Entreprises, Rénovation urbaine, Urbanisme

Les bureaux pousseront en 2008 sur la RN2

7 décembre, 2006 à 9:31 | Posté par

En 2008, 21 000 mètres carrés de bureaux neufs s’installeront entre les deux barreaux de la RN2, à Aulnay-sous-Bois. Ces 2 ha sont baptisés ZAC des Aulnes alors que la rue des Aulnes est à Ambourget et que la ville veut renommer les zones d’activités en un inélégant Paris-Nord-Aulnay.

Du propre aveu de Gérard Gaudron nos zones d’activités datent toutes d’une trentaine d’années. Au lieu de les moderniser, on préfère implanter des bureaux dans un secteur encombré et situé entre deux zones d’habitations (Cité de l’Europe et Les Petits Ormes).

Les bureaux seront des immeubles évolutifs d’abord de deux étages, mais qui pourront se transformer pour avoir plus de bureaux. Plus de bureaux alors que notre ville, à l’occasion du PRU (Programme de rénovation urbaine) a un déficit de quelques 150 logements (821 détruits pour 674 construits).

L’intérêt de l’emplacement semble n’être que de profiter de la zone franche, chose dont ne bénéficient pas les autres zones d’activités de la ville que l’on a trop longtemps délaissées. Les précédents historiques me laisse craindre que ces implantations nouvelles ne profitent pas aux Aulnaysiens. De plus, aménager un pôle de services (banque, restaurant) dans le centre d’affaires Europe pour attirer les entreprises, mais cela se fait encore en périphérie, à côté des quartiers dont la ville prétend être en renouvellement urbain.

J’aurais préféré que ces services ainsi que les bureaux soient implantées au sein des quartiers en difficulté afin de casser l’effet "cité dortoir" que ne résout absolument pas le PRU. Au contraire, il l’amplifie en excluant encore plus la Rose des Vents du reste de la ville en implantant à sa périphérie tous les services et commerces, ne laissant à l’intérieur du quartier que les habitations, et par la même une population refermée sur elle-même sans aucune perspective de changement.

Avec le PRU, et ses 270 millions d’euros de budget, Aulnay aurait pu se doter d’un quartier moderne où cohabitent en son sein, plusieurs fonctions urbaines ce qui permet de casser les enclavements géographiques et mentaux. Or, je crains que tel qu’il est mené, on ne fasse que les renforcer.

Jérôme Charré

Articles similaires:

9 Réponses à “Les bureaux pousseront en 2008 sur la RN2”

Je pense que se projet est une bonne forme de catastrophe, économique, et écologique.
Comme vous avez pu le voir, des fouilles avaient été faites et des prestiges ont été retrouvés. Hélas cela n’a pas de valeur pour la commune.
Nous avons la rn2 qui est aménagé. C’est très beau comme projet dans son ensemble avec de beau trottoir, une piste cyclable… mais à quoi bon? Faire face à une concurrence comme Drancy qui a aménagé ses trottoirs… ou augmenter la coupure nord sud qui est très visible sur la commune.
Pourquoi le fait de bitumer (avec la rn2) ou de bétonner (avec des bureaux) va t-il améliorer la commune ? et dernière question après cette espace vert, va t’on s’attaquer au Parc???

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir.
Je dois avouer que sur ce sujet, je suis plus que perplexe…tout en espérant que cela va mousser correctement.
Wait and See.
Issaga.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

soit vous êtes mal informés soit vous désinformez.
lle projet de renouvellement urbain travaille sur 3 axes en même temps :
le logement
les services publics
l’emploi
pour le logement, s’il s’agit de démolir des tours c’est avant tout pour redonner à ce secteur un visage plus humain, une dimenssion plus proche du reste de la ville. si l’on coupe des immeubles en plusieurs immeubles, c’est parce qu’ils font plus de 800 mètres de long ! toutes les nouvelles constructions auront la même tête que n’importe qu’elle résidence de centre ville. et vous vous trompez sur les chiffres, il y aura probablement plsu de logments reconstruits que de démolis, nous voyons en fonction du foncier récupéré. par exemple autour de la nouvelle place du marché il y aura finalement plus de logments que prévus au départ. je rappelle également que les logements s’étendront sur le boulevrad urbain pour justement éliminer la la coupure entre les merisiers et la rose des vents.
les services publics ne sont plus à leur aise dans ce quartier pour répondre à la demande actuelle. en recréant un centre ville au milieue même de ce boulevard, au carrefour des équipements publics cosntruits sur la partie est (salle des fêtes, maison d’accueil pour handicapés, peut-etre centre de formation) et les epsaces verts, le marché, les commerces de la partie ouest, je crois que cela contribuera réellement à déplacer le centre de gravité du quartier plus au sud, vers le reste de la ville.
l’emploi, cela passe avant tour par des entreprises. et aujourd’hui sur Aulnay, les entreprises du secteur tertiaire (des services) ne trouvent pas de locaux. nous possédons beaucoup de locaux à vocations industriels ou de logistique mais pas assez de bureaux. pour les aulnaysiens, il est évident qu’en diversifiant le type d’entreprises présentes sur le territoire, on leur permet de trouver plus facilement. de plus vous oubliez que la zone franche oblige à 30 % d’employés provenant des zones urbaines sensibles (plus de 200 emplois depuis 2 ans).
son positionnement sur la partie ouest est un choix délibéré. il s’agit de faire de l’actuel carrefour de l’europe la place cnetrale de la future zone d’activité unifiée. les placer ailleurs aurait été idiot.
enfin frnachement dire que l’on isole ainsi la rose des vents, c’est un comble, vous ne voyez pas à coté du collège ? deux hotels d’entreprises . sans compter l’hotel d’entreprise de la M2E ! plus de 60 entreprises accueillies au coeur même de la rose des vents ! au fait il y a 6 ans il y en avait combien ?
quant aux autres zones, elles ne sont pas à l’abandon, elles ont vieillies. mais vous oubliez ou ne savez pas que la grande majorité d’entre elles sont des zones privées, des copropriétés.
actuellement une conertation de l’ensemble d’entre elles est en cours et tout un projet de requalification globale est en cours avec cabinet spécialisé notamment dans l’environnement. des architectes ont planché, les porjets sont en cours, et ils seront aussi importants que la rénovation urbaine de la rose des vents.
enfin pour le nom, je vous rappelle juste qu’Aulnay s’appelle aisni à cause des aulnes et non de la rue des aulnes, un retour aux sources en quelque sorte. aunt au nom de paris – nord – aulnay, cela n’est pas définitivement fixé, mais il faut savoir que les noms de parinor et de garonor – paris nord jouissent d’une très bonne notoriété, ce qui n’est pas à négliger.
je comprends que l’on s’interroge quand on ne sait pas mais je ne comprends cette approche systématique qui consiste à faire passer pour idiot, inutile voire même scandaleux les projets qu’on ne connait pas.
j’étais hier encore à la rose des vents avec des jeunes pour regarder un film qu’ils ont fait sur leur quartier, et si unanimement les gens trouvent que cela aurait du commencer il y a longtemps, ils applaudissent tous des deux mains les actuelles transformations…
rien n’est jamais parfait et l’erreur est possible mais de grace jugez unr fois les choses terminées plutot que de faire des procès d’intention !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour.
Les gens qui ont données leurs idées ont-ils le droiut de s’exprimer sur un projet en cours avant qu’une éventuelle embellie ou catastrophe (!!) ait lieu ?
Tout l’attrait du débat est que ce que les uns ne savent pas est corrigé ou exprimé par d’autres… .
Enfin bon bref.
Vous auriez du me prévenir qu’il y avait ce film, je vous aurais rencontré avec grand plaisir, c’est dommage !
@+.
Issaga.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

ce projet a fait l’objet de plusieurs dizaines de réunion en 3 ans, sur le quartier même. et beaucoup de choses ont été dites.
je n’ai pas vu franchement beaucoup d’idées très différentes de ce qui est proposé. la plupart du temps, certains voulaient plus de logements ou de commerces ou de parkings ou de jeux. mais dans l’ensemble l’équilibre général est validé.
ce qui me gêne toujours c’est qu’on soupçonne forcément les politiques de vouloir « faire le mal »…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir.
Pour ma part aucun soupçon, même si j’ai une confiance limitée envers les politiques !
@+.
DI.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir,
J’aurais simplement voulu réagir sur cet article. J’ai bien envie de croire M. Cannarozzo en votre bonne foi. On peut bien vous accorder notre confiance vu que vous êtes un des rares élus à vraiment être au contact de vos administrés.
Néanmoins, je reste convaincue qu’un projet tel que celui-ci aurait dû connaître un débat public bien plus prononcé que ce qui a été réalisé. Combien de gens savent réellement ce qu’il se passe ou va se passer dans leur quartier concernant le PRU? Je vous renvoie à la note et aux courriers adressés à Jérôme sur le manque d’information.
Vous nous dîtes « attendez de voir avant de critiquer ». Je ne crois pas que ce soit la bonne façon de penser. Toutes les tribunes d’expression doivent permettre de critiquer avant que des batiments tombent et que des pelleteuses entrent en action. Ici nous parlons bien d’une action politique et sociale irréversible. En tant que telle, j’aurais souhaité une plus grande clarté et une plus grande attention dans l’information des citoyens. Jérôme est par ailleurs sûrement un des aulnaysiens les plus informés de ce qu’il se passe dans notre bonne ville. Alors si vous considérez qu’il n’y connait rien, qu’en est-il de ceux qui ne savent que via les maigres articles d’Oxygène? Je ne parle pas ici d’oubli volontaire de la part des élus et du maire bien sûr. Mais c’est à vous, politiques, de démontrer parfois que la parole de chacun est assez importante pour qu’on aille la chercher.
Sur le fond, je suis allée avec Jérôme à l’exposition à l’ANRU du PRU d’Aulnay. J’ai même pu faire une note publiée au mois d’août je crois. La coupure que va engendrer « le pôle bureau » (c’est le petit nom que je lui donne) est inquiétant à mon sens. Je suis en gros d’accord avec Jérôme même si vous avez M. Cannarozzo éclairé certains points. Ce qui m’interpelle plus c’est de savoir pourquoi on n’a pas cherché à mettre certains des services de ce pôle plus à l’intérieur de la rose des vents? Je veux dire, choyers les futurs entreprises est important, déplacer le centre de gravité on peut en rêver, mais pourquoi ne pas faire spécifiquement quelque chose pour les habitants de ces quartiers. Pourquoi penser à des intermédiaires qui au final les aideront bien eux aussi? On reste toujours en marge.
Bref cette discussion pourrait prendre des heures, et j’invite M. Cannarozzo et ses collègues élus à donner une plus grande visibilité à ce qui est fait ou à faire dans l’ensemble des quartiers d’Aulnay.
Sur ce, bonne soirée.
PS: la mairie ne pourrait-elle pas mettre en ligne sur son site web des iniatives telles que le petit film de quartier dont vous parliez? Si ça vous a interessé au point de vous déplacer le voir, il pourrait tout aussi bien intéresser le reste des aulnaysiens tout en saluant le projet citoyen des auteurs. Encore un reflexe qu’une démocratie locale devrait avoir: donner une libre parole spontanément.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

croyez moi je ne pense pas que ce que disent les gens est inutile, j’avais pour ma part initié les enquêtes auprès de tous les foyers aulnaysiens sur la sécurité. comme quoi il faut savoir écouter même sur les sujets ultra sensibles.
mais sur celui-ci, franchement il n’a pas manqué de concertation. depuis plus de 4 ans il y a eu une expo à caractère générale sur la RN2, une enquête publique, des courriers pour des réunions envoyés à tous les habitants. la plupart ont eu lieu au Cap. je pense donc qu’il ya eu beaucoup d’infos, moi même j’ai du exposé 2 ou 3 fois le projet au conseil de quartier, et récemment nous en avons reparlé devant 150 personnes au cap pendant la séance sur le PRU. alors on peut penser que ce n’est pas assez mais on ne peut pas dire que cela soit fait sans rien dire à personne.
ensuite sur le fond, pour quoi pensez vous que rien est fait au coeur de ce quartier ? encore une fois mais les hotels d’entreprises à la M2E et à coté du collège, je crois bien que c’est bien « dans » le quartier ?
pour cette nouvelle tranche l’objectif est encore une fois de transformer à terme le carrefour de l’europe, aujourd’hui simple espace routier en centre du parc d’activités, il est donc normal de terminer celui ci en encerclant ce rond point. et même si ce n’est pas au coeur du quartier ce sera quand mêmeà moins de 300 mètres et au milieu de la rose des vents et de la cité de l’europe. je crois donc que c’est un bon emplacement.
ensuite il faut penser aux flux de voitures amenés par ces nouvelles implantations. si on les remets au milieu, alors le boulevard urbain verra tellement de véhicules que nous ne changeront rien à sa traversée, donc à son isolement. en plançant la zone économique plus près de ce rond point, on évitera tout le flux à l’intérieur du quartier qui doit aussi retrouver la tranquillité que la RN2 ne lui apporte pas.
mais si vous le voulez sur ce sujet je vous laisse monter une réunion au lieu et à l’heure que vosu souhaitez avec qui vous souhaitez et je serais ravi de me joindre à vous pour en discuter plus à fond.
pour ce qui est de ce petit film, ce sont simplement des jeunes du quartier qui m’ont dit vouloir le faire diffuser sur la ville, j’ai donc tout normalement voulu le voir avec mon collègue Alain Ramadier. mais je veux vosu rassurer je me déplace chaque fois que l’on m’invite et même parfois quand on ne m’invite pas, mais je dois aussi vous dire que je travaille comme vous, que ce soir je n’ai pas encore vu mes enfants parce que je rentre seulement de la mairie. je fais donc de mon mieux mais comme je dis souvent je n’ai pas de costume de superman. il m’arrive donc souvent de ne pas pouvoir etre partout ou je voudrais.
mais je reste à votre disposition.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Pour ma part, j’ai étudié le projet que vous défendez malheureusement si on ne peut que partager les objectifs, je suis plus sceptique sur l’aménagement qui en résulte. Et ayant discuté avec des personnes compétentes dans les domaines qui nous préoccupent et qui partage mon avis, j’ai de quoi m’inquiéter.
Sur le logement, les tours sont perçues comme le symbole d’un échec, mais il est étonnant qu’un rapport (Lacaton et Vassal) qui a proposé de faire de ces tours un outil de diversification et de mixité sociale n’ait pas eu plus de publicité et n’ai pas fait l’objet d’une réflexion plus poussée. D’autre part, lorsque l’on affirme que l’on va démolir les tours parce que cela coûte trop cher à rénover et que dans le même temps on en conserve 4 puis 5 qui seront finalement rénovées voire résidentialisées, il y a de quoi se poser des questions.
Ensuite, couper des barres on ne peut être que d’accord, mais là encore, tout dépend du comment. Faire passer des rues derrière les entrées d’immeubles -ce qui crééra du trafic avec les nuisances qui vont avec- est assez saugrenu alors que dans le même temps on conserve les coins anxiogènes. De plus, la barre en J « Bailly de Suffren » ne sera pas coupée.
Je veux bien croire que le PRU au final comportera plus de logements et ne causera pas de coupure plus franche que l’actuelle RN2, mais j’en doute.
Pour ma part, j’aurais préféré une artère de centre-ville entre Le Cap et la rue Delacroix, à l’image du boulevard de Strasbourg avec des commerces au rez-de-chaussée, une vraie place Edgar Degas.
Sur l’emplacement des entreprises, j’ai une vision là encore différente. Si le carrefour de l’Europe doit être la continuité entre les ZI et constituer des emplacements pour le tertiaire, je crois que nous aurions pu envisager de diversifier au sein du quartier les espaces pour changer les mentalités. L’hôtel d’activités est à la lisière (si vous préférez ce terme, plutôt qu’en dehors) du quartier, de même que la M2E. De même que le futur Galion. On peut jouer sur les mots mais au final les immeubles collectifs résidentialisés ou pas constitueront toujours une cité-dortoir. Et j’ose espérer que les choix qui sont actuellement mis en oeuvre aujourd’hui ne cause pas les mêmes erreurs que ceux des années 1960.
Pour le nom, je connais très bien l’histoire d’Aulnay. Un retour aux sources pour un nouveau départ d’un tiers de la ville me semble un peu mal choisi.
Enfin, quant à Paris-Nord-Aulnay, là encore, on aurait pu faire preuve de plus d’audace.
Je ne dit que ce projet est inutile ou idiot mais il est le résultat d’un choix urbanistique qui ne me paraît pas être le bon pour notre ville, et en particulier ce secteur.
Quant aux réunions publiques, tout dépend du contenu qui est apporté pour favoriser la réflexion et le débat. En parlant de celle sur la RN2 où l’on demande dans une question si on apprécie la version 1 du carrefour Jean Monnet puis la question suivante s’ils apprécient la version 2. Il y a de quoi s’étonner.
De plus, le fait qu’on occulte de la réflexion des Aulnaysiens, des rapports et qu’on ne propose qu’en défintive qu’une vision urbaine, ne me semble pas constituer une véritable concertation démocratique. Enfin, pour conclure, quand la maison du PRU sera-t-elle ouverte et verrons-nous un jour l’exposition de l’ANRU à Aulnay ?
Pour conclure ce long commentaire, le PRU est une opération d’aménagement aussi importante que la construction de la Rose des Vents, je n’ai pas envie de voir dans 20 ans qu’il a échoué, faute d’audace et de vision.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown