Social

Un employé communal campe devant le centre administratif

14 janvier, 2006 à 6:43 | Posté par

Cela fait quatre nuit que Belaïd Daouadji dort dans une tente sur la pelouse du centre administratif. Le chauffeur de bus employé par la mairie a entamé une grève de la faim suite à la réception de sa lettre de révocation le 24 décembre.

L’employé communal se déclare dans une lettre ouverte victime de harcèlement et de propos à contenu raciste depuis l’arrivée d’un nouveau chef de service en 2003. Il ajoute qu’il avait refusé un ordre qu’il juge impossible à exécuter: faire Montreuil – Aulnay en 30 minutes.

Ainsi, le chauffeur de bus a été suspendu, ses heures supplémentaires ont été supprimées et les ennuis ont commencé affirme-t-il dans les colonnes du Parisien.

Gérard Dizazzo, responsable FO des agents communaux dénonce l’absence de dialogue. Il explique que depuis 2003, trois autres personnes du même service ont été mutées. Le responsable syndical prône une table ronde en mairie. Elle s’est engagé à recevoir le chauffeur, et n’entend pas revenir sur sa décision.

Interrogé par Le Parisien, Michèle Chesbeuf, directrice générale des services se défend: "Suite à des problèmes de santé, ce salarié a cumulé de longues périodes d’absence et a refusé d’autres postes que nous lui proposions".

Affaire à suivre.

Jérôme Charré

Articles similaires:

Une Réponse à “Un employé communal campe devant le centre administratif”

La rencontre entre Mme Chesbeuf et cette personne ont du porter leurs fruits car plus personne ne campe depuis plusieurs jours…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown