Amiante, Associations, Education, Environnement, Santé

Un point sur le transfert de l’école du Bourg 2

20 septembre, 2006 à 11:46 | Posté par

La colère des parents d’élèves de l’école du Bourg 2, déménagée à la va-vite pour éviter la proximité de l’ancienne usine d’amiante, le Comptoir des minéraux et matières premières (CMPP), n’est pas prête de retomber. "On a le sentiment de s’être fait avoir", résume l’un de leurs responsables, qui ne décolère pas contre le maire. De son côté, Laurent Petit parle d’une "incompréhension de la mairie", de "grosses maladresses".

Deux semaines après la rentrée scolaire dans les locaux préfabriqués de la rue du Préfet Chaleil, ils lui ont fait part une nouvelle fois de leurs revendications par fax et par mail. "Vous deviez mettre en place les premiers services (navette, gratuité de 30 min de garderie, etc.) le 7 septembre. A ce jour, nous sommes sans nouvelles." Pas de nouvelles non plus du questionnaire que les parents devaient renvoyer de toute urgence à la mairie et dont les résultats du dépouillement se font toujours attendre.

De plus, les conditions de vie de l’école sont critiquées à juste titre. On y évoque les urinoirs placés trop haut, l’absence d’anti-pince-doigt sur les portes, l’inexistence d’abri contre la pluie et le soleil, l’étroitesse du passage piétons pour se rendre à l’école, des câbles qui sortent du sol sans protection. Ajoutons également que les ouvriers continuent les travaux sans aucune sécurisation du site. Ils réclament l’installation de la bibliothèque et de la salle informatique, d’une sonnette à la porte d’entrée pour les retardataires ainsi que l’élargissement des portes d’entrée de la cour de l’école élémentaire.

Du côté de la mairie, et en l’absence du maire, en déplacement en province, on temporise tant bien que mal un dossier déjà très mal géré en soulignant que les réponses aux questionnaires font l’objet d’une étude très attentive et la question des navettes est examinée très sérieusement. On assure tout de même que "toutes les promesses du maire seront tenues".

Cependant, une nouvelle risque bien de mettre encore à mal ces belles promesses. En effet, l’école du Bourg 2 se trouve sur un terrain appartenant au Seapfa (syndicat intercommunal) à cheval sur les communes de Sevran et d’Aulnay-sous-Bois. Si la ville d’Aulnay n’a pas jugé utile de faire passer la commission communale de sécurité avant d’ouvrir les locaux scolaires préfabriqués aux 450 enfants des classes primaires et maternelles, Sevran a, au contraire, estimé nécessaire d’effectuer une visite d’ouverture.

La commission locale de sécurité et d’accessibilité a ainsi effectué une visite détaillée des lieux mercredi 13 septembre. Constatant un certain nombre d’anomalies (non-fonctionnement de l’alarme, absence de système de désenfumage, installations électriques non terminées), elle a émis un "avis défavorable à l’admission du public" pour le bâtiment restauration. Quant aux bâtiments réservés à la maternelle et au primaire, il a été dressé un procès-verbal de carence. La commission ne pouvant "émettre d’avis au regard de l’absence de dépôt de permis de construire ainsi que du classement de la catégorie de l’établissement".

Dès lors, la supposée maîtrise du transfert de l’école du Bourg 2 par la mairie commence à tomber en lambeaux. Ajoutons enfin que les riverains de l’usine dénoncent une mesure qui ne règle rien au problème sanitaires. En effet, ils indiquent que la menace est toujours présente quand les enfants ne sont pas à l’école, mais aussi pour les adultes.

Jérôme Charré

Mise à jour du 22/09: Dans ce dossier, l’article du Parisien a marqué les esprits, comme l’indique Laurent Petit dans son commentaire. Les demandes des parents d’élèves ont été entendues: les urinoirs ont été mis à bonne hauteur, la garderie de 30 minutes gratuite, la pose d’abri et d’espaces verts, la mise en place de système de navettes, etc.

Pour ma part, je n’ai pas critiqué le travail des ouvriers comme le prétend M. Cannarozzo. J’ai critiqué plus d’une fois dans ce sujet, le manque et les maladresses de communication de la municipalité, ainsi que la précipitation qui succède à un trop long attentisme vis-à-vis de ce dossier.

Articles similaires:

18 Réponses à “Un point sur le transfert de l’école du Bourg 2”

Bonjour,
Quelle honte pour la mairie, elle joue vraiment avec la vie de nos enfants et de nos enseignants, a vouloir être rapide ils en ont oublié la sécurité pour nos enfants, l’inspection académique ne peut elle pas intervenir? ont ils déjà fais une visite du site?
Mais ou va t’on ???

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

je dois dire combien je suis étonné de l’amateurisme dans cette affaire. Le déménagement était connu et aurait pu être préparé.
Il est maintenant plus qu’urgent que la municipalité trouve une solution.
Certains n’oublieront pas alors que les élections municipales vont apprcocher.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour,
Les parents d’élèves délégués seront reçus en mairie ce soir.
Première nouvelle : ce matin avant la rentrée de 8H30, les urinoirs ont été déplacés (source : personnel enseignant).
Les abris sont posés et des serre-joints maintiennet aux quatre coins des éléments de la structure.
Ne parlons pas d’mateurisme, parlons de négligence.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Merci de ces précisions.
Ces négligences font tout de même mauvais genre.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

c’est du n’importe quoi, alors je vais faire le point:
le 6 juillet une réunion en préfecture entérine qu’une fois de plus (trois ans de suite) la décosntruction du cmmp ne se fera pas pendant les vacances d’été, mais que celle ci est envisageable dans l’année.
nous décidons alors pour ne pas encore retardr cette déconstruction de déplacer l’école. nous le prévoyons pour être prêt après les vacances de toussaint. mais l’éducation nationale ne voulant pas déménager les enfants en cours d’année nous a demandé d’être prêt pour la rentrée scolaire. pendant 6 semaines, les services municpaux et les entreprises ont travaillé jours et nuits pour monter une école.
nous savions que comme tout chantier (même prévu, même banal) des aménagements seraient à faire après la rentrée en fonction de la façon dont l’ensemble fonctionnerait.
je pense qu’il est ridicule de recopier toutes les conneries qui s’écrivent dans la presse. tous les points cités étaient connus, en cours de réalisation en fonction des délais d’approvisionnement des matériels, rien ne tombe du ciel !
quelle honte de dire que l’on prendrait des risques pour les enfants : aucune remarque n’a été faite à propos des locaux scolaires mais uniquement à propos de la cantine qui n’était pas terminée. enfin puisque nous avions utilisé une procédure d’urgence, les documents administratifs ne sont pas prêt d’ou l’avis défavorable, mais administrativement parlant il ne pouvait pas être positif. mais travestir cet avis, c’est démagogue voire mensongé.
imaginez donc la tête de tous ceux qui bossent depuis 2 mois comme des fous jusqu’à parfois 5 h du matin pour faire de leur mieux ! imaginez donc ce que leur disent leur femmes et enfants quand ils lisent un tel article ! que les gens soient impatients de voir tous les problèmes résolus, c’est normal, mais laissez entendre comme vous le faites que les acteurs seraient des inconscients, négligeant de surcroit ! croyez moi certains se demandent vraiment s’ils ont bie nfait de sacrifier tant de temps !
alors épargnez nous les critiques ignominieuses et regardez ce qui a été fait et ce qui sera fait. dans deux ou trois semaines tout sera rentré dans l’ordre et les enfnts passent déjà eux une renrée « normale » !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir,
quelques précisions :
L’article du Parisien a marqué les esprits des équipes techniques et certains se sont sentis mis en cause ou insultés.
C’est une erreur. Il n’y a aucune envie de minimiser le travail des employés municipaux.
Par contre, on ne peut que regretter de ne pas avoir de réponse dans les délais promis par le Maire. Peut être aurait il fallu prendre des précautions avant de dire que les premières décisions interviendraient la semaine après la rentrée.
Pour le reste et parce que c’est le plus important, les parents qui ont été conviés par Monsieur RAMADIER et l’équipe en charge du dossier ont obtenu des réponses sur plusieurs points :
Nombre de questionnaires distribués : plus de 400.
Nombre de réponses : 127.
Point 1 : gratuité de 30 minutes de garderie pour les familles déposant leurs enfants. LEs détails « techniques » seront indiqués dans le compte rendu des parents d’élèves. Coût pour la Mairie plus de 80K€
Point 2 : les urinoirs ont été remis à la bonne hauteur ce matin.
Point 3 : Le chemin qui mène de la rue du Préfet Chaleil à la grille de la primaire sera plus large et l’espace devant la grille de la primaire le sera également.
Point 4 : les abris sont posés et d’autres le seront d’ici 3 à 4 semaines à la maternelle (délai annoncé compte tenu des fournisseurs)
Point 5 : les porte manteaux manquants à la maternelle seront installés sous une dizaine de jours selon leur livraison (délai indépendant de la Mairie)
Point 6 : des espaces verts seront aménagés avant la fin octobre.
Point 7: le portillon d’entrée rue du Préfet Chaleil sera remplacé par un portillon plus large.
Point 8 : Les carences des batiments scolaires (émis par la commission) portaient sur le manque de permis de construire (sera déposé dans les prochaines 24 heures pour régulariser)
Point 9: Le système de navette sera mis en place. La cible étant le 2 octobre, il faut que les parents et la mairie étudient la mise en place pour ce système de transport. Attention seules les familles ayant manifesté le besoin de navette en bénéficieront soit un peu plus de 100 personnes. Il y aura des navettes le matin et le soir. Le coût final sera communiqué aux parents d’élèves pour information.
Point 10 : les fuites dans les sanitaires ont été réparées
Point 11 : les attaches manquantes sur les grilles des cour de récréation seront installées prochainement (en attente livraison)
Point 12 : une sonnette pour les « retardataires » sera prochainement installée.
Point 13: les « jeux au sol » seront créés très bientot.
Point 14 : le réfectoire est en cours de mise « aux normes » pour le désenfumage.
Point 15 : l’alarme défectueuse lors des tests a été immédiatement remplacé et celle en place fonctionne.
Un compte rendu plus détaillé sera affiché sur les panneaux alloués aux parents d’élèves dans les prochains jours.
Encore une fois, il n’y a eu aucun point de vue personnel sur les membres des équipes techniques et leur encadrement direct sur le terrain ou depuis les bureaux d’ingénieurs.
Il s’agit de maladresse de communication réalisée sous la pression initiale des familles lors de la réunion qui s’était déroulée quelques jours avant la rentrée.
En espérant avoir d’une part contribué à ne pas laisser le moindre malentendu et à avoir apporté un minimum de visibilité sur ce dossier.
A noter, une réunion se déroulera le mois prochain car Monsieur RAMADIER a indiqué son souhait de voir les parents d’élèves et la Mairie suivrent ce projet au moins jusqu’à la fin de l’année (decembre 2006).
Bien à vous.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Mon enfant fréquente la grande section maternelle du BOURG II. Pour répondre à Mr Cannarozo et à Mr Petit, à titre personnel évidemment, ce n’est pas la qualité du travail réalisé ou même le temps qui a été mis pour le faire qui sont en cause. Personne, je pense, ne conteste le fait que d’éloigner l’école le temps des travaux de démolition de l’usine de broyage d’amiante soit une mauvaise chose. Par contre la précipitation dans laquelle cela c’est produit est des plus navrante. Que je sache cette démolition n’est en aucun cas une catastrophe naturelle ou un accident. Les évènements administrato-politico-judiciaire étaient des plus prévisibles. Il y avait donc tous les éléments pour planifier une telle démarche. C’est, je le crois sincèrement, ce qui entraîne le flot de critiques vis-à-vis de l’ensemble des acteurs de ces événements. Pour ce qui est des travaux, et je parle des travaux réalisés maintenant pendant les heures de classe, je suis désolé de vous le dire mais quel que soit la bonne volonté des gens qui les font, sur place, Ils ne prennent aucune précaution particulière pour sécuriser leur périmètre de travaux dans l’établissement occupé par des enfants de maternelle. Mr Cannarozzo, Excusez moi de vous le dire, mais par manque de rigueur ou par inconscience, on prend des risques avec la sécurité de nos enfants. D’autant plus que tout le monde se renvoie la patate chaude, Ouvriers , enseignants, mairie, inspections académique, etc… Même le responsable technique monsieur Lotar (excusez moi , si ce n’est pas le bon orthographe.) que j’ai appelé pour l’informer (un peu beaucoup en colère) du manque de sécurisation, qui ma répondu que certes il allait réagir, ce dont je le remercie, mais que la mairie n’était pas responsable !!!!! Faut il attendre un accident pour en désigner un ? Quant au questionnaire de la mairie, je peux vous dire que je fais partie des 127 qui ont répondu, et dés le lendemain, et que je suis ravi d’apprendre par votre canal la gratuité de 30 minutes de la garderie du matin et de la mise en place des navettes, 2 points pour lesquelles j’avais émis le souhait qu’ils soient réalisés , Quant aux reste des critiques énumérés par Mr Petit je trouve très bien que cela soit fait, mais pour ma part je comprend très bien que tout ne pouvait pas être réalisé dans les délais imposé par les « hauts responsables », j’entends par là maire, inspecteur d’académie etc…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bravo M.canarrozzo, encore un beau numéro de Caliméro:
les critiques « c’est vraiment trop injuste » !
Vraiment les pauvres gens qui travaillent jusque des heures indues parce que la mairie a mis autant de temps a prendre conscience du danger pour les enfants de l’école et des riverains…
Prendre un mois pour mettre en œuvre toutes les règles élémentaires de sécurité pour un public d’enfants sur un chantier fait dans la précipitation …
Effectivement les critiques sont « ignominieuses »
La technique de passer pour victime quand on fait des « conneries » pour reprendre votre joli vocabulaire est un technique ancienne…
Ah ,quand la politique politicienne se mêle un peu trop de la vie quotidienne des citoyens…
Dernier point, et parce qu’il faut bien qu’un jour vous cessiez de nous la jouer : « on fait ce qu’on peut mais on ne nous aide pas alors on y arrive pas »
Si vous faites votre maximum mais que vous n’y arrivez pas laissez donc votre place à d’autres plus compétents et rdv aux prochaines élections.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

vous avez surement loupé des épisodes sinon vous ne diriez pas cela, c’est une habitude encore plus ancienne que de systématiquement tirer sur le politique. c’est facile, celui ci est toujours un menteur, un fainéant, etc. ca ne vous viendrait même pas à l’idée que nous n’ayons à coeur de prendre les meilleures décisions pour nos concitoyens. mais voilà vous ignorez beaucoup de choses et la machinerie ne fonctionne pas comme vous le pensez.
en l’occurence, je rappelle que cette démolition est souhaitée par la ville depuis longtemps mais que ce terrain n’est pas le sien, et même si le maire est responsable de la sécurité et de la salubrité, ses pouvoirs sont encadrés. entre d’autres termes chaque fois qu’il intevient sur un domaine privé, il doit justifier du fait. sur ce terrain la seule arme du maire était l’arrêté de péril imminent sur le batiment. nous l’avons pris par deux fois, mais le tribunal ne l’a pas jugé recevable à la suite de l’avis des experts. en d’autres termes il nous a été refusé d’intervenir directement aux frais du propriétaire ou de l’obliger à faire les travaux. les experts ont chaque fois jugé que l’état des batiments ne nécessitaient pas leur démolition immédiate. on peut ne pas être d’accord mais on doit respecter la loi et dès lors le déplacement de l’école n’était pas justifié à la vue de ces expertises.
ces deux dernières années les choses ont beaucoup évolué et l’état des batiments aussi. le fait que la déconstruction puisse se réaliser dans l’année et que les batiments se dégradent maintenant très vite nous a décidé. vous appelez « précipité » le fait que nous soyons capables d’agir vite au moment ou cela est opportun pour avancer, c’est ne pas y avoir réfléchi.
j’adore ceux qui croient qu’il suffit d’y penser, d’être sûr de son avis sans tenir compte de celui des autres, c’est comme ceux qui ralent toujours au fond du car…
ce dossier est très complexe et imaginer que le maire ou moi n’en aurions rien à faire, négligerions les risques, c’est vraiment pitoyable. ca vous generait de penser que nous avons des amis qui sont dans le même cas que vous, qui ont des enfants dans cette école ? et on leur dirait quoi ? qu’on s’en tape ?
ce n’est vraiment pas sérieux.
je ne suis élu que depuis 5 ans et j’ai choisi des sujets difficiles (sécurité, environnement) pour être utile à mes concitoyens. si j’étais le politicien que vous décrivez, croyez moi j’aurais choisi une délégation plus tranquille et ma femme et mes enfants en seraient les premiers ravis. ca vous ferait plaisir vous de voir vos enfants choqués par ce qu’on dit de vous dans les journaux alors que chaque soir ils vous voient partir pour résoudre les problèmes des autres ?
arrêtez d’être manichéen, vous le gentil et nous les méchants, nous sommes dans la même barque, que cela vous plaise ou non.
hier soir nous avons mis les choses au point avec monsieur Petit parce que je pense qu’il défend honnêtement sa cause, il a juste eu tort de donner crédit à ceux qui nous prennent pour des malhonnêtes. et je continuerais à oeuvrer dans le même sens;
alors rangez votre rancune, elle ne vous servira à rien et certainement pas à faire avancer les choses.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir.
Très sincèrement, j’espère que tout ce remue ménage apparemment s’arrangera le plus rapidement possible.
Pour l’intérêt des progénitures qui fréqentent cet établissement scolaire… .
Et ce dans de bonnes conditions, incha Allah.
@+.
Issaga dit « Vié »
(Aulnaysien et Fier de l’être).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

je veux dire qu’il est tout à fait normal que les parents soient impatients de voir l’ensemble des points en suspend résolus, je comprends parfaitement que ceux-ci trouvent le temps long, mais ce que je n’apprécie pas c’est que certains fassent courir le bruit qu’on ferait exprès, par désintérêt.
les parents d’élèves reçus comme cela était prévu (une réunion environ tous les 15 jours jusqu’à ce que tout soit résolu) et nous avons pu leur expliquer que tous les points étaient pris en compte mais que les commandes n’arrivent pas toujours au moment voulu, et que travailler avec l’école ouverte nécessite soit de travailler avec des précautions soit en horaires décalés.
de plus depuis le départ nous avions dit que les moyens de rendre la vie plus facile seraient pris mais que leur dimensionnement nécessitait des infos et des prises de décision qui parfois demandent des délais administratifs incompressibles (par exemple les 30 min gratuites de garderie demande un vote au conseil municipal du 28 septembre)
enfin au delà des décisions il y du personnel à recruter et cela ne peut pas se faire en dehors des procédures et en 2 min.
pensez donc que même pour la garderie habituelle, à chaque rentrée des personnels prévus ne se présentent pas nous obligeant à recruter dans l’urgence.
j’avais moi-même dit aux parents qu’il faudrait bien 2 ou 3 semaines pour y voir clair et que tout rentre dans l’ordre, je crois que nous y sommes et qu’à une semaine près ce sera le cas. essayez juste d’avoir un peu d’indulgence pour ceux qui travaillent pour vous, même si vous pensez que le père noel ferait mieux.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je me demande si Mr Cannarozzo et Mr Petit travaillent pour la même municipalité !!! J’en ai un qui dit que la gratuité de 30 mn le matin est acquise et l’autre que cela doit être discuté au conseil municipal prochainement !!! ce n’est plus une équipe municipale, c’est Eric et Ramzy. Messieurs vos numéros de duettistes ne nous amusent pas du tout. Je pense qu’il serait temps d’accorder vos violons afin d’avoir une politique cohérente (et je peux vous dire, en toute objectivité, qu’au vu de ce que j’entends autour de moi à aulnay, vous avez du pain sur la planche !) . Je vous rassure, pour ce qui est de votre honnêteté, je ne la mets absolument pas en doute, pour ce qui est de la compétence, ce que je vois tous les jours à l’école depuis la rentrée, m’amène à me poser plus de questions.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Petit correctif, Laurent Petit est l’un des représentant des parents d’élèves.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Autant pour moi, de la façon dont les choses étaient présentées je pensais que ces messieurs faisaient partie de la même équipe. Je vous présente donc mes excuses pour le numéro de duettiste. Par contre j’en déduis que pour le moment les 30 minutes de gratuité de la garderie du matin ne sont toujours pas appliquées, et que les navettes sont toujours à létat d’hypothetioque projet. conscient donc que vous y travaillez. j’espère vivement que ces projet aboutiront et dans les plus brefs délais.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Pour information et afin d’éclairer la lanterne de Monsieur NORGUET, je précise que les mesures annoncées dans mon commentaire précédent sont celles présentées par Messieurs RAMADIER, CHAUSSAT, CANNAROZZO et une équipe d’adjoints présents lors de la réunion qui s’est déroulée en mairie la semaine dernière.
Je ne fais ni numéro de duettiste ni spectacle pour faire rire, je fais de mon mieux pour que les choses avancent et ce en tant que parent d’élève.
Donc pour résumé : ce que j’ai dit est vrai et la date cible pour l’équipe municipale est le 2 octobre.
Pour la garderie, comme pour les navettes (mises en place pour les 100 familles ayant répondu aux questionnaire), les décisions seront peut être validées au prochain conseil municipal mais si les « officiels » ont pris la responsabilité d’évoquer ces sujets, il n’y a aucune raison de douter de la suite des évènements.
Pour le reste, je pense que si d’autres parents estiment être plus compétents pour traiter ces sujets, je les invite à créer une liste de parents d’élèves et à se présenter.
Mais j’espère également qu’après, ces même parents se battront pour l’usine d’amiante comme je le fais, qu’ils iront prendre des jours de congés afin de se rendre à la préfecture, qu’ils paient de leur poche des photocopies qu’ils distribuent dans les boites aux lettres le soir jusqu’à 21h30 et qu’en plus, ils manifestent le samedi matin alors que d’autres vont au marché du vieux pays.
J’invite vraiment toutes les bonnes âmes à se mobiliser et peut être que nous parents d’élèves auront une écoute active de la part des autorités.
Nous sommes à l’heure du rassemblement pour les parents et non à celle des divisions en ce qui concerne l’école, l’usine d’amiante et plus largement ce quartier.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

quand des élus prennet des décisions et s’engagent, c’est qu’ils le feront. le reste une de la machinerie dont je comprends bien que vous l’interprétez comme un manque de rigueur ou de compétences de vos élus mais ce n’est pas le cas. nous sommes tous dans notre vie de tous les jours contraints par des règles, les élus encore plus que les autres. en l’occurence navette et garderie gratuite ont été décidées mais le maire doit les soumettre au conseil municipal pour qu’elles soient légalement entérinées. car la cantine et la garderie que vous payez est encaissé par le trésorier payeur général et il ne consentira pas les 30 min gratuites si ce n’est pas une décision votée du conseil municipal, c’est tout.
quand au reste cher mmonsieur, je suis sur que vous avez un métier comme moi (élu, c’est juste mon temps de loisir!) et qu’il vous arrive de pas obtenir 100% de ce que vous avez prévu au moment prévu, cela s’appelle les impodérables, alors à moins d’élire le père noel, cela sera toujours ainsi.
enfin, je tiens à dire que même si je ne suis pas d’accord sur tout avec les représentants des parents d’élèves, je respecte parfaitement leur mission, leur engagement et leur parfois trop fotre exigeance. dans bie ndes cas je poursuis le même objectif qu’eux mais avec des moyens différents dont la publicité ne sert pas forcément cet objectif.
j’ai des enfants, ils pourraient très bien être dans cette école, j’y ai des amis, je ne peux donc qu’avoir ce même objectif.
quant à ma compétence une déifférence de vue sur un dossier, ou des délais supplémentaires ne font pas des gens des incapables. je ne permets pas de penser que vous êtes incapable dans votre profession, je trouve un peu fort de le penser à mon encontre.
il vaut mieux juger ses élus en fin de mandat, après réflexion, la rancune est toujours mauvaise conseillère.
en attendant, vos doléances peuvent être entendues, c’est mieux pour avancer …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Mr Cannarozzo, j’ai peut être commis une erreur de personne qui m’a amené un commentaire erroné pour lequel si vous aviez bien lu j’ai présenté mes excuses. Par contre j’ai l’impression que vous n’avez pas pour votre part bien lu l’intégralité de mes commentaires, car sinon vous vous seriez aperçu que je ne vous est jamais traité d’incapable. Certes si je ne vous est pas distribué de lauriers, mais je ne vous est jamais attaqué sur la construction même de l’école ni sur le temps qui vous était imparti pour le faire. J’ai par contre, c’est vrai, émis des doutes quant à la précipitations avec laquelle les décisions avaient été prises (prévenir les parents le 31 juillet pour une décision prise le 6, on a quand même le droit de se poser des questions, même si cela ne change rien au problème, enfin passons.), ensuite j’ai exprimé de graves reproches quant au manque totale de sécurisation des travaux entrepris depuis la rentrée des classes dans le bâtiment des grandes sections de maternelle, alors occupé par les enfants. Vous ne voudriez tout de même pas que je vous félicite, alors qu’aucune mesure de précautions n’est prises à ces moments précis, même si vous n’ête pas vous même sur place pour le constater. Quant aux promesses de la mairie lisant une fois qu’elles étaient acquises et une autre qu’elles devaient d’abord faire l’objet d’une décision en conseil municipal, je n’ai pu retenir mon incompréhension devant cette valse hésitation. Des informations plus précises nous sont parvenue depuis qui nous satisfassent en partie.
Dont acte.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

ok, pas de souci, je ne vous en veux pas. vous êtes parent, vous vous inquiérez pour vos enfants, je nevosi pas en quoi je trouverais cela anormal. cette conversation montre simplement que nous devons prendre des décisions qui parfois ne sont pas immédiatement compréhensibles pour les citoyens et que ceux ci nous le reprochent ensuite. on voit combien la communication est importante et vosu l’avez remarqué c’est pour cela que je n’hésite pas sur ce blog à répondre en toute circonstance. juste un dernier point, le 6 juillet nous décidions d’un déplacement de l’école pour la rentrée de la toussaint, donc largement de concerter les parents. mais courant juillet, l’éducation nationale nosu a fait savoir qu’elle ne voulait pas faire deux rentrées scolaires dans l’année, nous avons donc accéléré en étant conscient que nous devrions informer les parents à une période très peu propice. mais je pense que peut être l’education nationale avait raison, que peut être que la déconstruction du cmmp aura lieu cette année et que l’année prochaine tout le monde sera satisfait.
je sais que les enfants ont déjà parfaitement adopté l’école, que pour nous tous cela ne restera qu’une difficulté passagère.
n’oublions pas l’objectif, se débarrasser du cmmp.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown