Logement, Rénovation urbaine, Solidarités

Le Parisien: A la cité Arc-en-Ciel, les anciens font de la résistance

13 mars, 2007 à 10:12 | Posté par

Alors que les premières maisons neuves de la cité Arc-en-ciel à Aulnay, en pleine reconstruction, sont prêtes à être livrées, certains bénéficiaires ne sont pas pressés d’emménager. Ils vivent dans les vieux pavillons de la cité promis à la démolition. « On n’a rien demandé à personne.

On est bien là. Chaque maison a son jardin », souligne Marcelle Primaut, qui habite ici depuis 1953. Sa voisine Jocelyne Martin est du même avis. Arrivée en 1955 dans ce quartier situé tout au bout de la rue Gambetta, elle ne l’a jamais quitté depuis : « Ici, on se connaît tous depuis toujours. » Jocelyne doit rejoindre prochainement une des maisons de ville construites par l’OPHLM. Elle ne l’a pas encore visitée, mais sait déjà que « c’est deux fois trop grand pour moi toute seule. Je ne me vois pas avec trois chambres », sourit la quinquagénaire. Comme elle, la plupart des derniers locataires de la cité sont des personnes seules et âgées, voire très âgées, comme cette dame de 92 ans à qui l’office HLM propose une maison dont les chambres sont situées… au premier étage.

Le loyer surtout inquiète les locataires, qui bénéficiaient jusque-là de la loi de 1948. Ils paient 43 aujourd’hui et devront s’acquitter demain de 470,88 €, sans compter le chauffage. « Cela me fait trop cher. Je suis au chômage et je perçois 800 €. J’aurais peut-être droit à l’APL de 108 € », calcule Jocelyne. Sa voisine, Marcelle, est encore plus dépitée : « Ça me mange ma retraite. ». « On appliquera les taux des loyers HLM municipaux qui sont des prix encadrés. L’APL sera portée à son niveau maximal », rassure le maire UMP Gérard Gaudron. « Si cela ne convient pas, on relogera ces personnes-là où elles veulent, on peut leur trouver des studios HLM dans d’autres quartiers. » D’autant, précise l’élu, « qu’« il y a 150 demandes en attente » dans ce secteur de la cité Arc-en-ciel.

Alain Martin

————-

Ancienne cité ouvrière construite au lendemain de la guerre, la cité Arc-en-ciel, ou cité Nilès, fait l’objet d’une opération de démolition-reconstruction par l’office HLM de la ville. 62 pavillons neufs doivent remplacer les anciennes maisons. Y seront accueillis en priorité les habitants des maisons détruites en premier. 14 maisons de ville à étage, d’une surface moyenne de 70 m 2 , dotée d’un garage et d’un terrain de 300 m 2 , sont déjà prêtes. Une deuxième tranche sera livrable cet été. Les dernières verront le jour en fin d’année. Coût de l’opération : 9,5 millions d’euros financés en grande partie par l’OPHLM, le complément provenant de l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine).

Articles similaires:

5 Réponses à “Le Parisien: A la cité Arc-en-Ciel, les anciens font de la résistance”

Ces maisons de l’OPHLM sont très attendues par les locataires. Il est vraiment dommage que la municipalité n’ait pas saisi l’occasion de ces constructions pour mettre en pratique les principes de développement durable, sensé être porté par l’Agenda 21 en cours de réalisation. Ainsi, des chauffes-eau solaires permettent de limiter les charges des locataires et d’agir pour notre environnement.Ces maisons n’en seront pas équiper.
Depuis plusieurs années, je propose la mise en place d’un Agenda 21, ensemble d’action pour le développement durable. J’ai ainsi travaillé au Conseil Régional à des mesures incitatives pour nos communes.
Je suis membre du jury de sélection et voté 48000€ pour la mise en place d’un Agenda 21 à Aulnay-sous-Bois.
C’est ce que j’appelle une opposition utile et constructive. Aujourd’hui, je constate que l’élaboration de cet agenda marque le pas et que les réalisations concrétes ne sont pas au RDV.
Ce soir, nous abordons les objectifs du Plan loacl d’urbanisme au conseil municipal, en même temps qu’une soixantaine de délibérations. Cela laisse peu de temps pour aborder avec sérieux des sujets très importants comme les transformations en résidentialisation des halls d’entrée rue Edgard Degas notamment!
Bonne journée.
Alain AMEDRO, conseiller municipal et conseiller régional.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour.
Merci à tous pour vos complément d’informations !
@ Bientôt.
Issaga.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

comment acceder a ces logements qui me plaisent beaucoup

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Ah c’est trop tard!non je plaisante…il faut constituer un dossier auprès de l’Oph d’Aulnay-sous-Bois…
http://www.oph-aulnay.org/index.php
mais il y a une liste d’attente ÉNORME!
pour monsieur Amedro les logements sont hqe…ce qui est quand même gage de qualité!

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Alors FAFA relogé?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown