Sécurité

Des policiers agressés par une bande à Aulnay-sous-Bois

20 octobre, 2006 à 18:50 | Posté par

Des policiers ont été agressés dans la nuit de jeudi à vendredi à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, par vingt à trente personnes cagoulées et armées de barres de fer, apprend-on auprès de la mairie de la ville et de la police.

L’un d’eux, une femme, a reçu un jet de bouteille sur la tête, qui lui a valu trois points de suture et une semaine d’incapacité temporaire de travail (ITT), précise-t-on.

"Les policiers ont été attirés dans un guet-apens. Ils étaient attendus sur les lieux par 20 à 30 personnes cagoulées et armées de barre de fer", a dit à Reuters Eric Venturino, directeur de cabinet du maire UMP de la ville, Gérard Gaudron.

Deux voitures de la police avaient été prises pour cible dans le même quartier mardi dernier.

Trois véhicules, deux de la police municipale et un de la police nationale, alertés par une alarme déclenchée auprès d’un centre de protection maternelle et infantile (PMI), ont été bloqués vers une heure du matin dans la Cité des 3.000 par un barrage constitué par des barrières de chantier et une Mercedes placée en travers de la route.

Les deux derniers véhicules ont pu faire marche arrière, mais la première voiture de la police municipale a subi des jets de pierres et de cocktails Molotov, qui n’ont pas explosé, tandis que des fumigènes ont été lancés par les agresseurs. Le véhicule a pu se dégager ensuite.

Les assaillants avaient érigé leur barrage dans un tournant [de la rue de Bougainville].

"Il y a eu des échauffourées entre la police et la bande de voyous", a souligné le responsable municipal qui ignore si les malfaiteurs habitent la ville d’Aulnay.

"On ne peut pas savoir, car il existe un phénomène de bandes organisées qui se déplacent de ville en ville pour se faire un policier ou un pompier", a-t-il dit.

"On est d’une vigilance extrême", a-t-il souligné près d’un an après les violences qui ont éclaté dans les banlieues.

Le maire de la ville doit recevoir dans l’après-midi les syndicats de la police municipale et nationale.

Aulnay "n’est pas une ville difficile", c’est le troisième bassin d’emplois de Seine-Saint-Denis, a fait valoir le responsable municipal selon lequel les violences de l’automne 2005 n’ont duré que deux jours et demi dans la ville.

Source: L’Express et Libération.

Articles similaires:

10 Réponses à “Des policiers agressés par une bande à Aulnay-sous-Bois”

Comment peut-on laisser dire que nous n’avons connu que deux jours d’émeutes. Aulnay sous Bois a été citée de très (trop) nombreuses fois l’an passé. La mairie UMP essaye encore de nous faire croire qu’il n’y a eu que quelques echauffourés. Lamentable, ce n’est pas en minimisant la réalité que celle-ci s’améliore mais en faisant un constat au plus proche de la vie des quartiers.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

mais non. dans les faits en 2005 j’étais dehors chaque soir pendant 10 jours complets en ne dormant que 3 heures par nuit, les incidents ont eu lieu le mardi soir et le mercredi soir. dès le jeudi je rappelle que 350 policiers quadrillaient la ville à notre demande et que moi même je peux témoigner que dès ce soir là j’étais au pied du galion et plus rien ne s’y passait. j’ai sillonné ainsi chaque soir un quartier pour valider le calme, ce qui n’exclut pas de la tension. le jeudi, 14 voitures brulaient, 6 le lendemain, 3 le surlendemain et plus rien dès le dimanche soir, alors que la france brulait encore. bref en 5 jours la situation était redevenue totalement « normale » en termes de faits mais certes pas en termes de tension.
je ne crois pas qu’il faille forcément croire que cela a été pire que cela, ces deux très difficiles soirées me semblent largement suffisantes pour tous.
vous n’ignorez pas non plus que si le maire et moi même avions été mieux écoutés dès le mercredi matin, nous aurions pu largement éviter les émeutes du mercredi soir. mais comme vous le savez tous les policiers (800) étaient massés au stade de france et ne sont venus sur le terrain que trop tard.
croyez bien que pour l’avoir vécu de très très près, personne ne minimise.l’intensité a largement remplacé la durée. deux jours d’émeutes c’est assez pour tous.
de plus en ce moment j’ai chaque soir des réunions dans tous les quartiers de la ville pour évoquer avec les associations, les parents et les jeunes, la situation, pour que chacun joue son role de citoyen. je connais donc parfaitement la situation et j’agis en conséquence.
mais vous avouerez aussi que notre ville a aussi de très bons cotés et qu’il est bien mieux de parler de cela pour le moral de chacun. d’autant qu’en matière de sécurité et de délinquance, même si je réponds souvent sans langue de bois, vous imaginez aussi que beaucoup de choses doivent rester confidentielles pour des raisons d’efficacité.
je n’espère pas avoir votre adhesion mais juste votre soutien car il ne s’agit ni d’ump, ni d’autre chose, simplement de personnels agressés alors qu’ils essaient de vous défendre. pour moi leur vies comme toutes les autres ont plus d’importance que n’importe quel slogan politique ou justification de la part de ces barbares, sournois, laches et sadiques.
en espérant vous rallier à une position de simple citoyen démocrate. merci.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

il est clair que les agressions commises contre les personnes (dont les policiers et les pompiers) sont intolérables.
Le respect est à enseigner, à faire respecter.
Je crains aussi qu’une surenchère soit en train de s’installer entre quartiers comme pour la comptabilisation des voitures brulées.
En tant que simple citoyen, j’attend de notre démocratie qu’elle fasse respecter le droit. Et je ne désires plus voir le show des policiers venant arrêter quelques jeunes devant des caméras, parce que là c’était une bétise.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

je suis d’accord, mais cela mérite une explication. tout le monde a cru que c’est le ministre de l’intérieur qui avait « convoqué » la presse, d’ou l’effet « sarko show » mais moi je savais que ce n’était pas le cas, car les journalistes sont systématiquement informés par des policiers de commissariat, notamment les syndicats. je suis suffisamment bien placé pour devoir répondre à des dizaines de journalistes et savoir cela.
mais dimanche dernier, dans l’émission « arrêt sur image » sur france 5, les journalistes qui avaient été conviés à ces « shows » ont déclarés qu’ils avaient été informés par leurs sources habituelles et non pas par le ministère qui quand c’est le cas met à dispo sur place quelqu’un pour expliquer ce qui se passe, ce n’était pas le cas.
alors finalement, comme chaque fois il faut s’interroger sur à qui cela profite; et si vous n’appréciez pas ce spectacle que vous avez attribué au ministre, n’est ce pas finalement l’effet recherché … par d’autres . vous voyez que la manipulation n’est pas forcément celle que l’on croit. pour vous guider, recherchez un syndicat de police qui assure la sécurité des réunions d’une candidate socialiste à la présidentielle, je pense que vous serez surpris.
bref, allez au dela de l’image, je vous assure que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent.
et je suis ravi de voir que les démocrates existent encore. merci à vous.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Vous cherchez une manipulation de ce show. Nous savons que les élections professionelles dans la police approchent et qu’une mise en valeur de chacun des syndicats est recherchée.
Pour autant, quel est ce syndicat qui semble s’afficher auprès de Ségolène Royal ?
Je suis curieux, puisqu’en tant que militant socialiste je dois choisir mon candidat.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

je ne veux pas divulgeur ici son nom, et d’ailleurs il n’est interdit à des syndicalites d’avoir un engagement politique en dehors de ses heures de travail. mais je veux tout de même vous dire avec cela que chacun doit aller au delà de l’image. cela ne change rien à vos convictions mais il ne faut pas être dupe, dans ces histoires tout le monde essaie de manipuler tout le monde, il n’y a pas « d’innocent ». pour autant dans ce cas précis, c’est plutot le ministre qui était visé même s’il ne s’en tire pas si mal.
quand à votre choix de candidat, j’avoue que cela doit être très difficile car je vois les choses ainsi:
l’un est en phase avec votre électorat mais n’est pas apprécié, c’est Fabius.
l’autre n’est pas en phase avec votre électorat mais a vraiment un programme non obsucrantiste, c’est Strauss-Kahn.
la troisième représente la rupture (comme Sarko d’ailleurs) mais personne ne sait ce qu’elle pourrait bien faire (au sens propre comme au figuré).
il est vrai que les français en ayant marre, ils plébiscitent les deux candidats de la rupture.
moi je sais ce que je voterais si j’étais socialiste mais je ne le suis pas, je ne peux donc pas vous aider …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

« m’aider à choisir », je n’en demandais pas tant.
Mais lorsque l’on signale qu’un(e) candidat(e) recoit les bienfaisances d’un syndicat policier, on peut nommer sans pour autant être dans la dénonciation.
Fabius est aussi un candidat de rupture. Il rompt avec la politique européenne, puis avec sa tendance centriste, pour nous faire un virage à gauche.
La chance de Fabius a été d’accompagner mitterrand. Mais il n’a jamais réellement eu de majorité fabusienne au PS.
Je me suis éloigné du sujet de ce post, mais au fait, seriez-vous aussi pour un débat interne à l’UMP ?
M Balladur dans le JDD d’aujourd’hui confirme qu’il y a 2 tendances historiques à droite (l’une conservatrice, l’autre libérale). Quelle est la réflexion de fond en ce moment à l’UMP ? Quelle sera la couleur du candidat UMP ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

en fait il y adéjà des débats internes mais ils ont été organisés depuis deux ans lors de conventions thématiques (emploi, culture, europe, etc) qui ont permis de définir une ligne commune des principaux leaders avec des invités de la sphère publique à chaque fois des questions issues de ces débats ont été envoyées à tous les militants et ceux ci ont pu retourner leurs priorité en 10 points à chaque fois. donc je pense que sur le fond, nous avosn fait énormément de progrès en 2 ans sous l’impulsion de Sarkozy.
ensuite c’est vrai qu’il y a 2 tendances à droite, mais je crois qu’en fait elles sont aujourd’hui parfaitement conciliable mais surtout indispensables à associer.
en effet tant que le monde était moins ouvert, l’Etat pouvait tout assurer sans souci de compétitivité, nous étions facilement conservateurs. mais le monde a changé, et même si on peut le regretter nous sommes dans un jeu ou ceux qui refusent d’en jouer les règles perdent automatiquement. il faut donc savoir jouer avec les nouvelles regles du jeu afin de se renforcer et de pouvoir amorcer le changement. aujourd’hui les gens aspirent aussi à plus de liberté, plus de choix, plus de possibilités. je crois que le libéralisme permet cela, permet à chacun de mener sa barque sans lever le doigt pour demander la permission. en même temps, nous aspirons à ce que chacun respecte la regle commune et que chacun est la meme chance de gagner quand il joue, bref de la justice et du respect. et ca c’est de la responsabilité de l’état.
voila pourquoi je crois en un mélange de libéralisme, capable de rendre les gens créatifs et créateurs de richesse, et un mélange d’interventionisme de l’Etat capable d’assurer justice et redistribution.
sur ce sujet je vous conseille le livre de Farid Zaccharia, musulman indien, rédacteur à Newsweek qui a écrit un bouquin très intéressant sur le sujet : l’avenir de la liberté chez odile jacob je crois.
pour répondre donc à votre dernière question, nous ferons je pense la synthèse de ces deux tendances complémentaires et pas forcément opposables.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Merci pour votre explication.
j’attends maintenant votre interview sur monaulnay.com.
Peut-être développerez-vous vos intentions pour les prochaines élections municipales ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

J’attends moi aussi un débat à l’UMP sur le choix du candidat. Il semble y avoir différentes approches de l’élection p^résidentielle. Mais il est vrai que l’on peut s’attendre à un score « brejnevien » du petit sarko comme au Bourget…..

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown