieu dans mon bureau de vote et je n’ai pas vu de ticket dans les PV prouvant cette vérification sur aucun bureau (j’ai la copie des PV). Il ne faut pas blâmer les présidents de bureaux qui auparavant avaient juste besoin de faire constater que l’urne était bien vide alors que maintenant cette technologie les dépasse.
Tout cela pour éviter des urnes transparentes…
(Pour les détails voir: http://votepapier.suaudeau.com)

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

c’est toujours un plaisir d’avoir sur ce blog et d’autres, des discussions qui peuvent être animées et même assez souvent contradictoires.
Et les arguments donnés par Frank Cannarozzo lors du conseil municipal du 24 mai me troublent.
Aucune irrégularité et aucune suspicion n’ont jamais mis en cause un administratif ou un élu de cette municipalité lors des derniers suffrages.
Pour en revenir au fond de notre problème.
Les machines à voter sont par nature manipulables. Cela ne veut pas dire qu’elles ont été manipulées.
Par nature, une simple calculatrice, le logiciel le plus complet n’apporte jamais zéro défaut.
Chacun d’entre nous qui utilisons des ordinateurs ne peut maintenant se passer d’antivirus, d’antispam, d’antispyware. Un ordinateur est soumis régulièrement à des attaques par des programmes malveillants. Aussi ma principale préoccupation est qu’un vote qu’une élection doit être irréprochable. Et que si un doute subsiste, alors l’absence de représentation du vote dans les élus peut entrainer de graves troubles.
Il n’y a rien d’étonnant que nombre des opposants au machine à voter soit des informaticiens.
Les candidats pourront assister à la programmation des machines. C’est une avancée que tout le monde félicite, même si M. le Maire indique que cette invitation est du bon vouloir de la mairie et qu’elle n’était pas obligatoire (et donc nécessaire je suppose).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Pour revenir au commentaires de M.Cannarrozzo qui disait lors du conseil la chose suivante:
« Je dit ce qui à été écrit sur un certain nombre de journaux et sur un certain nombre de blogs. Comprenez bien qu’un certain nombre de personnels de la ville ont été touchés par cela parce que ils ont l’impression que c’est leur intégrité qui est remise en cause , pas par vous [les élus], par ceux qui derrière continuent à écrire des choses qui sont insoutenables. On est en démocratie, si vous estimez que des renseignements vous sont nécessaires c’est bien normal, mais je ne veux pas que pour autant on instille la perversité et l’insinuation sur le fait que on a forcément des choses à cacher, Ça c’est pas soutenable. »
Cela m’amène au commentaire suivant: Si les gens se posent des questions, c’est qu’ils n’ont plus le moyen de vérifier par eux même la sincérité scrutin.
Dans ce cas le trouble à l’ordre public ne viens pas de ces questionnements. Le trouble à l’ordre public viens de l’opacité du scrutin introduit par les ordinateurs de vote. Il ne faut pas se tromper de cible.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown